• Duo

    16 novembre 2017

    Un mois après, je suis encore sur mon petit nuage. J'ai l'impression de voir des coeurs partout. ♥♥♥

    Ah, que c'est délicieux. Voilà, je l'écris : Hugo et moi, nous sommes un couple. Rhooo, je retombe dans l'adolescence et ses bouffées d'hormones.

    Nous nous voyons tous les week-end.

    Duo

    Nous papotons tous les soirs sur Messenger.

    Duo

    Nous sortons, prenons le temps à deux.

    Et nous parlons, parlons, parlons.... de nos envies, de nos projets à deux et surtout de la recherche d'Olivier.

    Bon sang que je regrette cette décision de l'avoir abandonné. Mais qu'est-ce qui m'a pris ?!!!... Enfin, pour être tout à fait honnête avec moi-même, je n'étais pas dans un état très serein à ce moment-là et je pense avoir pris la meilleure décision pour mon fils à l'époque... Hugo m'a indiqué qu'il ferait jouer ses relations à l'hôpital pour savoir qui l'a adopté et où.

    Après, je suis partagée : oui, je veux récupérer mon fils et en même temps je me dis de quel droit puis-je l'enlever d'un foyer aimant ? Il a un peu plus d'un an maintenant. Et, il a eu le temps de s'attacher à ses nouveaux parents. Et puis...pour être honnête dans ce journal...J'ai peur de ne pas être une bonne maman.... Je n'ai déjà pas eu un bon exemple de mère et on ne peut pas dire que nous avons entretenues des relations très cordiales. Non. On peut même dire que le lien s'est brisé...

    Enfin, à chaque jour suffit sa peine. Demain soir, je revois Hugo. Et pour l'instant, c'est bien suffisant.

    Duo

     

    18 novembre 2017

    Le week-end a été chargé en émotions. De belles émotions. Alors que nous passions un moment dehors à se câliner à la lueur des étoiles, Hugo s'est agenouillé devant moi et m'a sorti une bague. Woohooo, woohooo !!! Mon petit coeur a fait boum-boum.

    Duo

    Voilà, Hugo et moi sommes fiancés.

    Au niveau pratique, nous allons vivre ensemble à la fin de l'année. Le temps que je démissionne de mon travail et que je m'organise pour repartir. Peut-être allons nous un peu vite, mais on a pas envie de perdre du temps ni l'un, ni l'autre.

    Duo

    Et, une autre bonne nouvelle, c'est que mon éditeur me demande de travailler sur un autre projet de livre car mon roman rencontre un certain succès. Je ne crois pas que je vais avoir le temps de m'ennuyer ces prochains mois.

     

    1er décembre 2017

    Mes copines ont été mignonnes. Elles m'ont organisé une petite journée spécial "filles" pour fêter mon départ. C'est bien agréable d'être ainsi entourée. J'ai même testé le sauna ! J'avoue que j'ai beaucoup aimé. Il faudra que je recommence cela quand je serai à Newcrest.

     

    Duo

    22 décembre 2017

    Agathe est venue aujourd'hui chercher les clés de sa maison. On en a profité pour discuter un peu. Elle a toujours l'art et la manière d'abattre mes barrières et de voir ce qu'il y a au plus profond de moi.

    Duo

    Oui, j'ai la trouille d'aller vivre avec Hugo, même si je l'aime profondément. La trouille de finalement abandonner une partie de mon indépendance et la trouille de ne pas être à la hauteur de ses attentes.

    Agathe a rit quand je lui ai dit cela. Et elle m'a indiqué qu'elle avait ressentit également la même chose quand elle avait commencé sa vie avec son mari. Cela m'a rassuré un peu.

    Enfin, de toute façon, nous serons dans la même ville. Je pourrai la voir plus souvent.

    Duo

     

    24 décembre 2017

    Me voici dans mon nouveau nid. Avec Hugo. Eh bien, on peut dire qu'il commence à bien gagner sa vie. Sa maison est plus spacieuse que la dernière. Et il y a même un bout de jardin.

    Duo

    Voilà. A moi une nouvelle vie. Je vais me plaire ici.

    Duo

     

    *****************************

    A MAGNOLIA PROMENADE

    - Oui, je voulais vous parler, Lisa, car j'ai fait de vous mon exécutrice testamentaire...

    - Hein ? Comment ça ?

    Duo

     

    - Je suis malade, Lisa. J'ai été voir mon médecin il y a quelque temps et les résultats d'examens sont clairs. Je suis atteinte d'une maladie dégénérative. Ho, j'en ai encore pour un petit moment à vivre, mais je vais diminuer petit à petit et d'ici 4 ou 5 ans, je serai sûrement incapable de bouger, manger, respirer toute seule.... Mais ne vous inquiétez-pas, Lisa, vous ne serez pas ma garde-malade. Ce n'est pas votre rôle. J'ai pris toutes les dispositions nécessaires à ce sujet. Non, vous aurez juste à vous occuper d'Olivier jusqu'à ma mort.

    - Et, ensuite Madame ? Je ne peux pas abandonner Olivier.

    - Non. Bien évidemment. Je vous charge de retrouver sa vraie mère.

    - Sa vraie mère ? Je ne comprends pas. Vous n'êtes pas sa mère, Madame ?

    - Non. Je suis sa grand-mère. C'est ma fille qui est la mère d'Olivier et qui l'a abandonné. Un peu par ma faute d'ailleurs...

    - .....

    - Vous semblez interloquée, Lisa. Je n'ai pas toujours été la gentille personne que je suis maintenant. J'étais plutôt une femme manipulatrice, égocentrique et qui ne pensait qu'à elle. Et je n'ai  pas vu le désastre qui est arrivé à ma fille.... Non ! Je vais être honnête... Je n'ai pas voulu voir, car cela m'aurait dérangé dans mon confort personnel.

    Duo

    - Pourquoi tout cela, Madame ?

    - Pourquoi ?.... je vais vous raconter une histoire, Lisa. Il était une fois une petite fille qui aurait dû être choyée par ses parents. Mais à la place, elle reçu des coups et fut violentée. Pendant longtemps. Et puis, les services sociaux sont intervenus et la petite fille a été mise en foyer. Cette petite fille, c'était moi. Hélas, la vie en foyer n'a pas signifié la fin de l'enfer. Des coups et des brimades, j'en ai encore eu. Les familles d'accueil n'ont pas été spécialement tendres.... Alors, quand j'ai eu 16 ans et que j'ai rencontre Régis, mon futur mari, j'ai décidé de fuir. Je ne pensais pas que mon futur mari allait être également un très grand manipulateur et un sadique de la pire espèce....

    Duo

    Il faut que je vous avoue que je n'ai jamais voulu être mère. C'est Régis qui le voulait. A 18 ans, j'aurai préféré voler de mes propres ailes, travailler que tomber enceinte et m'occuper d'un bébé. Tiphaine, ma fille, n'a jamais eu la tendresse qu'elle aurait du avoir de ma part. Elle me dérangeait, me bousculait dans mes retranchements. J'ai préféré la laisser à son père et finalement le laisser faire...Ce que j'ai subi, Tiphaine aussi l'a subi. Alors, que j'aurai pu l'éviter. Si vous savez comme je m'en veux, Lisa...

    - Madame... Pourquoi, n'allez-vous pas voir directement votre fille et en parler ? Cela serait mieux pour vous deux.

    - Parce que je suis lâche, Lisa. Et, puis j'ai été assez toxique pour elle et je ne veux plus m'immiscer dans sa vie. Par contre, autre chose que je vous demande : si Tiphaine ne veut pas d'Olivier, serez-vous capable de l'élever comme une seconde mère ?

    - Bien sûr, Madame. Vous pouvez compter sur moi.

    - Merci Lisa. 

     

    Duo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « A la manière d'un Conte - Présentation Joie et amertume »

  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Avril 2016 à 10:20

    Le bout du tunnel est rose bonbon.  J'aime cette idée que finalement, tout peut s'arranger. :)  Magnifique mise à jour, pleine d'amour, de douceur et sans doute de regrets aussi, mais comment pourrait-il en être autrement?

    J'ai adoré. ♥

      • Lundi 18 Avril 2016 à 10:45

        Tiphaine a reconnu ce qui n'allait pas dans son comportement et à fait en sorte que cela s'arrange. Et, puis elle a trouvé en Hugo, un homme plein d'amour pour elle, ce qui adoucit pas mal de choses aussi. De plus, ils se sont donnés la peine de se parler et de voir ce qui pouvait être améliorer pour que leur couple marche.


        Pour Louison, je ne pense pas que cela s'arrangera si facilement, même si elle a reconnu ses torts et ses erreurs. Après tout, elle garde quand même Olivier au lieu de le redonner à sa mère et puis il y a la maladie...erf


        Merci Eulaline. ♥

    2
    Lundi 18 Avril 2016 à 11:09

    Effectivement pour Louison, ça reste compliqué.  J'ai déjà été très étonnée qu'elle parvienne à faire amende honorable et reconnaître toutes ces blessures qu'elle s'est infligée et a infligé à sa fille.  C'est tardivement qu'elle prend conscience de son non-fonctionnement. En discuter avec une "étrangère" à sa vie d'antan est bien moins compliqué que d'affronter son enfant.  Je suppose que son refus d'arranger les choses elle-même vient de là également. :)  Ton histoire est très juste, Agathe.  C'est ça que j'aime aussi beaucoup dans l'histoire de Tiphaine. 

      • Lundi 18 Avril 2016 à 11:32

        J'ai constaté autour de moi et pour moi-même également (3615 ma life bonjour^^), qu'il est très difficile de reconnaître ses torts et d'admettre que l'on s'est trompé. Il faut pas mal d'humilité. C'est tellement plus facile de continuer sans rien voir.


        C'est un peu ça que je voulais faire transparaître dans l'histoire de Tiphaine. Même si on a un début de vie pourrie, cela peut toujours s'arranger. Si on se donne les moyens et si on le veut vraiment. Etre une victime n'est pas une fin en soi non plus.


        Enfin bref, c'est ma philosophie ^^.  Pour l'histoire de Tiphaine, je ne sais pas vraiment comment cela va finir. Une fin heureuse ou semi-heureuse ? A voir ce qui collera le mieux.


         

    3
    Vendredi 6 Mai 2016 à 14:52

    Eh bien que de révélations !! Je me demandais pourquoi Louison était toujours ainsi dans le déni et se désintéressait complètement de sa fille jusqu'à la laisser entre les griffes de son père... Je ne m'attendais pas du tout à ce passé douloureux... Qu'elle reconnaisse ses torts est un bon début, mais elle ne pourra pas reculer indéfiniment une confrontation avec Tiphaine...

    4
    Lundi 9 Mai 2016 à 09:55

    Ouui, la vie n'a pas été simple pour Louison. Et c'est sûr la fin de sa vie qu'elle reconnait ses torts et ses propres problèmes. Je ne sais pas si cela sera suffisant. La blessure entre elle et Tiphaine est très profonde et cela ne sera peut être pas réparable.


    Merci de ton passage Parthenia et ravie de voir que l'histoire te plait encore ^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :