• Jour 7 et jour 8

    Samedi 

    En naviguant sur le site de Piaule Emploi, Gunther pousse un cri de joie. Une offre d'auteur venait de tomber. Et pour 4 jours en plus. Il décrocha tout de suite l’offre, du fait de son expérience passé en auteur freelance. 

    Jour 7 et jour 8

    - Macha, j'ai décroché une offre pour 4 jours.

    - Ho super Gunther. On va peut-être arriver à équiper le campement plus confortablement. 

    - Allez, on va à l'agence d'intérim, j'ai du travail à effectuer pour demain. 

    Et ainsi fut fait. Gunther passa son temps à lire les livres qu'il avait besoin pour son travail du lendemain. 

    Jour 7 et jour 8

     Macha en profita pour peaufiner son jeu d'échec avec un jeune homme qui voulait bien jouer avec elle. D'habitude, elle aimait bien cette activité, mais là, elle avait un peu la tête ailleurs. Le fait de n'avoir toujours pas de nouvelles de Catarina la tracassait. S'était-elle moquée d'elle ? Pourtant elle avait l'air sincère cette nuit-là. 

    Jour 7 et jour 8

    Même quand elle prépara la salade, Catarina était encore présente dans ses pensées. Ses caresses n'étaient donc que du vent ? Ses baisers, des mensonges ? S'était-elle donnée pour rien ? 

    Jour 7 et jour 8

    Quand à Gunther, lui , il se rendit compte qu'être jeune et beau garçon avait plutôt des avantages. Plusieurs jeunes filles vinrent s'asseoir à sa table pendant qu'il mangeait, visiblement très intéressées pour faire un peu plus connaissance avec lui. Il en fut très flatté et cela fit du bien à son égo. Mais il n'alla pas plus loin avec ces jeunes filles. Son coeur était déjà tout pris par Macha. Alors, certes, il savait que c'était sans espoir, mais il ne pouvait renier ses sentiments. 

    Jour 7 et jour 8

    L'après-midi, les deux jeunes gens reprirent les mêmes occupations : Gunther à la lecture et Macha aux échecs. 

    Jour 7 et jour 8

    Elle était en pleine reflexion sur le pion à bouger, quand soudain, du coin de l'oeil, elle aperçut une chevelure rousse. Elle se leva aussitôt de sa chaise. 

    - CATARINA !!!

    Elle courut dans la rue à la poursuite de la jeune femme. 

    Jour 7 et jour 8

    Celle-ci se retourna et haussa un sourcil en direction de Macha. 

    - Tiens, Macha ! Bonjour.

    - Bonjour ? BONJOUR ?!!! C'est tout ce que tu trouves à me dire ? 

    - Quoi  ? Je suis polie non ? ... Ho salut à vous aussi, jeune homme.

    Macha se retourna. Gunther était derrière elle. Il s'était inquiété quand il l'avait vu courir brusquement et l'avait suivit. Il eut un sourire poli envers la rouquine.

    - Bon j'allais me rafraîchir le gosier au bar "Los Muchachos" un peu plus loin. Si on continuait cette conversation là-bas ? 

    Ils opinèrent tous les deux de la tête. De toute façon, ils n'avaient pas grand chose d'autres à faire. Ils se retrouvèrent bientôt dans un bar très typé Amérique du sud. Ils s'installèrent tous les trois à une table. Macha fronçait les sourcils. Il y avait quelque chose qui n'allait pas avec Catarina. Elle semblait avoir oublier leur nuit de passion et son langage était plus familier que ce qu'elle connaissait de la jeune femme. 

    Jour 7 et jour 8

    - Bon alors, mes cocos, vous vous en sortez par ici ? Pas trop dur ces premiers jours ? 

    Ce fut Gunther qui parla en premier. 

    - Ah si plutôt. je pourrais même dire que les bancs d'Oasis Spring sont bien durs. Mais maintenant on a des lits de camps et un peu d'argent de côté.  

    Jour 7 et jour 8

    - Ah ah, oui j'ai connu cela il y a quelques années. Et encore vous êtes plutôt bien lotis, dans d'autres régions ils se caillent les miches avec la pluie ou le froid. Mais faites attention ! On ne sait jamais quel coup du sort va vous tomber au coin de la tronche.. Et quand on arrive à avoir pas mal de flouzes, voilà t'y pas que se ramène le fisc... Bref, faut toujours faire attention à son bifteck. 

    Macha restait silencieuse, regardant Catarina déblatérer et se gausser de tout devant Gunther. Elle ne reconnaissait pas la jeune femme qui l'avait tant fait frémir. Celle-ci ne semblait même pas s'émouvoir de sa présence. Elle n'aurait pas voulu parler devant Gunther, car il allait deviner ce qui s'était passé, mais tant pis, au diable, la fierté. 

    - Catarina ? 

    - ... Cela sera Cat pour toi, ma jolie. Qu'est-ce qui t'arrives ? 

    - Je... Pourquoi n'as-tu pas répondu à mes messages que je t'ai envoyé hier ? 

    - Quels messages ? Tu veux dire que tu m'as laissé des messages ?

    - Oui ! Enfin, ne fais pas l'innocente Cata... Cat ! Après... après... la nuit que nous avons passé ensemble, tu ne me réponds plus... 

    - Hein ?!!!

    Gunther ouvrit de grands yeux et fixa Macha avec incrédulité. Macha.. avec... cette fille ?... Il en était choqué... et désespéré. Macha le regarda un instant attristé, puis détourna le regard. 

    Jour 7 et jour 8

    Catarina se levait sans avoir répondu à Macha. Celle-ci se leva aussi et toucha la manche de la jeune femme.

    - Tu ne m'as pas répondu.

    - Hé ! Qui y a t'il à répondre ? On a passé un bon moment mais voilà quoi, basta ! Tu ne vas pas en faire un fromage pour une petite partie de jambe en l'air. Faut te détendre ma belle.

    - Mais... mais... Je croyais que tu avais des sentiments pour moi... 

    La jeune femme se mit en rogne pour de bon. 

    Jour 7 et jour 8

    - Ho, ça va hein.  Si on peut plus se détendre entre personnes adultes sans vouloir à tout prix se mettre la corde au cou, où vas-t'on ? Lâches-moi, t'as compris ? 

    Macha se mordit les lèvres et ravala un sanglot. Puis elle sortit du bar rapidement avant de montrer une figure désastreuse à Gunther. Dans la cour, elle eut la surprise d'y trouver une statue de la Déesse-Mère. Cet étonnement permis de mettre sa souffrance à distance et de reprendre contenance.

    Jour 7 et jour 8

    - Gaïa, qu'allais-je faire ? J'allais mettre mes sentiments à nus devant cette personne si versatile. Quel drôle de monde vraiment. Je serai contente quand on sera parti d'ici...Ho, et Gunther ! Le pauvre. Que vas-t'il penser de moi ? 

     

    *******************************

    Emplois :

    Macha : en attente - Agent secret (lundi)

    Gunther : 5 - Carrière auteur - 4 jours. (Dimanche-lundi-mercredi-Vendredi). 

    Evènement : 

    6 - Péché mignon - REUSSI - Récompense : carrière auteur ! he. C'est ballot ! On a déjà cette carrière. Ce jeu me taquine !

    Fonds du foyer : 102 simflouzes. 

     

     

    Dimanche

    Gunther ne pensa rien de mal de Macha. Au contraire. Il était même plutôt peiné pour elle, de la savoir si attristée par une relation à sens unique. Bien sûr, cela lui faisait mal à lui aussi, il n'allait pas se le cacher. Mais le bien-être de celle qui avait été toujours là était important pour lui. 

    Il avait d'ailleurs une bonne surprise pour elle. La brocante du dimanche leur avait permis de vendre tout ce qu'ils avaient récoltés jusqu'à présent et leur permettait d'avoir un beau petit pécule. Suffisant pour leur permettre enfin d'avoir un toit au dessus de leur tête. Bien sûr, ce n'était rien d'extraordinaire, mais au moins ils étaient à l'abri. 

    Jour 7 et jour 8

    Ils purent même acheter un frigidaire et un plan de travail. Cela en aurait été presque luxueux en parallèle avec le dénuement du début.

    Jour 7 et jour 8

    Gunther n'eut pas le temps d'en profiter car c'était l'heure d'aller au travail. Il y partit avec le sourire. Ce soir, il réservait une petite surprise à Macha. 

    Jour 7 et jour 8

    Macha, quant à elle, broyait du noir. Elle n'avait pas encore digéré l'épisode "Catarina". En fait, plus que dans ses sentiments, c'était dans son orgueil que Macha était touchée. Ce n'était jamais agréable d'être prise pour une imbécile. 

    Jour 7 et jour 8

    Mais elle n'eut pas à ruminer longtemps car un sifflement inquiétant vint du frigidaire. Et une flaque apparut bien vite en dessous. Elle eut un juron. 

    - Ah fichu camelote ! Il peut même pas durer un jour qu'il est déjà en panne. Voyons si j'arrive à le réparer. 

    Jour 7 et jour 8

    Et Macha se mit à la tâche. Malgré ce que l'on pouvait croire, elle était plutôt bonne en bricolage. Elle avait pas mal voyager avant, avec Ulrike et Audren et il lui avait souvent fallut se débrouiller seule. La magie ne faisait pas tout. Et certainement pas sur des artefacts humains. 

    Elle avait à peine fini sa réparation qu'un toc-toc se fit entendre derrière elle. 

    Jour 7 et jour 8

    Catarina ! Elle la fit entrer mais ne lui offrit guère son sourire. 

    - Macha... Je... je ne te dérange pas ? Je voudrais te parler.

    - Hmmm... Assied toi sur un lit. Je dois me changer, j'ai sali toute ma jupe avec ce fichu frigo. 

    Une fois habillée, afin de se donner une contenance, Macha se mit à préparer la salade pour le repas du soir.

    Jour 7 et jour 8

    - Bien. Qu'avais-tu à me dire Catarina ? Je crois pourtant que l'on s'est tout dit hier.

    - Justement, c'est à propos de cela que je voulais te parler... Tu as rencontré Cat n'est-ce pas ? 

    - Hein ? ... Quoi ? Cat ce n'était pas toi ? C'est quoi ce délire ? 

    - Je... Ce n'est pas un délire... C'était moi, et en même temps pas moi... C'est ma deuxième personnalité. 

    - ta deuxième... ? Oulààà... 

    - Macha, Macha... Je t'en prie. Essayons encore ensemble s'il te plaît. je t'apprécies vraiment beaucoup, cela serait dommage de finir ainsi. Nous avons tellement d'atomes crochus. 

    - Ouais, ben pas avec "Cat".. 

    Jour 7 et jour 8

    - Ho ! Oui, mais elle c'est un peu mon double noir. Elle n’apparaît pas souvent. Cathy, elle, t'as aimé au premier regard.

    - "Cathy" ? 

    - Ma troisième personnalité.

    - .... Tu en as combien en tout, en fait, de personnalités ?

    - ... 8.. 

    Macha fermer un instant les yeux puis les rouvrit. Il n'y avait plus la moindre once de sentiment ni d'affection à l'égard de la jeune rouquine. Elle se releva. 

    - Je pense qu'on va s'arrêter là, Catarina ou qui que tu sois. Tu es trop compliquée pour moi. L'amour ainsi ? Non merci. 

    - Mais Macha...

    - Stop ! Je ne veux plus avoir à faire avec toi. Oublies-moi !

    Jour 7 et jour 8

    - Mais... nous t'aimons... 

    - C'est le nous qui me dérange. Je ne peux aimer qu'une seule personne moi, pas une hydre à 8 têtes !

    Et sur ces dernières paroles, Macha fit sortir Catarina de sa maison et de sa vie aussi. 

    Jour 7 et jour 8

    Quand Gunther revint il trouva une Macha presque apaisée et qui lui sourit amicalement. 

    - Alors, cette première journée de travail ?

    - Génial ! J'ai vraiment adoré. J'ai même eu une prime. Que dirais-tu de fêter cela ailleurs ?

    Jour 7 et jour 8

    - Je suis pour ! J'en ai bien besoin après cette journée. Je te raconterai. 

    Ils prirent le bus qui les amena dans un centre-ville très dynamique et branché. Gunther avait eu une adresse d'un bar - boite de nuit de la part de ses nouveaux collègues : "In the Clouds". Et ils furent très enchantés dès qu'ils arrivèrent sur place. La décoration et l'ambiance leur plurent tout de suite. 

    Jour 7 et jour 8

    Macha s'essaya même à une machine à bulles. Elle ne sut pas dire après si cela lui plaisait ou non. 

    Jour 7 et jour 8

    Ils profitèrent ensuite de la musique, de chanteurs et même d'un service de photographie. Macha qui se lâchait quelque peu s'autorisa même un sourire sur la photographie. 

    Jour 7 et jour 8

    Et puis, ils se posèrent ensuite sur une banquette. Et Macha lui raconta sa journée, sa drôle de relation avec Catarina... et ses différentes personnalités. 

    Jour 7 et jour 8

    - Eh bien. Je ne sais quoi dire, Macha. Je suis désolé pour toi que cette relation n'ait pas marché. Tu avais l'air si... attachée à elle... 

    - Ho... Je ne sais pas. Est-ce le fait que cela soit une femme qui m'ait troublé autant ? Peut-être. Je suis déjà tombée amoureuse auparavant, Gunther, mais je n'ai été ainsi vulnérable. Ce monde est décidément bizarre. Mais heureusement que je t'ais toujours en tant qu'ami  à mes côtés. tu me manquerais tu sais si tu n'étais pas là. 

    - Je suis très touché par tes paroles, Macha. Tu as toujours été là pour moi aussi, depuis très longtemps... Mais tu sais.. Je... Je t'aime. Tu seras à jamais la femme de ma vie. 

    - Ho Gunther... 

    Gunther lui effleura l'épaule de la main, une douce caresse qu'il s'empressa bien vite d'arrêter.

    Jour 7 et jour 8

    Le regard que lui lança Macha était tout sauf fâché... 

     

    *************************************

    Emplois : cela ne change pas pour Macha et Gunther. 

    Chance : 23 -  ça y est je le vois ! - + 150 simflouzes !

    Fonds du foyer : 500 simflouzes (haaa, cela fait du bien. Mais il va falloir penser à le dépenser avant le prochain tirage chance ^^).

     

    Et sinon, le bar "in the Clouds" a été réalisé par @Ggof19. Vous le retrouverez dans la galerie dans la catégorie Boite de Nuit. 

     

    Pour le plaisir, 2 images de Macha : une où elle snobe carrément Catarina et l'autre où elle s'éclate au karaoké (par contre, elle ne chante pas bien du tout !!!).

    Jour 7 et jour 8

     

    Jour 7 et jour 8

    « Jour 6Jour 9 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Septembre à 09:59

    Pauvre Macha quand même... :/ au moment où elle baisse sa garde, il faut qu'elle tombe sur une Catarina complètement à l'ouest :o

    Malgré tout, je suis heureuse que Macha ait eu réponse à ses questions et que ce soit Catarina qui lui ait donné.  Imagine si la pauvre Macha était restée avec ses interrogations, sans pouvoir expliquer ce qui s'était passé.

     

    La réaction de Gunther, lorsqu'il comprend que Macha a partagé un moment tendre avec Cat', m'a serré le cœur.  Un tel amour ... c'est forcément bouleversant tant il est désintéressé.  J'aime autant que je redoute la personne qui en est capable.  

    Comme toujours, un vrai régal.  J'ai adoré! ♥♥♥

      • Lundi 24 Septembre à 10:12

        Eulaline,

        Non, mais, je me suis trop amusée avec Catarina et ses personnalités. Essayer de faire une personnalité différente avec le dialogue, c'était agréable comme exercice.

        Oui, le plus dur finalement aurait été que Macha ne sache jamais pourquoi Catarina ne l'aurait pas rappelé (ou du moins attendre que sa personnalité "Catarina" revienne à la surface^^).

        Oui, Gunther est vraiment une belle personne. Macha le sait, c'est pour cela qu'elle l'a sauvé il y a très longtemps (cette histoire appartient à La Source, je n'en dirais pas plus).

        Mais il n'est pas au bout de ses peines avec ce que je lui réserves. he. Vous verrez, vous verrez, c'est assez drôle. Enfin presque.

        et merci merci ♥♥♥

    2
    Lundi 24 Septembre à 20:41

    Gunther me fait trop mal au coeur... Puisque ce défi n'est qu'une parenthèse, j'espère qu'il arrivera à partager un moment amoureux avec Macha et que cette parenthèse se transformera en parenthèse enchantée... 

    Sinon, je suis soulagée que Macha ait finalement eu l'explication sur le silence de Catarina... même si je ne m'attendais pas à cette révélation !! oh enfin cette octuple révélation, devrais-je dire ! nan parce qu'elle vive à deux dans sa tête, puis finalement à trois, OK, mais quelle loge une équipe de handball + l'entraîneur... tu m'as tuée !! winktongue

      • Lundi 24 Septembre à 21:12

        Parthenia,

        J'avoue que j'ai envoyé du lourd, là, avec Catarina. Et pourtant, ce n'était pas mon idée du début. Comme quoi, il faut laisser reposer parfois et revenir sur l'écrit et cela vient tout seul ! En tout cas je suis contente de ma Catarina et ses multiples personnalités XD. Alors, il y a Catarina, Cat, Cathy, Catou, Cacat, Rina, Catrina et Chaton ;) . Qui sait, elle reviendra peut-être. 

        Nous verrons pour Gunther. Je ne te promets rien, mais nous verrons ;)

      • Lundi 24 Septembre à 21:16

        Nan mais j'en reviens pas ! Tu es même allée jusqu'à trouver un nom à chacune de ses colocataires... winktongue Tu fais fort là !! cool

      • Mardi 25 Septembre à 09:12

        Parthenia,

        Il faut croire que Catarina et ses différentes personnalités m'ont bien inspirées. Et puis, cela pourrait toujours servir dans la suite du défi ;).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :