• Chapitre 1 : Retour à la case départ

    Cette journée finissait mal : je venais d'être convoquée dans le bureau du chef de service juste avant de partir et il m'avait annoncé LA nouvelle. Cela ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment, évidemment. J’avais des projets pourtant : un voyage avec Rowan, prendre des cours de yoga... Bref, tout cela devait être reporté à une date ultérieure.

    Retour à la case départ

     Alors, le repas ce soir-là avec Rowan fut un peu morose et silencieux. Mais connaissant ma colocataire et amie, ce silence ne pouvait guère durer.

    Retour à la case départ

     - Eh bien alors ma cocotte, c'est quoi cette mine d'enterrement ?

    - Bah... j'ai été convoqué en fin d'après-midi dans le bureau par M-je-suis-coincé.

    - ..... Oui ? Et ?.... Ne me dis pas qu'il t'a remonté les bretelles ? Cela m'étonnerait quand même de toi...

    - Non... Il m'a annoncé que j'étais mutée.

    - Mutée ? Oh, c'est une bonne nouvelle, ça. Dans quel service ? Celui que tu voulais, Recherche et Développement ?

    - Pas du tout ! J'aurais mieux aimé. Mais non. Je suis mutée en dehors de San José, pour une mission temporaire. A la maison-mère. A Newborn.

    Retour à la case départ

    - Ah...

    - Comme tu dis, ah ! Punaise, Newborn... Je ne pensais pas y retourner de sitôt.

    - Bon, ce n'est pas si catastrophique que ça. En même temps, Allie, tu savais bien que tu devais y retourner un jour. Après tout, ta famille vis là-bas. Combien de temps dois-tu rester ?

    - C’est une mission de 6 mois, normalement, mais cela sera peut-être plus… Apparemment, il y a des dysfonctionnements au niveau du réseau interne. Le technicien n’a pas été très clair à ce sujet. Je verrai sur place.

    - Bon. Tout ce que je comprends, c’est que notre voyage en Europe doit être reporté !

    - Oui. J’en suis désolée. Tu ne pourras pas te recueillir sur la tombe de Bram Stoker, ton idole…

     Je savais que je la taquinais en disant cela. Rowan était une fan absolue du roman de l’auteur, « Dracula » et de tout ce qui touchait à la période gothique. Même ses habits reflétaient sa passion. Ce qui la rendait parfois intimidante. Mais pour moi, cela ne changeait rien. Je l’avais toujours connue ainsi. Rowan restait Rowan.

     J’étais quand même bien chagrinée, car ce voyage en Europe, nous en rêvions toutes les deux. : à la fois pour les endroits historiques et le dépaysement que cela allait nous procurer. Et puis pour la bouffe ! (nous rêvions depuis des semaines de manger un plat de charcuterie française).

     - Ce n’est pas grave. Nous le ferons à ton retour. Par contre, ma cocotte, il faudra quand même que tu m’expliques un jour pourquoi tu ne veux pas revenir dans la ville de ton enfance. Tu as subi des trucs pas nets ?

    Retour à la case départ

    - Houlà ! Arrête tout de suite le délire, Rowan ! Ne va pas t’imager abus en tout genre ou enfance du genre « Cosette ». C’est bien plus banal que ça et cela s’apparente plus à une incompréhension de part et d’autres et à un refus de faire des efforts.

    Rowan me regarda d’un air dubitatif, mais je n’avais pas l’intention d’en dire plus à ce sujet.

    Mais, une fois le repas terminé et de retour dans ma chambre, je repensais à Newborn, ma ville natale.

     Je n’avais pas été tout à fait honnête avec Rowan, mais me souvenir de cette époque était douloureux pour moi. Je n’avais pas été battu, ni abusée, mais les relations avec ma propre famille et autres connaissances avaient été difficiles. Ce n’est jamais simple d’être différent et encore plus quand on est une enfant précoce.

    Retour à la case départ

     J’avais été contente lorsque, à la fin de mon adolescence, Louis Sarren m’avait proposé de venir travailler ici, à San José, dans une filiale de « Silicon Intelligence ».

    Retour à la case départ

     

    C’est là que j’avais rencontré ma colocataire actuelle, Rowan Kelly, et découvert que l’on pouvait être différente et pour autant s’intégrer dans une équipe, avoir une vie sociale… Bon, pour être tout à fait honnête, l’équipe avec laquelle je travaillais était assez farfelue et spéciale. On pouvait même dire que nous n’étions pas des citoyens « lambda »...

    Retour à la case départ

     Je laissais mon regard errer dans la chambre, et puis je m’arrêtais sur la statue représentant un petit cheval en bois. Un cadeau de papa. J’eu une moue crispée.

    Retour à la case départ

     Je savais bien évidemment, qu’en revenant à Newborn, je serai obligée de revenir les voir. Jusqu’à présent, j’avais fait le minimum : mail et appel téléphoniques de temps à autre. Mais maintenant, je devrai bien évidemment les voir. Je poussais déjà un soupir d’agacement. Cela m’étonnerait qu’en cinq ans, ils aient changé de comportement.

     Et puis, il y aurait les autres : Jonathan…Raphaël… Emma… Ho, Emma, qu’étais-tu devenue ?

    Retour à la case départ

     Je me secouais et pris mon téléphone. Allons, il n’était plus temps de tergiverser.

    Retour à la case départ

     - Allô, Maman ? C’est Aliénor….

     

    « Lisa MiamMiam - 1ere journéeLisa Miam-Miam - 2eme journée »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 22:55

    Aaaarrf... je l'attendais avec une telle impatience et je ne suis pas déçue.  Oh que non: intriguée, sous le charme, impatiente; ça oui.

    Aliénor me plait beaucoup et son amie m'a plu aussi, au premier coup d'oeil: son look, sa façon de parler cash.  Bref, je vois ce qui a plu à Aliénor chez elle.

    Vivement la suite! :)

      • Vendredi 2 Septembre 2016 à 09:04

        Rooouu ! Merci Eulaline. Je suis contente que cela te plaise. ♥♥♥


        Oui, moi aussi, j'aime beaucoup Rowan. je me suis éclatée en la créant. A une époque, j'aurai bien aimé m'habiller comme elle he.


        Singularité est une histoire un peu plus réfléchie que le Le Lien Brisé, où j'avais plus une urgence à l'écrire. Et j'ai essayé de prendre du temps dans la création de mes personnages et de leurs histoires. J'espère que cela rendra bien. J'ai pratiquement 2 chapitres d'avances d'écrit, je vais entamer le 3eme et ensuite je prendrai les images (mais je ne donne pas de date, hein^^).


        (Et, sinon, va falloir que j'aille du côté de chez Lisa et son restaurant, je crois qu'elle est en train de faire des bêtises....)

    2
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 23:01

    yes Bonheur que de te lire et de suivre cette nouvelle histoire, Rowan est stylée et cela lui va très bien j'aime , tes images du passé sont superbes aussi, bravo à continuer  ....

      • Vendredi 2 Septembre 2016 à 09:05

        Merci à toi, Mich-Utopia, pour ton joli personnage d'Agathe Missfairy qui m'a donné envie de créer cette histoire.


        J'espère que la suite te plaira également.


        Des bisous kiss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :