• Chapitre 7 : réunion du Convent

    Fin de semaine - Bibliothèque du Centre-ville

    Tous les membres du Convent s'étaient réunis ce jour-là suite à la convocation de la Grande-Maître. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    Hendrick Gotshein, le médecin de la ville, toisait tout le monde de haut comme à son habitude. Et Piotr Bergshein, le maître-nageur et conseiller municipal sur la gestion de l'eau lui rendait son regard avec autant d'animosité que lui.  Les autres membres n'en faisaient guère cas,  trop habitués à ces manies.  

    Macha se racla la gorge puis prit la parole. 

    - Bien, si je vous ai réunis ici aujourd'hui, c'est pour vous annoncer que nous allons accueillir deux nouveaux membres à Lenzasen le mois prochain : Ernesto et Aurèle Lothario. Ils viennent du Convent de Padoue.

    Face à cette nouvelle, les autres membres restèrent un instant sans voix, puis ce fut Dora Muller qui prit la parole en premier. Cela n'étonna guère Macha car la vieille herboriste était celle qui s'intéressait le plus à la vie sociale de la ville  ainsi qu'aux ragots de toutes sortes. Sans malveillance aucune, c’était surtout pour satisfaire sa grande curiosité.

    - Pourquoi viennent-ils ici ? Ils ont eu des problèmes dans leur Convent ?

    Chapitre 7 : réunion du Convent

     - Non... En fait, le Convent de Padoue va être prochainement scellé.

    Quelques exclamations fusèrent parmi les membres mais ils attendirent  que Macha continue ses explications.

    - ... Et ils viennent aussi ici parce qu'Aurèle Lothario va se lier avec Lucrèce Steiner.

    Hendrick eut alors une exclamation ironique. 

    - Tiens donc ! Est-ce que cela serait dû au fait que ta chère Lucrèce n'ait pas accouchée de la fille, La Source escomptée ? Penses-tu forcer le destin, Macha Goetz ? Mais peut-être est-ce aussi parce que La Source n'existe pas, hein ?

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    Macha retint une exclamation agacée et allait lui répliquer vertement mais Piotr réagit plus vite qu'elle  et s'en prit violemment à Hendrick. 

    - Et toi, comment peux-tu toujours douter de tout, Hendrick ?!!!  Tu empoisonnes les séances avec ton scepticisme. 

    - Ha mais si cela ne te plaît pas, tu n'es pas non plus obligé de rester ici ! Tu n'as qu'à rester à la piscine municipale et draguer ceux que tu aimes tant, les hommes ! 

    - Espèce de ... 

    - Messieurs cela suffit !

    Gunther avait haussé le ton et les regardait sévèrement. C'était toujours lui le plus souvent qui remettait de l'ordre lorsque les paroles commençaient à devenir venimeuses. Il était le plus souvent respecté par son poste de Gardien des Mémoires, qui lui conférait une position en retrait et neutre par rapport aux différents sujets abordés. 

    Piotr renifla un instant puis se calma et reporta son attention sur Macha.

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Je ne comprends pas Macha. Si Lucrèce a accouché d'un garçon, qui n'est donc pas La Source, comme nous l'avons bien compris, pourquoi doit-elle alors se lier avec ce Lothario ? 

    Macha eut un bref soupir puis ferma un instant les yeux, le temps de rassembler ses pensées. Elle savait que peu de membres avaient confiance en ses "filles" jumelles, les trouvant trop étranges pour leur tranquillité... Et ce qu'elle allait leur dire n'allaient pas vraiment leur plaire. Mais ce n'était pas la première fois qu'elle les dérangeaient ainsi…

    - Mes filles, Ulrike et Audren.. m'ont conseillées fortement cette union. Apparemment, c'est de cette union qu'il y a le plus fort taux de probabilité pour l'arrivée de La Source.  J'ai toujours fait au mieux pour la communauté.

    - Mmouais... Et si cette histoire de La Source n'était que du pipeau, hein ? Si c'était juste pour que tu gardes le pouvoir ici ? 

    Hendrick. Toujours Hendrick. Macha le regarda directement dans les yeux, faisant fi des réactions outrées des autres membres.

    - Si tu trouves que je ne suis pas la plus qualifiée pour diriger cette Communauté, je t'en prie, prends ma place... Nous verrons si tu fais mieux que moi.. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    Piotr répliqua aussitôt les sourcils froncés et les yeux pleins de colère. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Ha non ! Si vous acceptez que ce soit ce tueur d'enfant qui siège au Convent, vous vous passerez de nos pouvoirs, à moi et ma famille !

    - Tueur d'enfant ? Non mais cela ne va pas ? Christian était condamné !

    - Tu l'as laissé mourir !

    - Que voulais-tu que je fasse de plus ? La leucémie ravageait son corps... 

    - Et ton pouvoir alors ? N'as-tu pas déclaré que tu étais le meilleur médecin de ce territoire ?

    - Non. Mon pouvoir est de constater la maladie et de choisir le meilleur traitement pour l'éradiquer. Mais je ne réalise pas l'impossible. Je ne suis pas Dieu.

    - Alors à quoi nous sers-tu ? Médecin de pacotille !

    - Inverti !

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    Les deux hommes s'étaient levés et allaient en venir aux mains. Mais Joseph Muller s'interposa aussitôt entre eux. 

    - Cela suffit maintenant !

    Joseph n'avait jamais été le membre le plus loquace du Convent mais il agissait toujours de manière égale et impartiale. Il était respecté pour cela et également pour le Don des Plantes qu'il avait aussi puissant que Viviane Fydren. 

    Ce qui fit que Piotr et Hendrick baissèrent un peu la tête et se calmèrent rapidement. Joseph se tourna d'abord vers Piotr.

    - Piotr, ce qui est advenu de ton fils, nous ne pouvons, hélas, plus rien y faire. Et j'en suis désolé. Christian était un jeune homme charmant et prometteur. Son décès m'attriste beaucoup. Mais Hendrick n'est pas fautif de sa mort. Nous avons beau être des Enfants de Gaïa, nous ne pouvons pas réaliser l'impossible. 

    - Il me manque tellement, Joseph. Si tu savais.. 

    - Je comprends bien ta douleur, Piotr. Mais tu n'es pas tout seul non plus. Tu as ta famille qui est là également et qui as besoin de toi à ses côtés. 

    Piotr opina de la tête et revint s'asseoir sur son fauteuil. Joseph se tourna vers Hendrick avec une lueur irritée dans le regard. 

    - Hendrick, mon ami, je trouve que tu dépasses les bornes parfois. Je sais bien que tu ne crois pas à la légende de La Source mais Macha a toujours été honnête avec nous et à donné le meilleur pour le Convent de Lenzasen. Il faut lui reconnaître cela. 

    - Je n'ai pas confiance en ses sorcières de filles... 

    Joseph eut une moue amusée.

    - Sorcières ? Et nous sommes quoi nous alors ? 

    - Ce n'est pas pareil. Ces... ces "enfants" sont vraiment bizarres. Je ne crois même pas qu'elles soient humaines. 

    - Nous parlerons d'Ulrike et d'Audren une autre fois si vous le voulez bien. Maintenant retournez vous asseoir s'il vous plaît, messieurs. 

      Macha avait repris la parole et fixait sévèrement les deux hommes. Joseph hocha la tête et retourna vers son fauteuil. Mais Hendrick jeta un regard de défi à la Grande-Maître. Macha poussa un soupir. Avec celui-là, il fallait toujours employer la manière forte pour se faire comprendre. 

    - R-E-T-O-U-R-N-E-T'A-S-S-E-O-I-R - H-E-N-D-R-I-C-K ! 

    Macha n'avait ni forcé sa voix ni évoqué quelques sortilèges mais Hendrick obéit aussitôt et tel un automate s'assit sur son fauteuil. Il eut quand même un regard écœuré envers elle. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Si tu pouvais éviter d'utiliser tes pouvoirs, Macha, cela m'arrangerait. 

    - Et toi, Hendrick, si tu étais un tant soit peu plus mature dans tes agissements, je n'en arriverais pas là...

    Les autres membres regardaient ailleurs ou faisaient semblant d'inspecter leurs ongles. Ils avaient également l'habitude du conflit entre Macha et Hendrick et évitaient de s'en mêler. Seul Gunther se permit un petit toussotement. Macha haussa un sourcil en le regardant.

    - Si nous reprenions le cours de la séance ? Il y a encore des éléments à évoquer.

    - Merci Gunther... Bien... Donc, je disais qu'Aurèle Lothario et son père viendraient s'installer ici puisque le Convent de Padoue va être scellé. Ces deux personnes ont un Don des Plantes. Ils viendront donc seconder Viviane Fydren dans les vergers. Ils s'installeront en premier lieu dans l'ancienne maison de la Veuve Becker. Est-ce que quelqu'un y voit une objection ? 

    Personne ne dit mot et la décision fut donc entérinée par Gunther. Celui-ci regarda Macha qui opina de la tête. Ils allaient devoir aborder le second point qui n'allait certainement pas faire plaisir à un membre du Convent. 

    - Bien. Je tenais également à vous informer que Gunther va être secondé par un autre Enfant de Gaïa pour tenir les Mémoires du Convent ainsi que sur l'étude des courants telluriques. 

    Cette nouvelle fut d'abord accueillit par le silence. Ce fut Piotr, en premier, qui prit la parole pour exprimer son étonnement. 

    - Mais pourquoi ? 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    Gunther sourit amicalement à Piotr.

    - Parce que je vieillis, voilà tout, mon ami. Et puis aussi parce que les Archives deviennent conséquentes. Vous devez savoir que je recueille également les archives des Convents scellés. Cela commence à faire du volume. Et pourtant, nous devons garder la trace de tout cela. Et pour m’aider, j’ai trouvé une personne tout à fait prédisposée à cette tâche, à savoir Amanda Gotshein. 

    Au nom de sa femme, Hendrick se leva de sa chaise en protestant bruyamment. 

    - Ha non ! Je refuse que ma femme entre dans le Convent. 

    - Assieds-toi, Hendrick !

    Macha avait parlé d’un ton égal mais ferme. Elle fixa le médecin avec un peu plus d’attention. Dès qu’on prononçait le nom de sa femme, Amanda, elle s’était aperçue qu’il était encore plus exécrable que d’habitude. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Et pourquoi pas Amanda, Hendrick ? Si elle est venue ici, c’est également pour participer à la vie de notre communauté et du Convent. Aucun d’entre nous n’est oisif, tu le sais bien. 

    - Encore faudrait-il que ma femme soit bonne à quelque chose. Même au lit, elle est nulle ! 

    - Ho !!!

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    C’était Dora qui venait de s’offusquer. Elle regarda Hendrick avec colère. Contrairement à son mari Joseph, la vieille femme n’était aucunement intime avec le médecin. Elle le tolérait parce qu’elle avait besoin de lui, étant l’Herboriste-Pharmacienne de la ville et que leur métier étaient imbriqués, mais sinon, elle n’appréciait guère ses façons de faire. Mais avant qu’elle ne s’emporte plus, Gunther leva une main apaisante et elle s’abstint. Le Gardien des Mémoires regarda Hendrick dans les yeux et se permit un petit sourire. 

    - Ta femme n’est aucunement nulle, bien au contraire… Amanda sent les courants telluriques. 

    Hendrick fronça les sourcils devant ce venait de lui révéler Gunther. 

    - Ce n’est pas possible ! Amanda n’a jamais été une Enfant de Gaïa très puissante. Elle n’a qu’un petit Don en Charisme. 

    - Et pourtant, Hendrick… J’ai vu Amanda réagir aux Courants. J’ai besoin d’elle pour me seconder dans les archives des Convents.

    - Je ne sais pas… Je n’ai pas l’impression qu’elle en soit capable… 

    - Tu la sous-estimes beaucoup trop, Hendrick. N’oublies pas qu’avant de t’épouser, Amanda était une Mayfair. Ce n’est pas n’importe quelle famille dans notre communauté. 

    Hendrick garda un air buté mais ils savaient tous les deux que le médecin céderait à la demande de Gunther. S’il y avait une seule personne à qui il ne pouvait rien refuser, c’était bien au Gardien des Mémoires du Convent. Hendrick avait toujours eu du respect pour lui, malgré ses liens avec Macha Goetz. Il était toujours attentif à ses propos et à ses idées pour Lenzasen. Et puis, surtout, il savait ce que sa famille lui devait : ils n’auraient jamais vécu ici si Gunther n’avait pas intercédé en leur faveur. 

    - Je dois donc accepter ce que tu me demandes ? 

    - Oui, Hendrick. Amanda est celle qui est le plus à même de m’épauler dans ma tâche. Cela ne coûte rien d’essayer.

    - Si tu le dis… 

    Macha poussa un soupir. Ils allaient pouvoir continuer la séance un peu plus sereinement. Les membres votèrent donc la nomination d’Amanda Gotshein comme assistante auprès de Gunther. Le reste de l’ordre du jour fut plus commun et sans anicroche. Ce ne fut qu’à la fin, au moment de clore la séance qu’Hendrick releva la main. Macha haussa un sourcil mais l’autorisa à prendre la parole.

    - Oui, Hendrick ? 

    - Je souhaiterai savoir où en est ma demande concernant l’arrivée d’un deuxième médecin ici. 

    Le visage de la Grande-Maître s’assombrit un instant à cette demande. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas aider Hendrick, mais il s’avérait que cela était plus compliqué que prévu de trouver une personne qualifiée, avec le Don d'Hippocrate et Enfant de Gaïa pour venir s’installer à Lenzasen. 

    - Hendrick, nous n’avons pas toujours pas trouvé de personnes correspondant à nos attentes et aux tiennes. 

    - Pourtant, il va bien falloir que nous trouvions quelqu’un. J’ai besoin de vacances, cela fait un an que je n’en ai pas pris. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Je comprends bien. Mais il est difficile de trouver un Enfant de Gaïa versé dans le Don d'Hippocrate… Mais si tu ne peux attendre, nous pouvons chercher dans la population ordinaire…

    A ces mots, les autres membres eurent des exclamations bruyantes de dénégation. Ils ne souhaitaient pas qu’un être humain ordinaire pénètre ici. Leurs familles avaient bien trop sacrifiés, des générations précédentes gardaient encore la trace dans leur chair, pour risquer de nouveau une chasse aux sorcières. Ils regardèrent la Grande-Maître avec mécontentement. Celle-ci haussa les épaules. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Il faut bien trouver une solution, non ? Et ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Nous choisirions bien évidement un sympathisant plutôt qu’un humain « normal ». Qu’en penses-tu Hendrick ? 

    Le médecin haussa lui aussi les épaules, quelque peu agacé. 

    - Faute de mieux, oui. Mais je préfèrerai quand même un Enfant de Gaïa. Il est toujours plus enclin à comprendre nos problèmes et nos particularités…. Il n’y avait pas un jeune homme qui avait fait des études de médecines au Convent de Brême ? 

    - Il est parti pour le Convent de Madrid qui en avait bien plus besoin que nous… Peut-être que le Convent de Bruges peut nous aider là-dessus. Ils avaient quelques jeunes prometteurs. Je ne peux rien te promettre d’autre pour l’instant, Hendrick. Mais, et toi, de ton côté, n’as-tu pas quelques condisciples d’Affinités à contacter ? 

    - Tu penses bien que je l'ai déjà fait. Mais non. Ils sont tous occupés avec d’autres Convents… Et nous ne sommes pas non plus des centaines dans cette Affinité. 

    - Sinon, ce que je peux te proposer pour le moment, c'est de demander à Garance Whitern de venir te remplacer quand tu voudras prendre des vacances. Elle l’a déjà fait il y a deux ans, si je me souviens bien ? 

    - Oui, en effet. Elle est très compétente même si ce n’est pas une Enfant de Gaïa. 

    - Bien. On va donc utiliser cette solution provisoire le temps de trouver enfin une personne qui t’épaulera. 

    Hendrick hocha la tête. Ce n’était pas ce qu’il aurait voulu mais c’était mieux que rien. 

    Macha put enfin clore la séance avec un soupir de lassitude maîtrisé. 

    Après la réunion, Macha et Gunther restèrent un moment pour faire la synthèse de tout ce qui avait été dit. Le vieil homme avait également envie de partager ses inquiétudes avec la Grande-Maître.

    - Je me demande si finalement c’est une bonne idée qu’Amanda  devienne mon assistante. Hendrick était farouchement contre. 

    Macha claqua la langue, agacée. 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Oui et ? D’habitude, tu ne te soucies pas des avis d’Hendrick… 

    - Mais là, il s’agit de sa femme. Je ne voudrais pas porter ombrage à leur relation que je sais fragile.

    Elle eut un bref ricanement. 

    - Encore faudrait-il qu’ils aient eu une union satisfaisante. Et je ne crois pas que cela soit le cas. Rappelle toi qui a organisé ce mariage ? Le père d’Hendrick et les Mayfair outre-Atlantique. Et Hendrick a toujours manifesté son opposition là-dessus. 

    - Oui, oui, je m’en souviens. Amanda essaie de faire des efforts avec lui, mais apparemment c’est difficile. Je ne voudrais pas que sa nouvelle fonction entame encore plus sa relation.

    Macha poussa un soupir. Encore une autre histoire de ménage à gérer. Elle n’avait jamais aimé se mêler de la vie des couples et puis, elle n’était pas spécialement à son aise là-dessus, elle qui ne s’était jamais mariée. 

    - Gunther… D’autres unions à Lenzasen ne sont pas spécialement bien accordées. Mais cela ne les empêche pas de vivre en bonne intelligence. Pourquoi cela ne serait pas le cas ici ? 

    -… Pourquoi devrions-nous  suivre ces préceptes vieux de plusieurs siècles ? Ne serait-il pas temps de les changer ? 

    Macha resta un instant interdite devant la sortie de son vieil ami. Il n’avait pas l’habitude de s’opposer aux décisions du Convent, même quand elles étaient douloureuses pour les personnes. Et puis elle comprit. 

    - Ah ! C’est à cause de Lucrèce c’est ça ? 

    - Bien sûr que c’est à cause de Lucrèce ! Cela me désole de la voir s’engager dans une relation qui n’est pas totalement satisfaisante… Tu l’as dit toi-même que tu n’étais pas sûre pour La Source.. Pourquoi ne pas laisser ma filleule vivre sa vie ? 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

    - Parce qu’il y a une petite chance qu’elle engendre cette enfant. Je ne peux pas laisser s’échapper. 

    - Macha… Audren et Ulrike se sont déjà trompées… Plus d’une fois. Qui sait si ce n’est pas le cas ici aussi ? 

    Gunther la regarda dans les yeux, suppliants, mais elle détourna le regard et ne dit mot.

    Après quelques instants de silence, il poussa un soupir et sortit de la pièce. La Grande-Maître le savait un peu fâché, mais elle savait également qu'il reviendrait vers elle une fois ses émotions calmées. Avec l'âge elle avait remarqué qu'il devenait de plus en plus sentimental. 

    Macha se retourna vers le fond de la pièce puis vint au plus près de la statue de Gaïa et murmura ses quelques mots : 

    -  J'espère ne pas me fourvoyer dans cette voie. Nous avons besoin de ton retour, Gaïa... 

    Chapitre 7 : réunion du Convent

     

    « Jour 10Chapitre 8 : Les Augures des Jumelles »

  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Octobre à 08:56

    Ouh là là, c'est rock'n'roll les séances du conseil du Convent... sarcastic Elle doit se choper la migraine, Macha, après avoir tenté de calmer les prises de bec entre Piotr et Hendrick...

    Alors, comme ça, Hendrick est un frustré de la kikounette ? En même temps, pas étonnant, si Amanda est bien la simette à laquelle je pense...winktongue

    Blague à part, encore une maj bien intéressante... Et Gunther confirme encore sa place de chouchou dans mon coeur (qu'il en profite, car quand Don passera jeune adulte, je ne réponds plus de rien !! he) !

     

    PS : ça fait bizarre de revoir Macha et Gunther dans leur véritable contexte après les avoir suivi jour après jour dans La Crise Financière... eh ou, les "vacances" sont finies pour eux, et les épreuves liées à leur statut les attendent !

      • Samedi 27 Octobre à 17:39

        Parthenia,

        Ah oui, les séances du Convent sont assez sportives en effet. Macha a bien besoin de méditer après cela ^^. Mais je voulais vous montrer un peu les dissensions qu'il y avait entre eux. Les drames aussi, avec la mort de Christian, l'enfant de Piotr. En plus de son homosexualité qu'il ne peut vivre pleinement, il a perdu un fils qu'il chérissait beaucoup. Bref, tout ce petit monde a une histoire que je vous déroulerai au fur et à mesure des chapitres.

        Ah, tu as reconnu Hendrick sous la barbe ? Oui, donc sa femme est Sonia, enfin Amanda dans mon histoire. Et contrairement au couple mythique, ils ne sont pas du tout, du tout intimes. Dans tous les sens du terme ! 

        Quand à Don, désolée de te briser ton rêve, mais il n'a et n'aura qu'un seul amour. Mais ça c'est dans la 2eme partie ;)

         

         

        Et oui, les vacances sont belles et bien finies ici pour Macha et Gunther. Mais pas dans ma partie "Crise Financière". On a encore le temps de leur faire beaucoup de bisous et de câlins he. (pas de câlins trop poussés, on a vu ce que cela donnait :p).

    2
    Samedi 27 Octobre à 09:30

    Un chapitre fascinant, une réunion fascinante :o  En quelques mots, on prend la mesure des dissensions entre les membres, on survole leurs griefs et leurs caractères haut en colères couleurs claquent et s'imposent.  Ils donnent l'impression de vouloir prendre le contrôle mais il paraît évident que Macha est la plus apte à tenir tout ce petit monde, Macha et Gunther qui forme un duo parfait.

    Je comprends mieux aussi, à présent pourquoi Macha semble à ce point dure et autoritaire.  Pour diriger tout ce petit monde, c'est obligé :gggrrr  Ce qui ne l'empêche pas, en personne intelligente qu'elle est de se remettre en question, de douter elle aussi.

    J'aurais peut-être aimé qu'à la demande de Gunther, elle trouve un compromis pour son vieil ami, que peut-être elle décide qu'il n'y avait pas le feu au lac et que cela serait bien que les deux jeunes gens apprennent un peu à se connaître vraiment avant de passer par la case "couple" et "noces".  Gunther n'en aurait pas été totalement satisfait mais au moins, cela donnait une chance à Lucrèce et à Aurèle de s'appréhender autrement que comme définitivement unis par/pour la communauté avec toutes les obligations qui en découlent :/  mais bon, soit! 

    J'ai adoré ♥♥

    Et j'ai déjà hâte de découvrir la suite *rougit d'aise*

     

     

    (déjà je réclame clémence, je sais qu'avec tous ces prénoms/noms de personnages, je vais m'emmêler les pinceaux, je te demande pardon d'avance :o ) 

      • Samedi 27 Octobre à 17:48

        Eulaline,

        Cela tiendrait à Hendrick, il y aurait longtemps qu'il serait à la place de Macha. Mais il n'est pas tout seul et ce n'est pas non plus le membre le plus ouvert d'esprit. Le Convent de Lenzasen n'a pas besoin de lui en tant que dirigeant. En fait, le médecin est pétri d'orgueil et d'une forte estime de lui-même. De plus, le fait que son père ait été l'ancien Grand-Maître n'a pas aidé non plus. Mais la charge n'est pas héréditaire... ^^

        Alors, non, il va falloir te faire à l'idée que Lucrèce va épouser Aurèle. Elle va aller jusqu'au bout de son destin (comme Cassie par exemple... je dis ça, je dis rien...). Mais ne t'inquiète pas, je ne pense pas lui faire un destin trop rude. Et, spoiler, c'est une future membre du Convent qu'elle sera un jour ;) . Et puis, elle nous a déjà montré qu'elle sait ce qu'elle veut. Je ne m'inquiète pas pour elle. Tu devrais plus t'inquièter pour Aurèle car je vais lui faire un tour de cochon. he. Mais ça c'est dans trois quatre chapitres. 

        Et merci, merci d'avoir adoré ce chapitre. C'était un des plus durs à écrire je trouve. Arriver à faire comprendre en quelques mots et quelques phrases les caractères et rancœur de chacun. 

        Le prochain chapitre est presque écrit, il s'agira des demoiselles Ulrike et Audren, mais il faut que je change encore quelques phrases et quelques termes. Je veux vous dévoiler quelques éléments sans vous en dire trop non plus. Tout un art ^^.

        Et ne t'inquiète pas pour les prénoms. Les prochains chapitres devraient être plus centrés sur quelques personnages que tu connais plus.

        A bientôt,

        ♥♥♥

    3
    Dimanche 28 Octobre à 09:23

     Eh bien, ça ne donne pas trop envie de faire partie du convent cette réunion. Entre la mauvaise ambiance qui règne, les tensions entre les membres et les difficultés qui semblent être présentes partout où l'on regarde...

     Mais c'est toujours aussi intéressant de suivre cette histoire et d'en apprendre plus sur ce monde étrange!

      • Dimanche 28 Octobre à 14:43

        PrincesseSey,

        Non, ce n'est pas la période la plus facile en effet. Et les dissensions entre membres n'aident pas non plus. Il faut espérer qu'ils arrivent à mettre tous leurs petits problèmes de côté pour le bien commun de tous. Mais j'ai comme des doutes pour certains :/

        Et merci à toi de ton commentaire et de t'intéresser toujours à cette histoire ♥♥♥

    4
    Mardi 27 Novembre à 05:16

    Et ben... Je rattrape enfin mon retard par ici et je vois que ces réunions du Convent swinguent pas mal ! En même temps, ce serait plutôt plat s'il n'y avait pas des tensions mais là, outch quoi ! Hendrick et Amanda n'ont pas dû créer une grande et heureuse famille vu comment il parle de son épouse (rien que pour ça, il mériterait des claques).

    Mais oui, faut être ferme avec tout ça car autrement, c'est un coup à se faire bouffer... et je comprends aussi pourquoi une fois, tu avais dit que Macha ferait mieux de consulter de nouveau ses augures... Pas très fiables donc les gamines. 

    Je vais aller lire la suite tant que je n'ai pas sommeil *file*

      • Mardi 27 Novembre à 12:05

        Kaleiya,

        Je suis en train d'écrire le chapitre 9 qui concerne Hendrick et Amanda, et je peux te dire que ce n'est pas triste ! Je pense que tu auras encore plus envie de mettre des claques à ce monsieur !

        Quand aux augures, on sait bien que ce n'est jamais fiable et qu'il faut toujours prendre leurs prédictions avec des pincettes. Même si l'on est desespéré !

        C'est un convent pas de tout repos en effet. Je pense que Macha doit souvent prendre des cachets contre la migraine après he.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :