• Silicon Intelligence - Androïdes

    Avant-propos de l'auteur : avec cette histoire, je modifie quelque peu le chapitre 18 de Singularité, qui relate le journal d'Emma. J'y notais la création de Jay avec une apparence humaine. En voici une autre version, qui me plaît d'avantage actuellement. J'espère qu'elle vous plaira également. 

     

    ***

    A ses débuts, Silicon Intelligence n'était qu'une entreprise informatique et cybernétique de taille modeste et n'avait pas encore atteint son plein développement. Mais en 2030, après la décennie des Grandes Epidémies, elle commença à s'accroite grandement. Son atout fut de développer des programmes informatiques intellgents et utilitaires et de les exporter à l'étranger, dans les pays les plus intéressés par ce genre de logiciels : certains Etats avaient besoin d'avoir des outils un peu plus performants dans les administrations hospitalières et administratives afin d'éviter les crises économiques, sociales et sanitaires telles que celles qui avaient eu lieu dans les années 2020. Silicon Intelligence profita grandement de ce besoin et pu s'agrandir et ouvrir de nombreuses succursales. Deux sur le sol américain, Newborn, la maison-mère et San José, qui était spécialisé sur la cybernétique informatique et les logiciels informatiques pour les sociétés américaines. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Silicon Intelligence avaient quelques agences aussi en Europe et une au Japon, destinée au marché asiatique. Cette dernière différait quelque peu des autres succursales. Elle était spécialisée dans les androïdes de formes humaines. Si cela paraissait incongru de premier abord, c'était un marché qui rapportait beaucoup en Asie. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Notamment, en Corée et au Japon. Après les épidémies de Covid et du virus mutant Safran, ils avaient préféré organiser différemment le travail. Et, quand il s'agissait de tâches répétitives et simples, ils employaient des androïdes. Les contrats étaient principalement passé pour de grandes industries ou groupes commerciaux. Mais il arrivait aussi que certains riches particuliers en prennent pour s'en servir comme personnel de maison. C'était vu comme le summum du raffinement et de la richesse d'en avoir plusieurs dans sa demeure. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Mais l'androïde pouvait également servir pour un autre usage. Un peu plus confidentiel et plus cher que le modèle basique car il demandait  des programmes particuliers. L'androïde  partenaire sexuel était très prisé dans certaines familles de la noblesse japonaise ou coréenne. Un marché discret mais très important. Et Silicon Intelligence avait à cœur de satisfaire ses clients. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Emma découvrit la succursale japonaise alors qu'elle accompagnait Louis Sarren lors d'un voyage d'affaires. Cela changea complètement la vision de ce qu'elle essayait de créer jusqu'alors. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Elle en parla à son mentor, Louis Sarren, alors qu'ils étaient au restaurant, après la visite de l'agence. 

    - Louis... J'aimerais vous demander une faveur.

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - Oui ? Quoi donc, Emma ? 

    - J'aimerais obtenir un androïde.

    - Un androïde ? Pour quelle raison ? ... Ho... pour remplacer ce que vous êtes en train de construire ?

    - Oui... 

    - Vous savez que ces machines ont des programmes bien particulier à l'intérieur. Ce sont des outils de travail, pas vraiment des compagnons. Enfin pour la plupart. Est-ce vraiment ce que vous cherchez ? 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - Je le sais. Ce n'est pas grave. Je m'occuperais d'implanter d'autres programmes. Vous savez que je suis arrivée à quelque chose d'assez intéressant avec le robot Jayfred. Je transfèrerais les données dans l'androïde.... S'il vous plaît !!!

    Louis se fit quelque peu prier mais finalement Emma eut gain de cause. Et, Hayashi Shinegawa, le Directeur de Silicon Intelligence Japan, livra donc un nouvel androïde avec les particularités demandées par la jeune fille. Il avait d'ailleurs été surpris par ses demandes. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - Des tatouages, vous êtes sûre, Mademoiselle Bassington ? 

    - Oui, oui. 

    Emma savait que le Directeur trouvait cela étrange pour un androïde qui n'avait pas à être différencié des autres. Mais Emma n'en avait cure, elle avait enfin ce qu'elle voulait : un compagnon à l'image de ce qu'elle s'en faisait. Un mélange entre un personnage de Blade Runner, un film qu'elle adorait, et les jeunes hommes de son âge. Et puis aussi, un souvenir qu'Aliénor lui avait laissé, après une conversation entre elles... 

    - C'est quoi ton genre de garçon, Emma ?

    - Mon genre de garçon ? Heu... Je n'y ai jamais vraiment réfléchi, Allie... Et toi ?

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - Moi ? Hmmm, j'adore les grands mecs baraqués, blonds, avec plein de tatouages partout.

    - Pourquoi des tatouages ?

    - Eh bien... Tu ne trouves pas cela trop sexy ? 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    La conversation n'avait pas duré très longtemps sur ce sujet car Emma était mal à l'aise sur tout ce qui avait trait à la sexualité mais les paroles d'Aliénor était restées dans sa tête. Et, en regardant l'androïde, elle se dit que oui, Allie avait raison. Les tatouages donnaient un air plus sensuel à celui qu'elle prénommait maintenant Jayfred. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Par contre, une fois arrivée chez Louis Sarren, pour installer et programmer l'androïde, alors qu'elle contrôlait les logiciels installés, qu'elle ne fut sa surprise d'en voir un prénommé "pleasure". Se doutant de son utilité mais voulant être sûre, Emma appela le directeur de l'agence, Monsieur Shinegawa. 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - Oui, bonjour Monsieur Shinegawa. Il y a un programme que je trouve bizarre dans l'androïde que vous nous avez livrés. Un programme prénommé "pleasure"... 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    - C'est normal, Mademoiselle Bassington. Il a été préparé spécialement pour vous. Ne vous inquiétez pas, il fonctionne parfaitement. J'espère que vous en serez satisfaite. C'est un travail de haute qualité. 

    Le Directeur raccrocha mais Emma resta la main crispée sur son téléphone. C'était donc ça le sourire bizarre que Louis et le directeur avaient échangé entre eux... Ils pensaient qu'elle allait se servir de Jayfred comme d'un "sextoy"... De rage, elle balança son téléphone par terre. 

    - "pleasure", "pleasure", tu vas voir ce que je vais en faire de ton programme, moi. Jayfred n'est pas un objet de désir. Jayfred est mon compagnon et il sera aussi intelligent que moi !

    Silicon Intelligence - Androïdes

    D'un doigt énergique, elle appuya sur une touche et effaça le programme incriminé. Puis elle se releva et contempla l'androïde. 

    - Je vais y passer le temps qu'il faudra, Jayfred, mais à la fin quand j'en aurais fini, tu seras l'androïde le plus puissant qu'il soit sur Terre ! 

    Silicon Intelligence - Androïdes

    Silicon Intelligence - Androïdes

    « Une douce mélodie - Vie en image de Raphaël BassingtonL'Ours et la Renarde »

  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mai à 10:11

    Quitte à rendre Jayfred sensuel, Emma aurait peut-être dû tenter de profiter du programme Pleasure avant de l'effacer :D  enfin, je dis ça, je dis rien :D

     

      • Lundi 3 Mai à 11:45

        Eulaline,

        Dans ma petite tête d'auteur, j'ai 3 versions d'androïdes : féminin, masculin et neutre (pas besoin de genre quand l'androïde sert pour tes tâches automatiques). Même si Jayfred a un programme "pleasure" est-il sûr qu'il soit masculin ? intello. Cela sera la surprise ^^. 

        Pour Emma, tout ce qui est sexuel est mort en elle. Elle n'éprouve aucun plaisir. La faute au Docteur De Hermint évidemment... 

        Pour autant, cela ne l'empêche pas d'apprécier le côté esthétique et sensuel des personnes, que ce soit féminin ou masculin. 

        Et si jamais le désir était revenu dans son corps, je pense qu'elle se serait tournée vers son propre sexe. 

         

        (Maintenant, la question qui se pose c'est : est-ce que Jay arrivera à satisfaire Aliénor ? sarcastic.... Je sors intello)

    2
    Mardi 4 Mai à 10:26

    Hahaha... je vois que tu t'es amusée à mettre plein de "jayfred" dans ton jeu ! Je suis sûre que le shooting a dû être une véritable torture... winktongue

      • Mardi 4 Mai à 11:06

        Parthenia, 

        Alors, le shooting a été une torture en effet. Mais pas parce que j'étais "éblouie" par mes Jayfred, non. C'était parce qu'ils partaient dans tous les sens mais pas là où je voulais mad. Même en enlevant l'autonomie.

        "comment ça, tu as envie de faire pipi ?" "Comment ça tu meurs de fatigue ?" Non, tu t'assoies, tu ne bouges plus et tu souris. XD

        Comme quoi, l'envers du décor n'est jamais reluisant ^^.

        Merci pour ton passage ici ♥♥♥

    3
    Heidi
    Mercredi 5 Mai à 00:54
    Comme le monde va, des relations avec des circuits imprimés de luxe. Ormis, le fait que Jay est personnage intéressant, ne trouve, triste, quelque part, sur l'homme ne peut être heureux simplement, il faut qu'il cherche ailleurs ce qu'il a , bel écrit, bisous♥️
      • Jeudi 6 Mai à 09:37

        Heidi,

        C'est bien là tout le problème, l'Homme ne s'est jamais contenté de ce qu'il avait sous la main tout simplement. Sinon, nous serions encore dans la savane à glaner notre nourriture et paresser dans les arbres (ma fois, vu comme ça, ce n'est pas si triste que ça). 

        Merci pour ton commentaire et ta lecture. Cela me fait très plaisir ♥♥♥

    4
    Mercredi 5 Mai à 16:01

    " Alors, le shooting a été une torture en effet. Mais pas parce que j'étais "éblouie" par mes Jayfred, non. C'était parce qu'ils partaient dans tous les sens mais pas là où je voulais"

     

    J'imagine la scène d'ici sarcastic

     

    Je comprend qu'Emma ne veuille pas de ce programme "pleasure"  et je trouve ça pervers que Louis Sarren propose ce programme sachant ce qu'il se passe dans la vie d'Emma, je pense à ce moment là. ( éclaire-moi mais a cette époque Emma était déjà victime d'abus non? )

      • Jeudi 6 Mai à 09:41

        Klohma,

        On ne se moque pas he. C'était chiant au possible d'avoir 4 sims assis pour prendre une photo !

        Et oui, concernant Emma, tu as raison. Elle est toujours victime d'abus de la part du docteur. C'est donc d'autant plus cruel et sadique que Louis ait inséré ce programme dans l'androïde. Mais quelque part, on ne s'en étonne pas... 

        Merci de ton commentaire ♥♥♥

    5
    GGO
    Vendredi 28 Mai à 15:45

    Ah bah tu vois je suis très surprise de voir que le programme a été retiré quand on connait ce à quoi tu penses entre Allie et Jay XD Le coquin n'aurait-il pas été le chercher ailleurs, ce programme ? XD

     

    J'aime bien le côté unique de Jayfred avec ses tatouages, ce côté différent des autres.

      • Samedi 29 Mai à 08:42

        GGO, 

        A l'origine c'est normal qu'il n'ait pas ce programme "pleasure" puisque cela dérange fortement Emma. Après, il est vrai qu'une fois qu'il ait acquis une conscience qui sait de quoi il sera capable... sarcastic Aliénor vous racontera... intello

        A peine sorti de l'usine, qu'en effet, Jayfred est unique, comme si il avait déjà une volonté propre. 

        Je suis assez contente de ce passage-là, sur les androïdes et de la vision que je voulais amener. Je n'en ai pas vraiment fini sur ce sujet. J'en reparlerais je pense dans une autre petite histoire.

        Merci, toujours, de ton intérêt pour cette histoire ♥♥♥

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :