• 2. Vie maritale

    2. Vie maritale

    La nuit de noce me faisait peur. J'avais peur d'être ridicule devant cette femme sophistiquée et qui avait sûrement une expérience bien plus importante que la mienne. Je ne niais pas la pointe de désir que je ressentais car du peu que j'avais vu ma femme avait un corps superbe. Mais de là à me mettre à nu, dans tous les sens du terme, devant elle, il y avait un pas que je n'avais pas envie de franchir. 

    Quand je pénétrais dans sa chambre, je vis qu'elle était assise sur son lit, m'attendant. Elle était vétu d'un déshabillé rappelant la couleur de ses beaux yeux et ses longs cheveux noirs étaient détachés. Elle tourna la tête vers moi et me sourit.

    2. Vie maritale

    - Mon mari, vous voici.

    - Ma Dame... Pourrions-nous parler un moment ? 

    - Parler ? En êtes-vous sûr ? Ce n'est pas vraiment ce à quoi je pensais... 

    Lila haussa un sourcil moqueur mais je restais de marbre. Je lui enjoignis de s'asseoir dans un fauteuil, loin du lit tentateur. Et je lui expliquais la façon dont je voyais notre maritale. 

    - Ma Dame, nous savons, vous et moi, que ce mariage n'est aucunement l'union de tendres sentiments mais plutôt un arrangement bassement matériel. Ma famille m'a d'ailleurs fait comprendre le soulagement qu'elle a eu en recevant votre dot... Enfin... Dans ces conditions, il nous faut être honnête tous les deux : nous n'avons ni appétence, ni affinité entre nous deux. Je ne vois pas l'intérêt de nous unir charnellement. Certes nous sommes mariés mais pour ma part, je ne vous demande rien, sauf de respecter notre nom. 

    - Eh bien... C'est bien dommage quand même... Vous êtes vraiment sûr que vous ne voulez pas toucher le corps de votre femme ? Cela pourrait vous plaire vous savez... 

    2. Vie maritale

    Lilas s'était levée et s'était approchée de moi. Je me levais à mon tour. Je sentais la sueur dans ma nuque. Comme résister si elle me touchait ? Je levais la main et elle s'arrêta net. 

    2. Vie maritale

    - Non, Madame. Je vous le redis, je ne veux pas m'unir avec vous. Vous avez déjà mon nom et un titre de noblesse. Il faudra que cela vous suffise. 

    J'eus une petite salutation de la tête puis je sortis de sa chambre pour rejoindre la mienne. 

    Les jours suivants, je ne la vis guère, étant occupé avec mes metayers ou à l'écurie. Je la croisais enfin, au bout du troisième jour, lors du dîner du soir. Le début du repas se passa dans un silence glacial et je sus qu'il me faudrait faire preuve d'extrême courtoisie si je voulais entendre le son de sa voix, au vu de son visage fermé. 

    2. Vie maritale

    - Est-ce que le domaine est assez à votre convenance, Madame ? 

    Lilas releva la tête vers moi et fronça les sourcils. 

    - Je serais difficile et capricieuse si je disais qu'il ne me plaisait pas... Mais j'aurais aimé que cela soit vous qui me fassiez visiter ma nouvelle demeure et non pas les domestiques... 

    Ah ! Je me mordis les lèvres. En voulant la fuir à tout prix, je m'étais comporté comme un goujat, chose que je détestais par dessus tout. 

    - Je vous prie de m'excuser, Madame, pour ma négligence. Souhaitez-vous que demain je vous fasse visiter le domaine ? 

    2. Vie maritale

    - Je ne sais pas encore. Nous en reparlerons au matin, mon cher. Je vais maintenant rejoindre mes quartiers. Bonsoir mon Mari.

    Lilas se leva et me lança un dernier hautain avant de sortir de la pièce. 

    En allant me détendre au salon et boire un dernier verre avant de me coucher, je me dis que je devais quand même faire un effort envers celle qui était maintenant ma femme. Nous allions devoir nous supporter pendant toutes les années qui nous restaient encore à vivre, et si je ne pouvais en faire une intime de ma vie, qu'elle devienne au moins une amie... 

    2. Vie maritale

    Le lendemain, alors que je me préparais pour faire un tour aux écuries, je vis arriver ma chienne Praline, toute pimpante et propre. Martha, ma gouvernante, venait de la faire nettoyer. Je me baissais vers elle pour lui donner une caresse et c'est à ce moment-là que Lilas arriva. Elle eut une exclamation joyeuse en voyant la chienne. 

    2. Vie maritale

    - Ho, mais j'ignorais que vous aviez un chien !

    - D'habitude, elle ne rentre pas ainsi dans la maison mais elle vient de prendre un bain et elle est toute propre. Mais si cela vous gênes, je peux la faire sortir. 

    - Ho, non, non, ne faite pas ça... Eh bien ma toute belle, tu as l'air bien gentille. 

    Lilas s'agenouilla près de Praline, se moquant de salir ses vêtements et lui caressa les flancs en lui murmurant des mots doux. Ma chienne se laissait faire, elle qui était pourtant un animal assez exclusif, et cela m'étonna beaucoup. 

    2. Vie maritale

    Lilas releva les yeux vers moi et vit mon regard surpris. Elle eut un petit rire en se relevant. 

    - Vous savez, j'ai eu un chien autrefois... Mes parents n'ont pas toujours habité Londres... Autrefois, nous vivions à la campagne et notre domaine comprenait pleins d'animaux. C'est un endroit que j'adorais et j'y serais bien restée si j'avais eu le choix. 

    J'haussais les sourcils devant ces révélations assez surprenantes. Lilas eut une grimace devant ma figure étonnée et incrédule. 

    - Je n'ai pas toujours été celle que vous voyez actuellement, Colin. La richesse et la sophistication n'ont pas toujours fait partie de ma vie.. Mais je vois bien que cela vous semble difficile à croire.. 

    2. Vie maritale

    - Madame.. 

    Elle avisa alors mes bottes et ma tenue.

    - Vous sortez ? Je peux vous accompagner ? Vous m'avez promis une visite, je crois bien. 

    - Je... 

    J'allais décliner sa demande mais je me ravisais. Après tout, je pouvais bien ajourner ma visite aux écuries, elle n'avait rien d'essentielle. Cela me permettrait ainsi de montrer le domaine à Lilas. 

    - Eh bien soit ! Venez, je vais vous montrer le territoire des Bailey-Moon. 

    Elle eut un sourire rayonnant à mon égard et m'accompagna donc dans ma promenade du domaine. Je pris plaisir à lui montrer le grand parc qui entourait le manoir et puis aussi les vestiges de l'ancienne tour qui délimitait nos terres et qui avait comme légende l'appartenance à un puissant sorcier. 

    Lilas se montra vivement intéressé et elle ne semblait aucunement dégoûtée par la végétation ou agacée de salir ses vêtements. Cela me ravit d'autant plus. 

     

    A l'issue de cette promenade, notre relation changea quelque peu. Lilas me rejoignait souvent pour une partie d'échec que je ne gagnais pas toujours. Ou alors, pour lire à mes côtés, en toute simplicité. 

    2. Vie maritale

    J'appris même qu'elle avait un certain don pour la peinture. Mon air surpris, encore une fois, la fit bien rire. 

    2. Vie maritale

    - Colin... Je ne suis pas qu'une femme vénale et superficielle, vous savez. Je suis aussi, un peu, une femme cultivée. L'argent ne donne pas que de beaux vêtements, il permet aussi de s'enrichir intellectuellement si on le veut bien. 

    Toujours souriante, elle s'approcha de moi et m'embrassa sur la joue. Cétait la première fois qu'elle me touchait d'une façon aussi intime. Et je trouvais finalement que ce n'était pas si désagréable que cela. 

    2. Vie maritale

    Elle eut un regard mutin envers moi avant de sortir de la pièce pour rejoindre Martha qui l'attendait pour préparer le menu de la fin de semaine. Lilas avait également bien pris ses marques en tant que maîtresse de maison et me soulageait, finalement, d'un certain poids.

    Mais cette bonne humeur changea de tout au tout quand le courrier fut apporter le lendemain matin. Lilas avait reçu une lettre et quand elle l'ouvrit je vis passer sur son visage une expression angoissée. Mais quand elle releva le visage vers moi, son expression était neutre. 

    2. Vie maritale

    - Colin, je souhaiterais repartir à Londres. 

    « L'Autre - Poème d'Andrée Chedid3. Voyage à Londres »

  • Commentaires

    1
    Mikael
    Mardi 5 Janvier à 23:16

    J'aime beaucoup ce 2e chapitre, surtout parce qu'on y voit un autre côté de Lisa que j'avais un peu souhaité sinon anticipé. Et si Praline l'apprécie, c'est bon signe, non? J'ai également apprécié le 'Je ne suis pas qu'une femme vénale et superficielle, vous savez...' Tu sais si bien nous accrocher. Vivement la suite. Merci de partager ces petites perles avec nous.

      • Mercredi 6 Janvier à 21:40

        Mikael, 

        Le fait que Praline l'aime beaucoup est en effet un petit signe pour indique que Lilas n'est pas une si mauvaise personne que cela wink2. Et , la jeune femme, derrière son apparence de jeune coquette, a encore bien des choses à nous révéler. 

        Merci à toi pour ta lecture et ton commentaire et je suis contente si cette petite nouvelle t'as amusé un peu ♥♥♥

    2
    Arcaluce
    Mercredi 6 Janvier à 07:38
    J'aime beaucoup cette histoire, elle est légère et fait du bien. Et j'aime beaucoup tes personnages aussi, vraiment attachants. Colin ouvre les yeux avant d'ouvrir son cœur, il change d'attitude et ça lui va bien.
    Tout s'arrangeait dans ce mariage arrangé, j'espère que cette lettre ne va pas tout bouleverser...
      • Mercredi 6 Janvier à 21:44

        Arcaluce, 

        Quoi de mieux pour commencer l'année qu'une nouvelle légère comme de la chantilly ? smile

        Mes personnages, au fil de mon stylo, me délivrent leur histoire. Je sais les grandes lignes mais je ne sais pas toujours tout à l'avance et j'aime bien quand des petites pépites se révèlent ^^.

        Ah cette lettre, que cache-t'elle et que va t'elle amener ? Cela sera dans la suite glasses

        Merci à toi pour ta présence ici et ton intérêt pour cette petite nouvelle ♥♥♥.

    3
    Mercredi 6 Janvier à 09:43

    Colin est en train de fondre petit à petit, même si on sent l'attirance qu'il éprouve pour sa femme dès le début ! Finalement, ils ont plus de points communs qu'il ne croyait.

    Ce fut agréable d'assister au rapprochement progressif des deux époux malgré un début difficile et la maladresse de Colin de laisser aux domestiques le soin de faire visiter le manoir à leur nouvelle maîtresse (j'ai beaucoup aimé ce point !)...

    Maintenant, j'espère que cette lettre ne va pas éloigner (et pas seulement géographiquement) les deux époux. Je ne peux m'empêcher de trembler à l'idée que ce soit l'imminence d'un scandale qui oblige Lilas à se rendre à la capitale...  oh 

    Quelle lecture délicieuse. Merci ! ♥♥♥

     

      • Mercredi 6 Janvier à 21:51

        Parthenia, 

        Finalement, peut-être que ce mariage arrangé se révèlera bien plus positif qu'on ne le pensait au premier abord. 

        Ah oui, j'ai bien aimé souligné le fait que Colin s'était mal conduit avec Lilas au début ^^. La pauvre fille qui débarque dans une grande demeure comme cela. Bon après Lilas a quand même eu une vie maritale avant et sait un peu comment cela se passe. Mais cela ne se fait pas ! 

        Ah, le scandale ! Je crois que tu as trouvé un indice quant à cette lettre. Et je te donne un autre indice : on va retrouver un personnage que tu connais mais pas vraiment sous la même forme que la tienne sarcastic

        Cette écriture m'enchante. La nouvelle s'écrit vite et j'aime mes petits personnages, même s'ils n'ont pas une extrême profondeur. 

        Merci à toi pour ton intérêt toujours pour mes petites et grandes histoires. Je suis vraiment touchée par ta présence ici ♥♥♥

    4
    Mercredi 6 Janvier à 10:10

    Agathe,

    Pauvre Lilas :/  

    J'espère qu'elle va rencontrer un peu de monde, je ne sais pas comment elle fait pour rester souriante et adorable dans cet atmosphère certes agréable mais glaciale surtout.
    Mais bon, apparemment, les soucis arrivent... en plus.  Pauvre Lilas... 

    J'ai adoré ♥  Vivement la suite :)

      • Mercredi 6 Janvier à 21:56

        Eulaline, 

        On ne peut pas dire que Lilas a été forcement bien acceuilli par son mari, en effet. Cela aurait pu être éprouvant pour une femme au caractère moins trempée que Lilas. 

        Et puis, au moment où la situation s'améliorait voilà que les ennuis arrivent. Mais cela fait partie de la narration : l'épreuve avant la consolation wink2

        Car oui, il n'y a pas de secret, cela se finira en happy end ^^. 

        La suite commence juste à s'écrire, j'y travaille tranquillement ^^

        Merci tout plein Eulaline pour ta présence, tes commentaires et tes conseils (et ton ronchonnage sarcastic). Cela me fait toujours autant plaisir ♥♥♥

    5
    Mercredi 6 Janvier à 21:53

    Colin veut même pas consommer le mariage ? C'est rude quand même, Lilas est pas si horrible que ça, je veux dire il aurait pu tomber sur pire! 

    J'admire Lilas qui se laisse pas abattre et qui continue son bonhomme de chemin, je suis sûre qu'elle a un plan pour attirer Colin dans son lit ^^.

    Par contre le dernier screen annonce rien de bon ... Hâte d'en savoir plus !

      • Mercredi 6 Janvier à 22:02

        Klohma, 

        Je voulais faire le pendant du roman à l'eau de rose, où la jeune fille ne veut pas donner sa virginité, mais où là c'est le garçon qui refuse. Notre jeune Colin est très idéaliste. 

        Mais ne t'inquiètes pas, Lilas aura sa vertu un jour ou l'autre he

        Il faut bien un peu de difficulté pour pimenter tout cela. Cette lettre fait partie du passé de Lilas, qui n'a pas été très tendre, mais vous en saurez un peu plus dans le chapitre 3. 

        La suite dans quelques temps (pas de date, c'est en fonction de mon humeur et de ma fatigue^^). 

        Merci à toi pour ton commentaire ici ♥♥♥

    6
    Heidi
    Jeudi 7 Janvier à 01:27
    J'adore l'histoire de ce duo, un réel plaisir à lire. Ils apprennent à se connaître, c'est adorable de grandir dans cette histoire avec eux.. Merci Agathe, une lecture qui fait du bien❤️
      • Jeudi 7 Janvier à 10:05

        Heidi, 

        C'est vrai que Lilas et Colin sont mignons et ils vont très bien ensemble, même si ce n'est pas encore tout à fait ça. Mais ça vient, encore un peu de patience ^^. 

        Je suis ravie que tu ais apprécié ta lecture. 

        Merci Heidi ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :