• 3. Voyage à Londres

    3. Voyage à Londres

    Je restais un instant interdit devant cette demande puis je lui répondis : 

    - Oui, bien sûr, Lilas. je vais envoyer un message à Père pour le prévenir de notre arrivée et qu'il nous acceuille dans notre hôtel particulier. 

    - ho..euh... Je préfèrerais descendre dans l'hôtel particulier Feliner si vous n'y voyez pas d'inconvenient.. et seule, s'il vous plaît. 

    - La demeure de votre défunt mari ? Mais, je croyais que vous l'aviez vendu... 

    Gaspard Féliner, le défunt mari de Lilas n'avait point d'héritier, direct ou indirect et tous ses biens matériels et financiers étaient revenus à sa veuve, Lilas. Mais, l'hôtel particulier représentait un budget important au niveau de son entretien. De plus, nous n'avions pas besoin d'une deuxième maison à Londres puisqu'il y avait déjà la demeure des Bailey-Moon. J'avais donc laissé carte blanche à ma femme là-dessus, je ne voulais pas m'immiscer plus que de raison dans tout ce qui avait trait à son ancienne vie. J'étais donc d'autant plus surpris qu'elle n'ait pas réglé cette affaire. 

    - Pas encore Colin. Je vais m'y atteler à mon arrivée justement. Une fois cela fait, je reviendrais... à la maison. 

    - Lilas.. Tout va bien, n'est-ce pas ? Il n'y a rien de grave ?

    - Mais non, mon cher. Juste une petite.. contrariété que je vais m'empresser de régler. Vous n'avez pas à vous en soucier, franchement. 

    3. Voyage à Londres

    - Très bien, Madame. Je vais prévenir Albert, notre cocher, afin qu'il prépare la calèche. 

    - Fort bien. Je vais demander à ma femme de chambre d'appreter mes bagages. 

    Lilas se leva et se dirigea vers la porte. Je l'arrêtais en prononçant son prénom.

    - Lilas... Vous serez prudente, n'est-ce pas ? Vous saurez tenir votre rang ? 

    3. Voyage à Londres

    Lilas se retourna et me regarda le visage fermé. Quand elle me répondit sa voix était glaciale. 

    - Bien évidemment, Colin. Je ais qu'il n'y a que cela qui vous intéresse. Je sais où est mon devoir. 

    Et elle sortit en fermant vivement la porte. Je me mordis les lèvres. Je m'étais encore comporté comme un goujat. 

    Ma femme partit dans l'après-midi et cela me laissa un petit goût de désoeuvrement. J'avais pris l'habitude qu'elle soit à mes côtés. Elle allait me manquer le temps de son séjour. 

    Mais, dans la soirée, alors que je prenais mon bain, je ressassais notre conversation de ce matin et cette lettre qu'elle avait reçu. Qu'est-ce qui l'obligeait à repartir si vite à Londres ? Elle ne m'en avait pratiquement rien dit. D'ailleurs, je ne connaissais pratiquement rien de son passé non plus. Et, en même temps, est-ce que je l'avais interrogé là-dessus ? Est-ce que je m'étais inquiété de quoi que ce soit de son premier mariage ? Non, bien évidemment. 

    3. Voyage à Londres

    - Ah ! Sot que je suis ! 

     

    Les jours suivants passèrent assez vite, entre la gestion des fermages qui prenaient une grande part de mes journées et la gestion de mon haras. Celui-ci était ma plus grande fierté. Plusieurs étalons nés ici avaient enrichi quelques maisons nobles de la région et ailleurs. Les chevaux Bailey-Moon commençaient à avoir une bonne réputation. 

    C'est pour ça que tout à mon occupation je ne m'inquiétais guère de ne pas avoir de nouvelles de ma femme. 

    Au bout du cinquième jour, tout changea. Je vis la calèche de mon père s'arrêter brusquement dans l'allée.

    3. Voyage à Londres

     

    Celui-ci s'empressa vivement d'entrer dans notre demeure et me força à venir avec lui dans le bureau. Il me regardait d'un air courroucé. 

    3. Voyage à Londres

    - Colin ! Quelle est cette folie ? 

    - Pardon ? Je ne comprends pas, Père. 

    - Vous avez laissé votre femme partir toute seule à Londres ? 

    - Heu oui, bien sûr. Elle avait des affaires à régler au sujet de son défunt mari. 

    - Des affaires, hein ? Eh bien, ces affaires ont une curieuse allure... Plusieurs de mes connaissances l'ont vu se promener au bras d'un homme et ce n'était pas toi. On les a vu à Hyde Park mais aussi à une des soirées qu'organise la baronne de Charltott.... 

    - C'était peut-être un ami de son défunt mari, Père... 

    - Un ami ? On a vu cet homme l'embrasser ! Et pas comme un ami, hein ! 

    3. Voyage à Londres

    Mon père tapa du poing sur le bureau, très en colère. 

    - Je refuse que cette femme salisse le nom des Bailey-Moon, Colin !

    - Cette femme, comme vous dites, c'est quand même vous qui m'avez obligé à l'épouser, Père. Vous pouvez ne vous en prendre qu'à vous même !

    3. Voyage à Londres

    - Mais cela ne te fait rien qu'elle ait un amant ? Quel homme es-tu ? 

    - Je suis cet homme qui a épousé cette femme pour que vous puissiez éponger vos dettes. 

    - Des dettes qui te seraient revenus !!! Nous devons préserver à tout prix le nom des Bailey-Moon.

    Je me retins de soupirer devant mon père. Il me jetait encore une fois notre nom à la figure. Et, en même temps, ce n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude. Pour autant, ce que venait de me révéler mon père sur Lilas me chagrinait beaucoup plus que je ne l'aurais pensé. Mais après tout, je ne connaissais pas ma femme et la faute m'en revenait entièrement. 

    Je me levais. 

    - Très bien, Père. Je vais revenir à Londres avec vous et m'occuper.. de ma femme.

    - Le mieux serait que tu l'exiles dans une maison à la campagne. Mais pas avant qu'elle ne t'ait donné des héritiers. 

    J'eus juste un petit geste de la tête envers mon père et je sortis ensuite du bureau. J'avais grand besoin de me défouler après cette conversation. J'allais dans ma salle de sport privée et je me défoulais à taper dans le sac de jute. 

    3. Voyage à Londres

    A chaque coup, je m'interrogeais. Qui était cet homme ? Quel était son lien avec Lilas ? Son amant ? Et pourquoi cela me blessait autant alors que cela aurait du m'être indifférent, et même soulagé ? 

    3. Voyage à Londres

    Nous partîmes tôt, le lendemain en direction de Londres. Le voyage fut un peu long mais j'en profitais pour lire un ouvrage qui m'attendais depuis longtemps. Une fois arrivé à l'hôtel particulier, je décidais sur un coup de tête, d'aller me promener à Hyde Park. Je ne sais pas si cela allait m'avancer à quelque chose, mais j'avais du mal à tenir en place. 

    Et, je ne fus pas déçu,  si l'on puis dire. 

    Alros que les derniers promeneurs se pressaient pour quitter le parc, je vis, un peu à l'écart, un couple enlacé sur un banc. Je m'approchais discrètement, caché par les arbres, afin de le voir un peu mieux. Et mon coeur fit un bon. C'était Lilas ! Lilas avec un un jeune homme. Celui-ci était tout vêtu de noir et avait des longs cheveux étrangement gris. Mais surtout, il serrait fortement ma femme contre lui. Mes poings se serrèrent. 

    3. Voyage à Londres

    Comment ? Comment osaient-ils ? J'en étais furieux et blessé.... Mais yeux revinrent malgré moi vers eux. Et je regardais mieux. Il y avait quelque chose d'étrange. Il n'y avait aucune sourire, aucune félicité sur le visage de Lilas... 

    Ils se levèrent et commencèrent à se diriger vers la sortie du parc. Je décidais de les suivre, toujours discrètement. Et, ce faisant, je remarquais que Lilas essayait de se dégager de l'étreinte du jeune homme mais celui-ci la ramenait à lui d'un coup sec. Qu'est-ce que c'était que cela ? Une partie de moi voulait agir tout de suite mais je me retins. Je préférais en savoir plus. 

    A la sortie du parc, ils prirent une calèche. Je dus moi aussi en prendre une afin d'éviter de les perdre. Le couple s'arrêta à Mayfair, devant un hôtel particulier cossu. Lilas en descendit et se dégagea sèchement de la main qui voulait la retenir et entra dans la demeure. 

    Cela devait donc être l'hôtel particulier de son défunt mari. Je payais moi aussi ma course et tocquais à la porte. Le domestique n'eut pas le temps de me demander qui j'étais que je le poussais et j'entrais vivement dans le salon où se tenait Lilas encore dans ses habits d'extérieur. Elle se tourna vers moi la mine stupéfaite. 

    - Colin ! Mais... 

    - Lilas ! Je crois que vous me devez quelques explications... 

    3. Voyage à Londres

     

     

     

     

     

     

     

    « 2. Vie maritale4. Le passé noir de Lilas »

  • Commentaires

    1
    Arcaluce
    Samedi 9 Janvier à 19:12
    J'ai confiance en Lilas, elle est sous l'emprise de cet homme, et j'ai hâte de savoir pourquoi.
    Colin s'attache à son épouse, c'est attendrissant, malgré ses maladresses. Il est bien agréable à regarder en tout cas...
    Cette histoire est toujours aussi agréable à lire, merci de la partager avec nous.
      • Samedi 9 Janvier à 22:08

        Arcaluce, 

        C'est clair qu'il y a quelque chose entre eux deux qui n'est certainement pas de l'amour... Ou s'il y a eu amour, il est depuis longtemps enfui... wink2

        Colin est bien mignon, en effet. J'avoue que c'est un petit clin d'oeil à toutes tes photos avec Orange torse-nu ! Je me suis dit que j'allais m'y mettre moi aussi. Et cela rend bien je trouve intello.

        Je suis contente, moi, que vous aimiez la lire, car je m'amuse beaucoup à l'écrire. Cela fait du bien cette petite incartade dans un style différent.

        Merci à toi ♥♥♥

    2
    GGO
    Samedi 9 Janvier à 19:24

    Comme Arcaluce, je ne suis pas inquiète. Lilas a une bonne raison, mais j'espère qu'il va s'avoir l'écouter !

      • Samedi 9 Janvier à 22:10

        GGO,

        Colin n'est pas borné et il a des yeux pour voir. Il s'est bien rendu compte qu'il y avait quelque chose qui clochait derrière cette image "de couple". 

        Merci ♥♥♥

    3
    Samedi 9 Janvier à 22:09

    Je me demande de quoi est mort l'ex-mari de Lilas ? est-il mort de mort naturelle ? s'est-il suicidé suite à un scandale ? mais dans ce cas, je ne pense pas que le père de Colin aurait choisi Lilas comme bru, lui qui est si attaché à la réputation de son nom...

    Contrairement à son beau-père, je ne pense pas que Lilas donnait des rendez-vous d'amour à son amant à Londres. Surtout si j'ai bien reconnu l'identité du sinistre individu. Je crois plutôt qu'elle est victime d'un chantage. Encore une fois, si chantage il y a, est-il lié aux circonstances du décès de son époux ? Oui, je fais une fixette sur ce dernier... he Mais j'ai vraiment l'impression qu'il est la clé du secret que cache Lilas à Colin...

    Ah Colin... qu'il est maladroit avec sa femme mais qu'il est sexy ! Rien que pour le voir se défouler encore sur son sac de jute, je ne serais pas contre l'idée que tu le mettes en colère, Agathe... oops

    En tout cas, j'ai hâte d'écouter les explications de Lilas... et j'espère que Colin aura la patience de l'écouter comme moi jusqu'au bout ! sarcastic

    Mon dieu ! ce que j'aime cette histoire... ♥♥♥

      • Samedi 9 Janvier à 22:18

        Parthenia, 

        Le défunt mari de Lilas, Gaspard Féliner, est mort naturellement. Il était vieux. C'est d'ailleurs une des clé de la situation actuelle de Lilas. Donc, Monsieur Bailey-Moon pensait Lilas tout à fait respectable ^^. 

        Quand au "sinistre individu", je ne sais pas si tu te rappelles, mais un jour j'ai fait un relooking d'un personnage au faciès assez vilain, pour en faire celui que tu vois maintenant. Je crois que c'est un personnage que tu connais assez bien glasses.  Ce personnage, donc, était partenaire d'affaires avec Gaspard Féliner et... Je n'en dirais pas plus sinon je vais déflorer l'intrigue prochaine ^^. 

        Oui, il est beau mon Colin. Ne t'inquiètes pas, je mettrais d'autres torse-poual dans le prochain chapitre. he

        Colin est certes homme de devoir mais il n'est pas borné. Il saura écouter l'histoire de Lilas. Et je pense que la fin du chapitre pourra te plaire sarcastic

        Merci, merci pour ton commentaire et ton plaisir à cette lecture, cela me ravie ♥♥♥

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mikael
    Samedi 9 Janvier à 22:53

    On nage en eaux troubles maintenant. Je ne saurais pas dire pourquoi mais ça ne m'a pas surpris. J'aime bien ta façon de continuer à développer les personnages, et l'intrigue. Je ne fais pas d'hypothèse quant à la raison de l'escapade de Lilas; je laisse venir tout simplement. Le gros problème que j'ai avec tes textes, c'est que je n'en ai jamais assez. J'attends la suite impatiemment. Merci pour ces beaux moments.

      • Dimanche 10 Janvier à 11:43

        Mikael, 

        Cela aurait été étonnant qu'il n'y ait pas un peu de complications dans cette histoire ^^. Il faut quand même un peu d'épreuves pour qu'ils puissent se réunir à la fin ^^

        La suite est tout juste en cours d'écriture. Vous allez être content, il y aura encore 2 chapitres et un petit épilogue pour cette histoire :)

        Merci à toi, Mikael, de me lire et pour tes sympathiques commentaires ♥♥♥

    5
    Heidi
    Dimanche 10 Janvier à 01:48
    Il va trop vite, c'est un ami, elle à l'air sincère. Je ne lui vois pas d'aventure secrète. Toujours aussi gai à lire,merci Agathe pour ce bon moment ♥️
      • Dimanche 10 Janvier à 11:44

        Heidi, 

        A ce stade de l'histoire, tout est possible : ami, amant, ennemi. On en sait encore rien. Mais Lilas va bientôt s'expliquer et nous en saurons plus smile

        Merci à toi, Heidi, de me lire et d'apprécier cette histoire ♥♥♥.

    6
    Dimanche 10 Janvier à 22:48

    Je ne pense pas non plus que ce soit un amant et je félicite Colin d'avoir pris du recul et d'avoir analysé la situation ! Maintenant j'espère que Lilas lui fera assez confiance pour tout lui dire! Et puis peut être régler le problème.

      • Lundi 11 Janvier à 21:12

        Klohma, 

        Au vu de comment ce jeune homme traite Lilas, oui, en effet, pas sûre que cela soit un gentleman... A voir. 

        Quand à Colin, je le pense, lui, assez gentleman pour écouter sa femme jusqu'au bout. Quand à règler le problème nous verrons bien ^^.

        Merci à toi ♥♥♥.

    7
    Lundi 11 Janvier à 14:21

    Voilà à quoi ça mène de vouloir chacun régler ses problèmes dans son coin et de laisser l'autre se débrouiller.  On sait pourtant bien que vivre à deux c'est aussi avoir à régler des problèmes qu'on aurait jamais eu seul! :D

    Qui est ce Monsieur qui importune Lilas?  Je suis très heureuse que papa Moon se soit mêlé de l'histoire, apparemment, Lilas a des difficultés à résoudre son souci seul.  Mais qui est donc cet impudent individu qui se permet nombre de familiarités avec la belle Lilas, à son corps défendant.  Il ne manque pas d'air, celui-ci.  Ignore-t-il donc que pour se passer les nerfs, notre cher Colin, frappe à tout va sur un sac de sable.  Il ne va pas regretter le voyage, tiens :gggrrr

    J'ai adoré ce chapitre, non seulement l'intrigue qui surgit mais de voir aussi les sentiments de Colin émerger, petit à petit.  Je suis toujours autant fascinée par l'évolution des personnages et l'évolution de leurs sentiments.  J'ai vraiment adoré. Et ta plume légère m'entraîne et c'est vraiment trop bien.  Merci, Agathe ♥♥

      • Lundi 11 Janvier à 21:28

        Eulaline, 

        En fait, Lilas ne pensait pas que les ennuis viendraient la retrouver dans son ancienne demeure...ouch. C'est pour ça qu'elle n'en a pas parlé à Colin. Peut-être imaginait-elle que le fait d'être mariée à Colin effaçait tout le passé... Je crois bien que c'est râté. 

        Ce Monsieur fait partie du passé de Lilas. C'était un ami et partenaire d'affaires de son défutn mari. As-t'il été plus que cela ? Pour l'instant, nous n'en savons rien, à part qu'il se permet des privautés sur elle malgré ses réticences.. 

        Quand à Colin, je crois bien que oui, les sentiments commencent à fleurir dans son coeur. Espérons que Lilas puisse lui faire confiance pour tout lui raconter. 

        J'aime bien raconter une petite histoire légère, un peu insousciante (et j'ai même des idées pour le frère de Colin et sa petite soeur intello. Mais je vais garder pour plus tard, cet été peut-être).

        Merci à toi de me lire. Merci pour tout ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :