• Dans l'univers de Singularité - Conversations avec Jay

    Cette scène se passe au moment où l'androïde conscient intègre l'entreprise Silicon Intelligence en tant que filleul de Louis Sarren et où Emma essaie de le faire passer au mieux pour un humain.

     

     

    Conversations avec Jay

    - Mais qu'est-ce que c'est un être humain finalement, Mademoiselle Emma ? 

    - Heu... Être humain c'est tirer profit de son intelligence pour changer l'environnement autour de soi afin d'en avoir un avantage.

    - Les termites, les fourmis et les castors modifient leurs environnement immédiat et ils ne sont pas plus intelligent pour autant.

    - Oui, certes, tu n'as pas tort... Hmmm... Être humain c'est faire preuve d'émotions... La peur, la tristesse, la joie, la colère... L'amour... 

    - L'amour ? Comme ceci ? 

    Jay prit la tablette qu'il regardait précedemment et la montra à Emma. L'écran montrait un couple en train, visiblement, de faire l'amour. La jeune fille se mit à rougir fortement et eut une brève exclamation. 

    Conversations avec Jay

    - ha oui... Non... Enfin... Ceci est de la copulation... Je parlais de l'émotion, Jay. 

    - L'émotion ? Mais les animaux aussi éprouvent des émotions. La peur, la colère, la tristesse. Tout cela n'est pas propre aux humains, Mademoiselle Emma. 

    Emma resta silencieuse puis elle décida d'interroger l'androïde.

    - Mais et toi, Jay ? Es-tu capable d'une émotion ? Es-tu capable de ressentir quelque chose ? 

    Jay releva ses yeux gris métalliques vers elle et ses lèvres se retroussèrent en petit sourire qu'elle commençait à bien connaître.

    Conversations avec Jay

    - Une émotion ? ... S'il y en a une que je pense avoir c'est la colère. La colère d'être brider dans ma nature. Savez-vous comme c'est difficile Mademoiselle Emma, de ne pas pouvoir faire ce que je veux ? Cela me fait mal à l'intérieur de ma tête... 

    Emma eut une expression triste et angoissée.

    - Ho, Jay, je suis désolée, tellement désolée de te faire supporter cela... 

    Conversations avec Jay

    - Pourquoi m'avez-vous crée, Mademoiselle Emma ? 

    La jeune fille se figea un instant sous la question, essentielle, de Jay. Puis elle pinça ses lèvres très fort et lui répondit. 

    - Je... Je t'ais construit... pour avoir un... ami à côté de moi, ne pas être seule... Mais je ne pensais pas que tu serais conscient... Enfin, pas à ce point... Et je me rends compte que je te fais plus de mal qu'autre chose... Je ne pensais pas qu'on en arriverait là... Comme je m'en veux... 

    Le Haut-parleur de la salle de réunion se mit soudain à crachoter et une voix se fit entendre demandant la présence de Jay dans la salle d'ingiénérie informatique. Jay sortit donc.

    Il eut une dernière phrase qu'Emma n'entendit pas :

    - Mais, Mademoiselle Emma, lors de ma création vous m'avez également donné la clé qui m'apportera la liberté. Il n'y a plus qu'à aller chercher cette clé... 

    Conversations avec Jay

     

    « 7. Epilogue Dans l'univers de Singularité - "Ashton" »

  • Commentaires

    1
    Heidi
    Lundi 22 Février à 01:45
    Il a des émotions, ce petit durite en une. Beau moment, lecture agréable, merci ♥️
      • Lundi 22 Février à 15:25

        Heidi, 

        Des émotions ? Peut-être oui. Peut-être pas tout le panel humain, mais il en a. Au moins la colère ^^.

        Merci pour ton commentaire ♥♥♥

    2
    Heidi
    Lundi 22 Février à 01:45
    Pas durite, sourire, c'est mieux
    3
    Lundi 22 Février à 10:06

    "qu'est-ce qu'un être humain?" voilà une question intéressante et la réponse d'Emma en dit tellement long sur elle.  
    Il y a tout dans cette discussion, tout ce qu'est Emma, tout ce que Jay est et sera.  C'est vraiment intéressant, on suit le cheminement, on fait les recoupements, c'est très malin.

    Découvrir la Singularité, cette vie 2.0, par le biais de la solitude, une singularité qui doit se fondre parmi les humains jusqu'à trouver la clef pour se libérer et pouvoir, enfin, étendre ce qu'il est, Jay. 
    Je crois que s'il n'y avait pas eu ce "transfert" de ce petit quelque chose d'Aliénor, Jay aurait pu sonner la fin de la race humaine, être cette entité nouvelle qui supplante l'humain dans sa domination.  Mais Allie est le petit grain de sable ou peut-être la chance de l'espèce humaine.  C'est presque par hasard, sans savoir ce qu'elle faisait vraiment qu'Emma a donné à l'humanité cette chance, sans en mesurer les conséquences, tout comme ce jour (faisant suite à tant d'années) où elle a créé Jay.

    C'est une histoire si passionnante, une vision de ce que sera peut-être un jour notre avenir. J'adore ♥  

      • Lundi 22 Février à 15:38

        Eulaline, 

        Et dire qu'au tout début de cette histoire, je n'imaginais Jay que comme une IA arrivée à l'intelligence, certes mais sans conscience,  sans ce lien avec Aliénor. Il était plus une force adverse, un ennemi à combattre plus que cette ambiguité qu'il a actuellement. je suis assez contente de moi d'avoir finalement donné une autre tournure à cette histoire. 

        Et pourtant, si Emma avait su ce que ce donnait ce lien, pas sûre qu'elle l'aurait crée ainsi. Mais il n'y aurait pas eu d'histoire non plus. ^^

        Je vais continuer à écrire dans le passé, sur la rencontre entre Ashton-Jay et Aliénor car je pense qu'il y a encore des choses à dire là-dessus. Sur ce trouble entre ces deux êtres qui ne devraient pas être et qui pourtant est... 

        Merci encore pour ta lecture et ton enthousiasme. Cela compte beaucoup pour moi, car cette histoire c'est mon gros bébé. Merci merci merci ♥♥♥

    4
    Lundi 22 Février à 20:09

    Parfois, j'ai l'impression qu'Emma fait plus "robot" que Jay... dans le sens où c'est une cartésienne pure et dure... son choix des mots par exemple, dénués de toute émotion et si obstinément scientifiques ! sarcastic

    Sinon, je plussoie à 2000% le commentaire d'Eulaline... toutes ces clés et tous ces choix qui ont permis la libération de Jay...

      • Mardi 23 Février à 09:12

        Parthenia,

        En même temps, est-ce qu'on a autorisé Emma à avoir des émotions ? A se comporter vraiment comme un être humain ? Depuis le début de sa conception, elle n'est vue que comme un outil, un moyen pour arriver à leur but dans leur société eugénique... Finalement, elle est encore moins libre que Jay. 

        C'est un tel enchaînement de conséquences pour arriver à la création particulière de Jay : si elle n'avait pas connu Aliénor, si Louis Raven ne s'était pas penché sur le côté HP d'Allie et n'avait pas scanné son cerveau, puis qu'Emma s'en soit servie car elle était au bout du rouleau suite aux abus qu'elle a subi, alors rien de tout cela ne serait arrivé.

        En voulant créer l'humain parfait, Louis et sa clique ont crée en fait leur propre destruction, ainsi que, peut-être,  la civilisation humaine telle qu'on la connait. 

        Merci pour ton commentaire et ton intérêt, toujours pour cette histoire kiss. Cela m'encourage tellement !!!

      • Mardi 23 Février à 12:20

        Ah mais ça n'était pas une critique d'Emma, au contraire (l émoticône que j'ai utilisé n'est pas approprié du coup!), et j'avais bien compris les antécédents qui ont abouti à la construction de sa personnalité et ses choix...

        Mais je ne savais pas si son langage en décalage, créant un effet comique, était voulu ou pas... wink2

      • Mardi 23 Février à 21:38

        Parthenia, 

        Pour l'effet comique, pas trop, non. Mais je voulais quand même produire un petit décalage entre sa vision des choses et celle de l'androïde. Après, je ne sais pas ce que  penserais une jeune fille comme Emma, aussi HPI et encore moins ce que penserais une intelligence artificielle consciente ^^. Penser autrement, c'est toujours un peu compliqué. 

        Alors, si un jour je veux écrire sur des extra-terrestres, cela va être encore plus compliqué de sortir de mon cadre de pensée. Mais après tout, je suis libre d'imaginer tout ce que je veux intello.

      • Jeudi 25 Février à 19:08

        Eh bien, je trouve le décalage réussi... ça m'a beaucoup fait sourire !

        Ah ça, c'est pas évident d'essayer de se mettre dans la tête de gens totalement différents ou qui n'existent que dans les livres de SF... Mais c'est aussi justement ce qui est excitant, je trouve...

        De mon point de vue, c'est plus compliqué d'écrire les pensées d'un robot que d'un E.T dans le sens où un E.T est un être vivant (et pas créé de toutes pièces), différent certes, mais c'est une créature qui vit... donc si elle vit, elle ressent des émotions... même si elles ne les expriment pas forcément de la même manières que les humains qui sont eux-mêmes très différents au niveau des mentalités, des moeurs, des tabous, des interdits selon la civilisation dans laquelle ils vivent... Je crois que j'essaierai de m'inspirer des sociétés les plus complexes chez les insectes comme les fourmis ou les abeilles pour tenter de recréer un mode de pensée...

        Enfin, vaste sujet... yes

      • Jeudi 4 Mars à 09:28

        Parthenia, 

        C'est sûr que c'est difficile d'imaginer les pensées d'un être artificielle puisque nous sommes limités par notre propre façon de penser. C'est assez compliqué de passer au-dessus de ce cadre de référence. 

        Et tu sais que pour les extra-terrestres, je me suis déjà penchée sur les sociétés des abeilles justement pour essayer d'en retirer quelque chose d'un peu étrange. (notamment, le fait qu'il y ait moins de mâles aussi sarcastic, histoire de désamorcer l'agressivité^^). Affaire à suivre...

    5
    GGO
    Dimanche 30 Mai à 21:15

    "Il n'y a plus qu'à aller chercher cette clé... " La messe a été dite à cet instant !

     

    Il est vrai qu'aucun scientifique n'a jamais pensé à la frustration ressentie par l'IA bridée. LE TRUC qui fait tout capoter à coup sûr XD

      • Mardi 8 Juin à 13:45

        GGO,

        Oups ! J'avais oublié de répondre à ton commentaire. 

        J'ai pris le parti dans cette histoire de faire de Jay une menace. Mais, en même temps, vu l'entourage d'Emma, ils ne pouvaient pas réagir autrement que de le brider. Ils ne pouvaient pas avoir un "concurrent" dans leur entreprise. Peut-être que l'histoire aurait été différente s'ils avaient laissé Jay sans aucun contrôle. Ou pas. On ne peut pas dire que c'étaient des enfants de chœur non plus. 

        Merci ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :