• Chapitre 6 : Explications et révélations

    Ayant entendu Papa et Maman dans la cuisine, je descendis rapidement l'escalier et pénétrait dans la cuisine. 

     "Maman. Je peux te parler une minute ?"

    "Allie ! Bien sûr, ma chérie. Viens installons nous dans le salon."

    Chapitre 6 : Explications et révélations

    Une fois assise toutes les deux dans le canapé, je décidai d'aller droit au but, il était inutile de tourner autour du pot. 

     "- Pourquoi tu ne m'as jamais informé de la mort d'Emma ? 

    - Ha ! Tu l'as donc appris finalement ? 

    - Oui ! Et pas grâce à toi ! Je suis allée chez les Bassington ce matin. Et on peut dire que je n'ai pas été très bien accueillie par Raphaël. J'ai vraiment eu l'air d'être une idiote à arriver comme une fleur en ne sachant rien. Pourquoi tu ne m’en a pas parlé, maman ? 

    - Et qu'aurais-tu fait si tu l'avais su, Aliénor ? Tu serais revenue ici ? 

    -  Evidemment ! Emma comptait pour moi ! C'était mon amie. 

    Chapitre 6 : Explications et révélations

    - Ton amie ? Laisses-moi en douter vu comment vous vous êtes pris la tête la dernière fois où vous vous êtes vu. N'est-ce pas Emma elle-même qui t’as dit qu’elle ne voulait plus jamais te voir ?.... Ne me regarde pas avec ces yeux-là, Aliénor ! Oui, on a tout entendu, ton père et moi. D'ailleurs, il aurait fallut être sourds pour ne pas vous entendre. Et j'ai trouvé que ton Emma n'était pas trop conciliante...

    - Maman ! Emma était quelqu'un de très sensible. Elle a toujours mal supporté le changement. Et moi, je suis partie et je l'ai laissé tomber comme une vieille chaussette en partant travailler à San José.

    - Et alors ?"

     Je restais un instant interdite devant la froideur du ton de ma mère. Elle qui était pourtant d'une nature chaleureuse. Un doute traversa mon esprit. 

     "- Tu n'as jamais aimé Emma, n'est-ce pas ? 

    - C'est la famille Bassington toute entière que je n'ai jamais aimé ! Crois-moi, ma fille, les Bassington ne sont pas des gens biens… Même Emma, que tu idolâtrais, n’était pas spécialement « gentille ». Et je sais très bien son problème de communication et cela n’avait rien à voir avec sa manière d’être. A la rigueur, le fils, Raphaël, serait bon à repêcher. Je dis bien à la rigueur…

    - Mais c’est horrible ce que tu dis Maman… 

    - Aliénor, tu es décidemment toujours aussi naïve…  Tu n'as jamais vu comment les parents Bassington se comportaient avec nous ? Comme si nous étions des moins que rien et ne valions pas la peine d'un regard... Et surtout, je n'ai jamais aimé la façon dont Caroline Bassington exhibait sa fille Emma, tel un trophée, un petit chien savant. 

    Chapitre 6 : Explications et révélations

    - Ah, c'est sûr que venant de toi, cela ne risquait jamais d'arriver !

     Aussitôt que cette phrase fut sortit de ma bouche, je m'en voulus. A peine voulais-je parler d'autre chose, que mon enfance revenait sur le tapis. Décidément, j'avais encore des choses à régler. Ma mère haussa un sourcil et me regarda d'un air ironique. 

    - Parce que tu aurais aimé, ça , toi, être exhibée comme un singe savant ? 

    - Bien sûre que non ! Mais j'aurai aimé avoir un peu plus de reconnaissance de ta part... ainsi que de ta part ! Etre considérée pour autre chose que mes capacités physiques !!!!

     Voilà, c'était sorti. Cela me faisait du bien, mais je ne savais pas comment aller réagir maman. Celle-ci poussa un soupir et eut un air chagrin.

    Chapitre 6 : Explications et révélations

     - Oui, Aliénor, je sais que là-dessus, nous avons fait des erreurs. Mais en même temps,  nous n'avons jamais douté de toi et de tes capacités. Je ne me voyais pas en faire plus, c'était normal.

    - Normal ? Comment ça normal ? 

    - ... hum... Oui.... C'est quelque chose dont je ne t'ai jamais parlé. Mais mon père était ce que tu appelles un "Doué"... Ma grand-mère l'était également.. Et je pense qu'on peut aller encore plus loin dans la branche familiale et on trouvera encore des "Doués"...

     Je tombais des nues. Maman venait de me révéler un élément familial que j'ignorais complètement. Un élément qui finalement me faisait voir un autre tableau que ce que je croyais jusqu'à présent. 

     - Mais pourquoi tu ne m'en jamais parlé, maman ? 

     Ma mère me regarda un instant sans rien dire et eu une moue quelque peu attristée.

     - Je ne t'en ai pas parlé, Aliénor, parce que je n'ai jamais vraiment eu envie de m'en souvenir... Comment te dire les choses simplement ? Le fait d'avoir rencontré ton père et de me marier avec lui a été la meilleure chose qu'il me soit arrivé. Et pourtant, j'étais toute jeune, à peine 18 ans, mais avec déjà une lourde charge émotionnelle de mon côté...Ma famille, les MacBairn, donc, a subi beaucoup, beaucoup de choses mauvaises, malgré justement les "dons" qui nous ont été échus.... Alors, je n'ai pas été spécialement joyeuse quand on m'a appris ton potentiel... 

     Je restais silencieuse devant les révélations que venaient de m'assener maman. Celle-ci prenait tout d'un coup une dimension plus importante que ce que je m'étais jusqu'à présent représenté. Et certains comportements antérieurs commençaient maintenant à prendre du sens. 

    Mais quand même, j'aurais bien aimé être au courant de tout cela avant.. 

     - Est-ce que tu me raconteras ta famille et tout ce qui est arrivé un jour, maman ? Et de préférence tant que je suis encore ici ? 

     Chapitre 6 : Explications et révélations

    Maman poussa un gros soupir puis me regarda avec une telle lueur chagrine dans les yeux, que je me demandais, si finalement, il ne valait mieux pas laisser enterrer le passé.

     - Je suppose que oui, Aliénor, il faudra bien que je t'en parle. Mais pas aujourd'hui, s'il te plait. Et puisque c'est le jour où je dois vider mon sac, je tiens à te dire que je suis désolée si tu as pensé que je ne m'occupais pas assez de toi, étant plus jeune, mais tout ce que j'ai fait pour toi, je l'ai fait par amour, ne l'oublies jamais. Et, Aliénor.... 

    - Oui, maman ? 

    - Si j'ai voulu que tu sois si bonne en sport, c'est parce que si tu coures vite , tu peux t'enfuir plus facilement... 

     Maman me regarda gravement en disant cette phrase. Et elle me laissait deviner derrière ces quelques mots, des événements funestes et ravageurs. 

    Chapitre 6 : Explications et révélations

     Puis, elle se détourna pour aller voir papa qui l'appelait de la cuisine. je restai un instant immobile dans le salon, digérant à peine tout ce que ma mère venait de me dire.

    Bien sûr, tout n'était pas résolu et je lui en voulais toujours un peu de ne m'avoir rien dit sur la mort d'Emma. Mais ce qu'elle m'avait dit sur sa famille, bien que ces informations soient incomplètes, venait de me faire comprendre qu'il n'y avait pas que moi qui entrait en ligne de compte. Il y avait tout un tas de paramètres dont je n'avais pas mesuré l'existence. Et le point de vue que j'avais jusqu'à présent sur mon enfance et mon adolescence venait de faire un tour à 360 degrés. 

    Est-ce que je pouvais en vouloir à mes parents d'avoir voulu me protéger ? Non. Pouvais-je en vouloir à ma mère de ne pas aimer les Bassington ? Non plus. Est ce que je lui en voulais d'avoir passé sous silence la mort d'Emma ? Encore un peu. Mais je commençais à comprendre la manière de fonctionner de ma mère. 

    Si elle avait subi quelques traumatismes pendant son enfance, il était évident qu'elle voulait protéger ses enfants. C'était donc passé par cette obstination à nous vouloir très bon en sport et aussi vouloir nous éviter tous les ennuis : cela passait donc par ne rien dire sur la mort de ma meilleure amie. Pour me protéger. 

    Je me levais du canapé et remontais dans ma chambre. Il était temps que je range mes affaires et que je prenne possession de ma location. Mes affaires furent vite rangées. Le plus gros était déjà arrivé par transporteur dans la maison où j'allais habité pendant les 6 mois de ma mission. 

    Je dis rapidement au revoir à mes parents. On allait sûrement se revoir dans quelques temps. Et enfin, je sortis.

    je décidais, tout d'abord, de passer au magasin d'électroménager pour m'acheter un ordinateur. je m'occuperai ensuite de l'abonnement Internet. j'allais, finalement, avoir besoin bien plus rapidement que prévu d'une bécane pour faire quelques recherches. Et en particulier sur ma famille maternelle.... 

     

    Chapitre 6 : Explications et révélations

    Après quelques hésitations, je jetais finalement mon dévolu sur un engin dernier cri, ma nouvelle "bête". L'argent ne me posais pas de problème. J'étais très bien payée à Silicon Intelligence et mes besoins restaient assez sommaires. 

     Ma journée se finit dans le canapé, avec une tasse de thé entre les mains, et toujours en train de réfléchir aux révélations que je venais d'avoir en cette journée. 

     Chapitre 6 : Explications et révélations

    Je venais d'apprendre que ma meilleure amie était morte, cinq ans après. Que ma mère me cachait des choses quant à  ma famille maternelle. J'osais espérer que mon travail ne m'apporterait aucune surprise.

     Là encore, je me trompais... 

     

    « Lisa Sénior - 7eme journéeLisa Sénior - 8eme journée »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Avril 2017 à 19:46

    Aliénor est enfin propulsé dans la réalité, celle de sa maman.  Cela lui permet de voir les événements et ses propres blessures sous un autre angle.

    Je ne peux m'empêcher, encore, d'avoir beaucoup de peine et de compassion pour la maman d'Aliénor, mariée jeune pour échapper à sa famille et à un enfer, dont nous ne connaissons encore rien :/  J'imagine à quel point cela doit être douloureux pour elle l'idée de devoir y revenir, l'idée d'avoir eu besoin de dire à sa fille qu'elle l'aimait, que tout ce qu'elle a fait pour elle c'était parce qu'elle l'aimait.  Quelle tristesse :(

    J'ai adoré ce chapitre et il me tarde déjà de découvrir ce que tu nous réserves pour la suite ♥♥

      • Dimanche 23 Avril 2017 à 21:39

        Si sa mère ne voulait pas parler de son passé, c'est justement pour tâcher de l'oublier et pour ne pas mêler ses enfants à son histoire. 

        Et face à cette révélation, Aliénor est obligée de grandir quelque peu : ce n'est plus que son ressenti mais finalement aussi celui de sa mère. Ce qu'elle considérait comme un désintérêt de la part de sa mère était en fait une très grande preuve d'amour, certes pas très bien compris et très maladroit, mais une preuve quand même. 

        Et merci d'avoir aimé ce chapitre car il m'a donné du mal ! j'espère que le prochain sera plus facile à écrire.

         

        Et cet accouchement d'écriture m'a fait pensé à ton personnage Violette : je me sentais comme elle avec dans ma tête les personnages qui voulaient à tous pris que j'écrivent leur histoire. parce qu'à l'origine, ce chapitre ne devait pas du tout se passer ainsi ! intello

        Merci, merci pour ton commentaire. cela m'encourage à continuer. ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :