• Chapitre 2 : Le repos

    Chapitre 2 : Le repos

    Chapitre 2 : Le repos

    Ce fut une sonnerie lointaine qui ramena Shimizu à la conscience. Elle découvrit qu’elle était allongée sur un lit d’hôpital. Elle essaya de se redresser mais une main vint vite l’arrêter.

    - Doucement, Shimizu. Tu es très faible.

    Chapitre 2 : Le repos

     

    Shimizu tourna la tête et vit qu’Akari était à son chevet. La vieille dame eut un sourire bienveillant à son adresse.

    - Ma pauvre petite. Comme tu m’as fait peur quand je t’ais vu écroulée ainsi dans la rue. J’ai cru que tu avais eu une crise cardiaque… C’est moi qui ais appelé les secours.

    - Ho… Je.. Merci…

    Shimizu baissa les yeux et tritura la chemise de nuit de l’hôpital. Elle avait honte. Honte de sa faiblesse et de se montrer aussi vulnérable devant Madame Matsura. Qu’allait-elle donc penser d’elle ? Elle tourna la tête et vit que la vieille dame la regardait d’un œil plus scrutateur.

    - Qu’est-ce que tu as maigrie ma petite… Tu ne dois pas manger à ta faim depuis un moment. Pourquoi n’es-tu pas venue me voir si tu avais des problèmes ?

    Chapitre 2 : Le repos

     

    - Je… Je ne voulais pas vous ennuyer avec tout ça, Madame Matsura. Et puis, cela allait je vous assure.

    - hé bien, on ne dirait pas ! Et je t’ai déjà dit de m’appeler Akari… Enfin, tu es aussi têtue que ta grand-mère. Bon, je vais te laisser. Le docteur ne va pas tarder à venir te voir. Et moi, j’ai besoin de sortir d’ici et d’aller faire un tour au parc. C’est toujours désagréable d’être enfermée entre quatre murs alors qu’il fait si beau dehors… Ah là là, les îles de Sulani me manquent beaucoup pour ça… A plus tard, Shimizu.

    Akari lui fit un petit geste de la main puis sortit de sa chambre. Shimizu se retrouva seule. Elle eut un gros soupir. Sa solitude était d’autant plus exacerbée du fait d’un environnement étranger. A part Madame Matsuba, elle savait que personne d’autre ne viendrait la voir à l’hôpital et cela la rendait très triste.

    Chapitre 2 : Le repos

     

    Elle voulut se lever mais un étourdissement la prit et elle se recoucha bien vite. De grosses larmes coulèrent sur ses joues. Elle était bonne à rien. Que devait dire sa grand-mère de là où elle était ? Elle ne faisait guère honneur au nom des Oniri en arrivant même pas à s’occuper d’elle-même. Quant à continuer la lignée familiale… Elle allait avoir bientôt trente ans et elle ne s’illusionnait guère sur ses chances d’entrer dans l’état marital. Elle n’accomplissait rien. Ne vaudrait-il pas mieux qu’elle disparaisse ?

    Mais ses pensées noires furent arrêtées par l’arrivée du docteur Hitsuhishi, un homme aux cheveux poivres et sel et aux grosses lunettes noires. Il s’assit à côté d’elle et toussota un petit peu avant de prendre la parole.

    Chapitre 2 : Le repos

     

    - Mademoiselle Oniri… D’habitude, j’essaie toujours d’annoncer les choses en douceur à mes patients. Mais avec vous, je crois qu’il vaut mieux aller droit au but : vous êtes dans un tel état d’épuisement que votre cœur est devenu très faible. Vous devez absolument vous reposer. Je vais vous arrêter pour six mois.

    - Six mois ?!! Mais enfin, je ne vais pas pouvoir être absente aussi longtemps à mon travail.

    - Si vous ne vous reposez pas le temps nécessaire, Mademoiselle Shimizu, vous n’aurez plus à vous occuper ou non de retourner au travail. Et il y aura un autre nom à mettre sur l’autel de votre famille… Votre grand-mère ne serait pas du tout contente de votre comportement…

    Chapitre 2 : Le repos

     

    Le Docteur Hitsuhishi était une connaissance de Sanaé Oniri et il l’avait également accompagné lors de ses derniers instants. C’est pour ça que les mots qu’ils prononça eurent beaucoup d’impact sur la jeune femme. Il eut encore quelques mots sur son traitement et sur ce qu’elle aurait à prendre pendant sa convalescence. Puis il se leva, lui tapota gentiment l’épaule et ressortit.

     Un infirmier vint bientôt lui donner ses médicaments. Puis ce fut l’arrivée du dîner. Le repas était pourtant très léger mais Shimizu eut bien du mal à finir son potage. Elle était épuisée rien qu’en mangeant. Elle s’allongea ensuite et regarda devant elle, les yeux dans le vague. Comment allait-elle vivre pendant six mois ? Certes, elle avait un toit au-dessus d’elle car la maison lui appartenait mais il fallait bien assurer le quotidien. Elle n’était pas sûre que sa complémentaire santé assure des indemnités pendant autant de temps. Il lui restait ses économies…

    Shimizu eut une brève grimace de déception. Cet argent, elle l’avait gardé pour son futur mariage. Pour acheter les kimonos de cérémonies. Mais il fallait bien se rendre à l’évidence, de mariage il n’y en aurait jamais pour Shimizu Oniri…

    Chapitre 2 : Le repos

     

    Elle s’endormit sur ces dernières pensées amères.

    « Chapitre 1 : L'évanouissement Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Septembre à 19:16

    J'espère que Shimizu va vite se reprendre en main parce que là j'ai l'impression qu'elle a complètement baissé les bras ! arf

    Pourvu qu'elle trouve un dérivatif à sa dépression et l'envie de remonté la pente. je me demande quel sera l'élément déclencheur ? ^^

      • Dimanche 12 Septembre à 21:04

        Parthenia, 

        Sa maladie ne l'aide pas non plus à avoir un raisonnement sensé. Elle n'est pas au mieux de sa forme, donc évidemment tout lui parait noir. Il lui faut du temps pour se remettre et voir un peu d'espoir dans tout cela. 

        Mais ne t'inquiète pas, un autre évènement va arriver dans le prochain chapitre et qui va lui donner un bon dérivatif glasses

        C'est toujours agréable de lire tes commentaires et de te savoir fidèle à mes histoires. Merci à toi ♥♥♥

        Et à dimanche prochain peut-être ^^. 

    2
    Nathalie986
    Lundi 13 Septembre à 15:10

    Shimizu va devoir vraiment se ressaisir et commencer par prendre sa santé en main si elle veut pouvoir continuer. C'est sa priorité.

    Pourquoi ne pas aller prendre l'air à Sulani avec Akari. L'archipel a l'air de lui manquer et elle pourrait le faire découvrir à Shimzu ... et qui sait, rencontrer quelqu'un qui mettra un peu de bonheur dans sa vie, loin des mariages arrangés de Mont Komorebi ? 

      • Lundi 13 Septembre à 21:42

        Nathalie, 

        De toute façon, elle n'a pas d'autre choix que de se reposer si elle veut continuer un tant soit peu sa vie. Peut-être que cela va la faire réfléchir ^^

        Quand à aller à Sulani, ma fois, nous verrons bien sarcastic.

        Merci à toi pour ton commentaire ♥♥♥

    3
    Heidi
    Lundi 13 Septembre à 20:56
    A force de courir tête baissée, on se prend un mur. Il est temps de revoir ses priorités, la vie est courte, bon moment lecture, merci
      • Lundi 13 Septembre à 21:45

        Heidi,

        Je crois que pour le moment Shimizu ne va courir nulle part. Et peut-être que ce repos forcé va lui faire revoir ses priorités. On l'espère du moins. 

        Merci à toi pour ton commentaire et ta présence ici ♥♥♥

    4
    Mardi 28 Septembre à 10:59

    Tss tss tss, il ne faut jamais dire "jamais" puis bon, pas de souci, Agathe est aux commandes :D  ça va aller, oui, oui, oui 

      • Mercredi 29 Septembre à 09:19

        Eulaline, 

        Ah ben, je ne sais pas s'il y aura un mariage, hein... sarcastic. Mais de toute façon, c'est une histoire qui finit bien... par rapport à d'autres... glasses

        Merci ♥♥♥

    5
    GGO
    Mercredi 29 Septembre à 14:32

    Ah donc Shimizu a un problème cardiaque... La pauvre. Mais honnêtement, c'est quand même quelque chose de positif puisque non seulement sa condition a attiré l'attention, mais en plus elle va être obligée de prendre du temps pour elle. Je me réjouis pour le coup, tiens !

      • Jeudi 30 Septembre à 08:54

        GGO,

        C'est l'épuisement qui a affaibli son coeur. Mais avec beaucoup de repos et une hygiène de vie un peu plus satisfaisante, tout devrait rentrer dans l'ordre :). 

        Et oui, je pense que la suite va te réjouir pour Shimizu yes.

        Merci ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :