• 1. Le Mariage

    1. Le Mariage

    C'est par un beau matin d'été que je reçu une lettre de mon père, exigeant mon retour à Londres. J'en étais fort désappointé. Une de nos juments allait mettre bas ces prochains jours et je ne pourrais assister à cette naissance. Mais soit. Il me fallait bien obéir. 

    1. Le Mariage

    1. Le Mariage

    Durant tout le trajet qui me menait jusqu'à la capitale, j'eus tout le temps de ressasser le passé. Cela faisait maintenant trois ans, depuis ma sortie d'internat, que je gérais le domaine familial. Et que j'essayais tant bien que mal de redresser notre situation financière. Malgré mes efforts, ce n'était guère brillant. Le mieux, en fait, aurait été que mon père vende sa demeure londonienne. Mais, ce n'était évidemment pas possible pour le Comte Bailey-Moon. Il en allait de son prestige. 

    Savoir qu'un jour j'hériterais du titre ne m'inspirait aucune peur, car étant l'ainé, j'étais formé depuis ma plus tendre enfance pour cela. Je me demandais juste ce qu'il resterait de notre fortune, une fois moi-même Comte. Mon père et ma mère n'étaient guère connus pour être des modèles d'économies... 

    Arrivé enfin à l'hôtel particulier de notre famille, j'eus à peine le temps de me rafraîchir que mon père me faisait mander dans le salon. Et, c'est lors d'une partie d'échéc que j'appris la raison de ma venue. 

    - Colin, mon fils, je pense qu'il est temps pour vous de vous marier. 

    - ... Hum, oui bien sûr, Père.. Mais est-ce si pressé ? Je n'ai que 21 ans après tout. 

    1. Le Mariage

    - Je vais être franc avec vous, Colin. Nous sommes presque ruinés. J'ai eu... quelques placements hasardeux... Il nous faut donc vous marier avec une riche héritière... 

    1. Le Mariage

    Cela ne me plaisait guère mais je savais que j'obéirais. Après tout, il était important pour moi également que le nom des Bailey-Moon ne soit pas entaché d'infamie. Mais j'aurais espéré avoir plus de temps. Et aussi plus d'expériences. Je n'y connaissais rien aux femmes. A 21 ans, j'étais toujours vierge. Ce n'est pas que je n'avais pas de désirs mais faire appel aux services d'une prostituée me révulsati et je ne pouvais évidemment pas satisfaire mes appétits charnels avec une jeune fille de bonne famille. 

    En allant dans ma chambre pour me préparer pour le dîner du soir, je me demandais si mon père avait déjà quelques idées sur ma future épouse. Je devrais sûrement assister à quelques bals avant de "choisir" ma fiancée. Mais bon, tout cela faisait parti du jeu.. 

    Arrivé dans la salle de réception, j'eus la surprise de voir que nous avions des invités : Lord et Lady Lobson, riches marchands londoniens qui avaient quelque notoriété et qui avait été anoblis par la Reine. Il y avait également leur fille, Madame Veuve Féliner. Je fus placé à côté de cette dame. Et, du début à la fin du repas, je dus supporter son verbiage insupportable. 

    1. Le Mariage

    Certes, Lilas Féliner était une belle femme, avec ses grands yeux violets et sa chevelure ébène mais elle était tout ce qui m'insupportait dans le sexe féminin : superficielle, bavarde et arrogante. Il n'y eut pas un sujet sur lequel nous étions d'accord. Et, je voyais parfois son regard s'attarder sur moi, quelque peu méprisant. Non, vraiment, ce dîner ne me laisserait pas un bon souvenir. 

    1. Le Mariage

    Pour autant, je n'étais pas au bout de mes surprises... 

    Alors que nous étions installés au salon pour boire le digestif, mon père lâcha la nouvelle qui me frappa comme un boulet de canon : 

    - Mon fils, j'ai vu comme vous vous entendiez bien avec Madame Féliner. Et, nous en avons discuté son père et moi et il est heureux de vous accorder la main de sa fille. Nous célébrerons votre union très bientôt. 

    1. Le Mariage

    - Hein ? Quoi ?.... Mais non, Père, cela ne peut être possible... 

    J'étais horrifié. Moi, époux de cette femme ? C'était hors de question. 

    - Taisez-vous, Colin. Vous obeirez, un point c'est tout. Je suis seul juge de ce qui est bon pour vous. 

    1. Le Mariage

    Mortifié, je baissais la tête et ne dit rien. Mais j'eus le temps de voir l'air extrêmement satisfait de Lilas, celle qui allait devenir ma femme.. Le destin n'aurait pas pu être pire... 

    1. Le Mariage

     

    **************

    Trois semaines passèrent, les bans furent publiés durant ce laps de temps et un jeudi après-midi, en très petit comité, nous fumes unis moi et Lilas. Cette précipitation en était vraiment embarrassante. Etions-nous donc à ce point aux abois ? J'avais vraiment l'impression d'être l'agneau que l'on menait au sacrifice. 

    1. Le Mariage

    Lilas devenait donc Madame Bailey-Moon. Ma femme. Je me demandais bien ce que cette créature attendait de ce mariage. Et, puisque je ne voulais point avoir de mystère entre nous, je lui posais la question. Elle se pencha vers moi et me chuchota : 

    1. Le Mariage

    - J'ai tout mon cher Colin : la beauté, la notoriété et la richesse. Il ne me restait plus qu'un titre de noblesse à avoir. Et vous me l'apportez sur un plateau d'argent. 

    J'eus une grimace. Cette femme, imbu d'elle-même et avide de gloire, était donc mon épouse ? Cela allait être bien difficile de la supporter... 

     

    Aussitôt le mariage célébré, nous partîmes pour le domaine principal, à la campagne. C'était moi qui avait posé cette condition : j'acceptais ce mariage mais je retournais aussitôt sur le domaine, et tant pis pour celle qui était mon épouse si cela lui ne plaisait pas. J'avais besoin de revenir auprès de ce qui m'était le plus cher.

    Nous sortîmes de la calèche et Lilas eut une exclamation enthousiaste en voyant la demeure dans laquelle elle allait vivre.

    - Madame, je vous présente le Manoir Bailey-Moon, votre nouvelle maison. 

    1. Le Mariage

     

     

     

    « Epilogue : RecommencementL'Autre - Poème d'Andrée Chedid »

  • Commentaires

    1
    GGO
    Samedi 2 Janvier à 23:52

    Bon, ça pourrait être pire. Au moins elle est jolie à regarder he Et puis la maison est grande ! Ça se trouve ils ne vont même pas se croiser ! XD

      • Dimanche 3 Janvier à 16:37

        GGO,

        Oui, Colin aurait pu tomber sur une vieille rombière et puis avec la taille de la maison pas sûre qu'il ne se revoit avant plusieurs jours glasses. On verra bien ce que cela va donner au fil des jours.

        Merci à toi ♥♥♥

    2
    Heidi
    Dimanche 3 Janvier à 01:57
    Il y a plus moche, il ne sera pas obligé d'utiliser le coussin hein
      • Dimanche 3 Janvier à 16:38

        Heidi, 

        Elle est jolie, oui, même s'il ne l'apprécie pas, au moins le paysage est beau ^^.

    3
    Heidi
    Dimanche 3 Janvier à 01:57
    Très agréable, j'adore ♥️
      • Dimanche 3 Janvier à 16:39

        Heidi,

        Merci pour ton commentaire et ton intérêt pour cette petite histoire, cela me touche beaucoup ♥♥♥

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 3 Janvier à 12:13

    J'ai vraiment adoré ce début d'histoire, Agathe.  Comme je le disais, les personnages sont séduisants, on a envie de mieux les connaître.  J'aime Colin et son amour de sa "terre" (à la autant en emporte le vent), j'aime beaucoup Lilas qui manque sans doute d'éducation mais qui à travers ce que Colin juge comme était "une créature imbue d'elle-même", est pour moi comme une petite bise fraîche et sans fioriture.  Elle répond franchement et sans détour à Colin qui lui demande quelles sont les raisons de ce mariage, j'aime bien.

    Tes décors sont magnifiques aussi.  Un vrai régal.  J'ai adoré ♥

      • Dimanche 3 Janvier à 16:47

        Eulaline, 

        Je voulais un Colin très "rural", attaché à la terre de ses ancêtres plus qu'aux mondanités. Et finalement, pas très au fait des relations sociales, surtout avec les femmes. Mais bon, il est encore très jeune aussi. Je pense qu'il aura changé à 30 ans. 

        Quand à Lilas, j'en ai fait une jeune intriguante, qui apprécie le luxe et les titres de noblesses mais peut-être n'est-elle pas que ça... sarcastic

        Pour les décors, je n'y suis pour rien, j'ai tout téléchargé dans la galerie. Je suis quand même bien contente qu'on ait pas mal de constructions, décorations et costumes du XIX eleme siècle, cela m'arrange bien !

        Et merci à toi également pour l'idée d'inverser les rôles habituels, cela m'amuse bien cette petite nouvelle :)

        ♥♥♥

    5
    Dimanche 3 Janvier à 14:31

    Une veuve ? Elle doit être un peu plus âgé que Colin. En tout cas, plus expérimentée sur les choses de l'amour... Je me demande comment va se passer la nuit de noces d'ailleurs... (j'en ai déduit qu'ils ne l'avaient pas consommée puisqu'ils partent immédiatement pour le domaine campagnard)

    De prime abord, Lilas paraît superficielle mais ne semble pas rebutée par la vie à la campagne... Je me demande si les mondanités londoniennes ne vont pas lui manquer et si elle ne recherche dans ce mariage qu'un titre...

    En tout cas, intéressant ton point de départ qui offre une situation inversée : c'est Colin qui fait office de oie blanche et qui subit un mariage arrangé !

    J'espère que l'on aura très vite la suite (sans vouloir te mettre la pression bien sûr !) ♥♥

    Et je finirai ce commentaire en chanson :

    ♫ Lilas a les yeux lilas ♪
    ♪ Lilas les yeux Lilas a... ♫
    (c'est un peu dur à dire, non ? he)

     

      • Dimanche 3 Janvier à 17:04

        Parthenia, 

        Comment te dire que la nuit de noce ne sera pas à la hauteur de tes espérances ? sarcastic Lilas est certes "expérimentée" mais Colin est tétu et ne veut surtout pas donner sa vertu comme cela. Il veut des sentiments avec l'acte charnel. Oui, oui, c'est un jeune idéaliste ^^.

        Je dévoilerais quelques bribes du passé de Lilas dans le chapitre suivant. Et même si elle aime les mondanités et la vie urbaine, elle n'est pas insensible à la vie à la campagne.. (quel dommage qu'il n'y ait pas de chevaux, je l'aurais bien vu partir dans une grande chevauchée ^^).

        C'est Eulaline qui m'a donné l'idée et je trouve finalement que cela rend pas mal. En fait, l'histoire originelle avec Lilas était qu'elle tombait amoureuse de Caleb, à notre époque. Mais je trouve que cette histoire est pas mal aussi (Quand à Caleb peut-être que je le prendrais dans une autre histoire des Bailey-Moon...sarcastic)

        Je voulais vous sortir la suite aujourd'hui, mais la vie IRL étant ce qu'elle est je n'ai pu me mettre sur mon jeu qu'en fin d'après-midi. Donc la suite sera la semaine prochaine, je ne sais pas quel jour, c'est la surprise he

        La chanson est sympathique mais pas facile en effet ^^.

        Merci merci tout plein pour ton commentaire et je suis ravie si cela te plaît. Comme je l'ai dit sur twitter, je m'amuse vraiment, autant à l'écrire qu'à la jouer. Cela fait du bien après une histoire comme Singularité (même si je n'oublie pas la suite wink2).

        ♥♥♥

    6
    Dimanche 3 Janvier à 22:29

    Pauvre Colin, pour une fois on a le point de vu du mari he On se dit toujours les pauvres femmes qui ont subis un mariage forcé, mais là c'est interresant de voir l'inverse ! 

    Cette femme sait très bien ce qu'elle veut, et Colin risque d'avoir du mal à lui faire comprendre que c'est lui l'homme! Parcontre pour les choses de l'amour, il y a moyen que ça se passe bien, vu qu'elle a déjà de l'expérience!

    A voir ^^

      • Lundi 4 Janvier à 10:10

        Klohma, 

        Mais oui, les hommes aussi souffrent des mariages arrangés ^^. Surtout que ce jeune homme est assez idéaliste et il pensait surtout, avoir le temps avant de se marier. 

        En ce qui concerne le côté charnel du mariage, il faudrait encore que Colin passe au-dessus de ses réticences et ce n'est pas gagné-gagné... 

        Merci pour ton commentaire ♥♥♥. 

        La suite, très vite, je l'espère... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :