• Chapitre 1 : Agénésie

    Chapitre 1 : Agénésie

    - J’aurais préféré ne jamais te connaître.

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    Chapitre 1 : Agénésie

    C’est sur ces mots que Raphaël me quitta. Il embarqua avec son jeune frère Stéphan sur le bateau qui allait les emmener loin de cette île, pour revenir à la « civilisation », quelle qu’elle soit. Je poussais un soupir. J’avais les yeux secs en regardant le bateau sortir du port et disparaître peu à peu de ma vue. Les pleurs, j’en avais assez eu ces derniers temps, et il n’y avait plus une once de larmes en moi.

    J’y avais cru pourtant à cette relation, je m’y étais investie. Mais peut-être pas assez, pas autant que l’aurais voulu Raphaël. Je poussais derechef un autre soupir. Puis, résolument, je tournais le dos à la mer. J’avais un petit bout de route à faire avant de revenir au Domaine et je ne devais compter que sur mes jambes.

    Chapitre 1 : Agénésie

    Cette marche me donnerait le temps de réfléchir et de savoir quoi faire de ma carcasse maintenant. Je n’étais donc pas douée pour être une compagne acceptable. Même si de toute façon le mariage n’avait jamais été le but recherché. Mais, j’avais cru que la relation avec Raphaël allait marcher, il était différent des autres hommes que j’avaient rencontré jusqu’à présent. Je pensais avoir trouver celui avec qui je partagerais ma vie. Il faut croire que je m’étais trompée encore une fois. Et, en même temps, j’aurais dû me douter que construire sur des cendres n’apporterait jamais rien de stable. Et puis, il y avait tellement de morts entre nous… Ho Emma…

     Cette pensée en amena une autre et je m’arrêtais sur le bord du chemin. Qu’était-IL en train de faire actuellement ? Pas une journée sans que je n’y pense, pas une journée sans que cela me fasse suffoquer. Je serrais les dents, et encore une fois, je chassais cela de mon esprit. Non, vraiment, cela n’en valait pas la peine. Je me mis à marcher un peu plus rapidement, m’obligeant à ne penser qu’à l’effort et à mon souffle.

    En arrivant au Domaine, je vis que Rowan était dans le potager et je la rejoignis. Celle-ci en m’entendant arriver se retourna et m’adressa un sourire.

    Chapitre 1 : Agénésie

    - Te revoilà Allie.

    - Oui…

    - Hmmm… Il est encore tôt pour le déjeuner mais veux-tu prendre un thé avec moi ? Cela nous réchauffera un peu.

    - Avec plaisir. J’ai soif. La marche a été longue depuis le port…

    -… Allie, ça va ?

    J’haussais les épaules. Que dire à cela ? Non, cela n’allait pas mais il fallait bien faire avec. Rowan m’adressa un sourire compatissant puis se dirigea vers le manoir et je la suivis. Après nous être servis un thé, nous prîmes place à la table de la cuisine. Rowan bu une gorgée puis reporta son attention sur moi.

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    - Donc, Raphaël et Stephan sont définitivement partis ?

    - Oui. Ils doivent s’installer à Edimbourg. Initialement, Raphaël avait prévu d’aller à Londres, mais c’est un peu trop long et un peu trop risqué en ce moment.  Il préfère un endroit un peu plus rassurant pour son jeune frère. Enfin, c’est ce qu’il laissait entendre, maintenant, je ne suis plus sûre de rien…

    - J’avoue, je ne comprends pas Allie… Comment votre relation a-t-elle pu dégénérer ainsi ? Vous aviez des sentiments l’un pour l’autre, quand même. Enfin, cela se voyait quand Raphaël posait les yeux sur toi...

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    - Je… Ses sentiments ont quelque peu changé lorsque je lui ais fait part de quelque chose me concernant…

    Rowan reposa sa tasse puis me regarda avec un air horrifié.

    - Tu… Tu lui as dit sur ton « lien » ?

    - Non ! Non, certainement pas.  Il doit déjà supporter le fait que sa sœur ait crée celui qui a détruit tout ce qu’il chérissait, je ne vais pas en plus lui dire cela… En fait, je lui ais dit que je ne pouvais pas avoir d’enfant.

    Rowan eut un bref hoquet de stupéfaction et me regarda, bouleversée.

    Chapitre 1 : Agénésie

    - Tu… C’est-à-dire ?... Tu ne veux pas avoir d’enfant ?

    - Non, Rowan. Je ne peux pas en avoir. Enfin, je ne peux plus…. Je n’ai plus d’utérus.

    Mon amie mit la main devant sa bouche, choquée.

    Chapitre 1 : Agénésie

    - Que… Mais comment ? Est-ce que c’est ce maudit bonhomme, ce Louis Sarren, qui t’as mutilé ainsi ?

    - Non, il n’a rien à voir là-dedans. C’est bien plus récent. Cela remonte à ma première année à San José…

    Et, en même temps que je racontais ce qui m’étais arrivée à Rowan, je replongeais dans mes souvenirs.

    Mon arrivée sur la côte ouest californienne, à San José, fut synonyme pour moi de liberté et d’insouciance. J’étais jeune, j’avais un travail bien payé et je pouvais enfin faire ce que je voulais après mes heures de travail. J’en ai profité allègrement pour sortir, faire la fête, sorties dans les bars et enchaîner les relations sans lendemain.

    Chapitre 1 : Agénésie

    Chapitre 1 : Agénésie

    Chapitre 1 : Agénésie

    Chapitre 1 : Agénésie

    C’est à seize ans que j’ai fait l’amour pour la première fois et cela a été une révélation pour moi. J’aimais le sexe et j’aimais surtout ces moments où le plaisir l’emportait sur la pensée. Je n’avais plus à penser mais à ressentir.

    Mais, il y eut un soir où, emportée par la passion, j’oubliais de me protéger. Et, je découvris quelque temps plus tard, avec horreur, que j’étais enceinte. Je ne voulais pas de cet enfant et j’eus donc recours à une IVG.

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    Chapitre 1 : Agénésie

    Chapitre 1 : Agénésie

    Seulement, celle-ci ne se passa pas bien et une infection se déclara. Une infection qui m’emmena à l’hôpital et où je dû, la mort dans l’âme, accepté d’être amputé de mon utérus pour éviter d’y passer. Cela avait été un moment très douloureux, et, paradoxalement, j’avais ressenti une délivrance. Je n’aurais plus à me soucier de savoir si je voulais un enfant…

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    Je revins à l’instant présent dans la cuisine. Rowan était bouleversée par mon récit, des larmes coulaient le long de ses joues. Elle me prit la main et la serra très fort.

    - Pourquoi ne m’en as-tu pas parlé ? Ho, Allie ! Comme tu as dû te sentir seule ce jour-là…

    - J’avais un peu honte, Rowan… Et, puis, ce qui m’est arrivé, c’était peut-être un peu de ma faute…

    - Non, Allie ! Ce n’est pas ta faute. Non, absolument pas. Tu ne pouvais pas savoir que tu allais faire une infection… Je suis tellement, tellement désolée pour toi…

    Rowan se leva et m’étreignit fortement. Je l’enlaçais à mon tour et nous restâmes ainsi quelque temps. Je savourais longuement cette étreinte avec elle. Cela m’avait fait du bien, finalement, d’en parler. Elle renifla un peu puis revint s’asseoir pour finir son thé. Je la rejoignis. Rowan releva la tête et fronça les sourcils en me regardant.

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    - Et donc, cette nouvelle n’a pas enchanté Raphaël, si je comprends bien ?

    - Oui… Il souhaitait fortement des enfants avec moi… Au début, il en avait parlé légèrement, sans y revenir, mais au fil des mois, il s’est fait de plus en plus insistant et j’ai bien été obligé de lui dire la vérité. Je crois que cela a été la goutte de trop pour lui…. Finalement, je ne peux pas dire que je connaissais Raphaël… Et puis, tout ce qui est arrivé, sa sœur qui est morte et qui a vécu un calvaire sans qu’il n’en sache rien, l’arrivée de Jay, la destruction de Newborn et ses parents… Tout cela était un fardeau... Et, quelque part, il m’en veut également d’être sortie vivante de Newborn…

    - Ho Allie…

    Me lèvres se crispèrent. Je ne disais pas tout à Rowan. Raphaël avait eu des mots très durs à mon égard à ce sujet. Que pouvais-je répondre à cela ? Bien évidemment, j’étais contente de ne pas avoir été tué par Jay, contrairement à ses parents. Mais je n’en tirais aucune gloire, au contraire. Ce fait me dérangeait et me minait de l’intérieur. Et participait à m’éloigner de Raphaël. Comment construire quelque chose alors qu’il pouvait revenir à tout instant dans ma vie…

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    « Nous n’en avons pas fini tous les deux »

    Chapitre 1 : Agénésie

    Cette phrase, j’y pensais tous les jours. Et je me butais à chaque fois à cette énigme : que voulait-il de moi ? Et quand ?

    Mais, encore une fois, je gardais ces pensées pour moi et essayais de faire bonne figure devant Rowan.

    - Enfin, c’est ainsi. Me voilà seule mais toute disposée à t’aider au potager. Je te préviens que je suis une très mauvaise jardinière...

    Rowan eut un petit rire puis tourna la tête. Nath venait d’arriver dans la cuisine avec la petite Shanna dans les bras.

    Chapitre 1 : Agénésie

     

    - je crois qu’une princesse a fini de faire la sieste et veut un câlin de sa maman.

    Rowan se leva de table et vint prendre sa fille dans les bras et l’embrassa. J’étais toujours aussi admirative de la façon dont Rowan était aussi à l’aise avec son rôle de mère. C’est comme si elle avait fait cela toute sa vie.

    Chapitre 1 : Agénésie

    Puis mon regard se reporta sur Nath qui venait de s’asseoir en face de moi. Il posa brièvement sa main sur mon épaule en un geste de réconfort.

    - Raphaël et Stéphan sont partis donc ?

    - Oui…

    - Et toi, comment vas-tu ? Comment tu te sens ?

    - Bof… Et, en même temps, tu vois, je suis soulagée que cela soit fini…

    - Je comprends, Allie…

    Nath regarda un instant Rowan et eut un sourire en voyant mère et fille enlacées puis reporta son attention sur moi.

    - Je suis désolé de te prendre ainsi de court, Allie, mais j’aurais un service à te demander. C’est assez important.

    - Heu… oui ?

    - J’aimerais que tu partes à Belfast et que tu y retrouves Will.

    Chapitre 1 : Agénésie

    « SommaireLookBook de Nathanael Finn »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Avril à 23:57

    Ah c'est chouette, Allie va avoir de quoi penser en partant à la recherche de Will à Belfast.  J'ai eu peur qu'elle ne doive supporter l'inactivité en ces moments douloureux.  Il faut aller de l'avant, se bouger, ne pas ressasser.  C'est bien.

    J'ai adoré l'écoute, l'amitié de Rowan et Nath pour Allie.  C'était très émouvant.

      • Dimanche 11 Avril à 11:48

        Eulaline,

        Oui, pour Allie, cela va être un dérivatif très appréciable... en espérant qu'elle ne tombe pas dans d'autres ennuis, hein... ^^. Normalement, c'est une mission très anodine que lui demande Nath, une sorte de "liste de courses" en fait. 

        Si Aliénor n'a pas une relation amoureuse  satisfaisante, au moins elle peut compter sur l'amitié de Nathanaël et Rowan. Avec tout ce qu'ils viennent de leur arriver, leurs liens se sont encore plus ressérés (d'ailleurs Allie est la marraine de Shanna ^^) et ils savent les faiblesses et les forces les uns des autres. Si l'un flanche les autres sont là. 

        Parfois, une amitié peut être encore plus sublime qu'un amour. Mais ceci n'est que mon avis personnel. 

        Me voilà donc repartie dans les aventures de ces petits personnages et je suis contente de te revoir encore une fois ici. Tes commentaires me font toujours beaucoup de bien. Merci à toi Eulaline ♥♥♥

    2
    Dimanche 11 Avril à 14:20

    Quelle chapitre bouleversant ! Et combien la comparaison entre le couple formé par Allie/Raphaël et Rowan/Nathan est cruellement au désavantage du premier... 

    Le prologue raconté du point de vue de Nathan m'avait presque fait oublier la déliquescence inéluctable des liens entre Allie et Raph ! ( dans le sens où Nathan est tellement posé, tellement calme qu'il arriverait à rassurer les passagers d'un avion qui a perdu ses 2 ailes... he)

    Quels mots durs de Raph à  l'encontre d'Allie. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il se montre aussi méchant, même si je comprends qu'il se sente trahi par le silence d'Allie à propos de sa stérilité ! Surtout que Raph avait fait plusieurs fois allusion à son désir de paternité... Mais je comprends aussi Allie de n'avoir pas osé aborder un sujet, non seulement douloureux pour elle mais également menaçant pour la pérennité de leur couple ! Bref, c'est compliqué les histoires de couple... sarcastic

    Bon, même si je pense que le voyage d'Allie à Belfast va s'avérer dangereux et la renvoyer dans les pattes de Jay, ça aura au moins le mérite de la détourner de ses pensées moroses... he

      • Dimanche 11 Avril à 16:04

        Parthenia, 

        Non, mais Nath, est un modèle de calme. C'est sûr qu'il n'y en a pas deux comme lui. Après, il lui arrive de s'énerver, hein. Mais il est toujours pragmatique et rassurant. Et c'est ce qu'il fallait à Rowan. C'est un compagnon qui lui sied à merveille. Dommage qu'Allie n'ait jamais rencontré un homme comme lui (et non, je ne pars pas dans la voie que j'avais pensé au premier abord wink2).

        Après, quelque part, je comprends Allie de ne pas avoir parlé de sa stérilité. Avant sa rencontre avec Raphaël, elle collectionnait les aventures sans lendemain, donc aucune obligation d'en parler. Et ensuite, cela n'a jamais été vraiment le bon moment. Et puis c'est compliqué d'avouer que sa nature même de femme a un petit "défaut". On est encore vue, un peu moins maintenant, mais quand même encore en fonction de notre fertilité. On peut dire que Raphaël a gardé quelques préceptes de ses parents et pas les meilleurs... 

        Oui, c'est compliqué les histoires de couple. Tes sims peuvent en dire la même chose je crois sarcastic.

        Je ne sais pas si le voyage d'Allie à Belfast va faire revenir Jay, mais en tout cas cela va lui permettre de penser à autre chose... 

        De toute façon, même si ce n'est pas lui qui vient à elle, c'est elle qui viendra à lui, ne serait-ce que pour en finir avec cette incertitude qui la bouffe winktongue

        Merci, toujours, de ton intérêt pour cette histoire qui me tient tellement à coeur ♥♥♥

    3
    Dimanche 11 Avril à 21:05

    C'est dommage que ça se termine comme ça, peut être que si Raphael avait parlé de son désir d'enfant Alie ne se serait peut être pas investit dans cette histoire! Ils n'ont pas eu une vie de couple facile ces deux là ... je ne suis pas sûre que ça aille mieux maintenant qu'ils sont séparés. 

    Alienor vas bouger et je crains que les choses ne se compliquent encore plus ... 

      • Lundi 12 Avril à 11:23

        Klohma,

        C'est sûr qu'Allie aurait dû parler de sa stérilité à Raphaël au début de leur relation. Il aurait ainsi pu choisir de s'investir ou non dans leur relation et peut-être auraient-il pu faire différement... Maintenant, peut-être sera t'il heureux avec une autre personne... 

        Quand à Allie, clairement, les évènements vont venir à elle et pas sûre qu'elle puisse se poser avant un long moment... 

        Merci pour ta présence ici et tes commentaires toujours aussi intéressants ♥♥♥.

    4
    Lundi 12 Avril à 22:28

    C'est un moment passionnant Agathe, Allie est une battante, elle va aller de l'avant elle vit et c'est cela l'important. j'aime les sentiments que tu as mis dans cet épisode, les flash back sont importants aussi, ils donnent une profondeur , une intensité. 

    Merci à toi pour ce beau moment yes

      • Mardi 13 Avril à 10:16

        Mich, 

        Oui, Allie essaie de ne pas se morfondre même si c'est difficile pour elle en ce moment. Mais les évènements extérieurs vont l'aider à ne plus penser à sa rupture... 

        Ma chère Aliénor est un être complexe, avec des sentiments contradictoires et ses défauts. Elle n'est pas toute rose mais c'est cela qui fait son charme ♥.

        Merci à toi pour ton commentaire et d'être toujours présente à lire cette histoire. Cela me touche beaucoup ♥♥♥

    5
    GGO
    Dimanche 18 Avril à 11:10

    Hello ! 

     

    J'étais déjà passée mais pour une raison inconnue mon tel n'affichait pas toutes les photos, quelque soit le navigateur... Donc me revoilà sur l'ordi, où je suis plus à l'aise pour écrire les commentaires de toute façon !

     

    Je suis hyper contente de voir comme tu es habitée par cette histoire. Tu l'as dit, certes, mais ça se ressent. J'ai lu ces deux chapitres avec beaucoup d'émotion, on sent bien que le climat est très lourd - et je ne parle pas du temps pourri he

     

    Quelle histoire didon... Pauvre Allie... Je trouve que tu as parfaitement bien décrit les positions des personnages. On peut avoir notre avis, mais je ne crois pas qu'en toute bonne foi on puisse affirmer qu'un a raison et l'autre a tort. C'est vraiment une réussite ce passage.

    Ce que je retiens, personnellement, c'est que parfois ce n'est tout simplement plus possible. Le contexte est très lourd. Trop lourd. Je pense que l'idée d'avoir un enfant, à fortiori avec la petite Shanna sous les yeux, c'était sa façon de se projeter, d'aller de l'avant. Sans cette info capitale sur l'histoire de sa compagne, il n'a pu refreiner ses rêves et la chute a été terrible. On aurait préféré qu'il soit plus compréhensif, bien sûr, mais nous ne sommes pas dans une situation qui le permettait. Encore une fois en raison de tout leur passif en plus du contexte mondial. Je suis très triste pour Allie, quelle solitude a dû être la sienne de se sentir rejetée de la sorte. Car c'est de ça dont il est question en réalité. Elle l'a pris pour elle alors qu'en réalité Raphaël n'a simplement pas su gérer la désillusion. Traumatisé par tout cela, il n'est pas capable de lucidité et il s'en prend à une cible facile, celle qui lui cause la désillusion, plutôt que de réfléchir. Je n'arrive pas à lui en vouloir. Pour la bonne et simple raison qu'en raison de ce que l'on sait d'Allie via Twitter, je savais que le couple ne durerait pas. Que Raph n'était pas celui qui la touchait au plus profond d'elle-même. Donc je me dis que c'est un mal pour un bien et je me rassure en me disant que Rowan est là pour aider son amie à surmonter cette énième épreuve. Je sors de ce triste chapitre en me disant : "ça va aller".

      • Dimanche 18 Avril à 21:30

        GGO, 

        Ah parfois Eklablog fait des caprices au niveau des images ^^. 

        Le temps est pourri à Windenburg l'hiver (mais quand même pas autant que Brindleton Bay :p), mais cela fait de bien jolies photos. 

        Raphaël est dans une fuite en avant. Et en même temps, on ne peut lui en vouloir. Tout ce qui faisait son univers a été détruit. Détruit par la création de sa soeur. Une soeur qu'il n'a jamais compris, qu'il jalousait un peu mais qu'il aimait et qu'il n'a pas pu protéger. C'est difficile pour lui. Alors, il se raccroche à ce qu'il peut, à ce jeune frère qu'll connaît à peine mais qui a besoin de lui et à Aliénor, qui peut-être, pourrait lui apporter un avenir. Un avenir qui passerait par un enfant car cela lui permettrait alors de faire "quelque chose de mieux", il pourrait avoir une seconde chance. Malheureusement, cela n'est pas ainsi. Et oui, en effet, la désillusion est grande et amère. 

        Il ne pouvait donc pas rester, et c'est encore une fuite en avant pour lui. J'espère qu'à Edimbourg il arrivera à se poser et à vitre un peu plus sereinement, si les évènements ne viennent pas bousculer tout ça... 

        Et pour Allie, elle est marquée par le destin. Comment pourrait-elle créer quoi que ce soit quand sa propre chair la trahit et qu'elle sait que ce n'est qu'une question de temps avant que Jay ne revienne vers elle. Elle est malheureuse et en même temps soulagée de clore son histoire avec Raphaël. Elle n'a plus qu'à embrasser la fatalité...

        Oui, Singularité est une histoire qui m'habite, qui me porte aussi et qui me donne envie d'aller plus loin dans ce que je suis capable de créer. On verra bien ce que cela donnera.

        En tout cas, je suis toujours contente de retrouver tes commentaires et tes analyses toujours aussi pertinentes. Cela me fait toujours réfléchir. Merci ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :