• Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

    Le lendemain, en début d’après-midi, Shimizu eut la surprise de revoir sa voisine Akari.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     

    - Madame Matsuba… Akari… Il ne fallait pas vous déranger ainsi.

    - Mais je ne me dérange pas, ma petite, point du tout. Je viens de parler un peu avec le docteur Hitsuhishi et il m’a parlé de ton état de santé qui nécessite du repos. Donc, une fois que tu seras sortie de l’hôpital, où comptes-tu passer ta convalescence ?

    - heu… Eh bien, chez moi, dans la maison familiale. Je ne vois pas d’autres endroits où aller.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     

    - C’est bien ce que je pensais… Rester enfermée dans cette maison pendant de longs mois ne va pas améliorer ton état de santé, Shimizu. D’ailleurs, ta maison n’en est plus vraiment une. Elle ressemble plus à un mausolée. Car j’ai bien vu que tu n’avais rien changer depuis la mort de Sanaé, n’est-ce pas ?

    - … Je ne vois pas pourquoi j’aurais enlevé les affaires de ma grand-mère. Et puis elles me sont utiles au quotidien. Et… cela me réconforte de voir que rien n’a bougé.

    - Moi j’appelle ça vivre avec les morts. Tu aurais dû prendre la place qui te revient dans cette maison… Enfin, je ne vais pas m’énerver là-dessus, cela ne résoudra rien. Si je suis revenue te voir, c’est pour te proposer quelque chose. Je t’ais déjà raconté que mon ancien métier était océanographe, n’est-ce pas ? Eh bien, j’ai toujours gardé contact avec un de mes anciens collègue, Joseph Thompson. Celui-ci vit toujours à Sulani. Il a une grande maison là-bas. Et je suis sûre qu’il serait ravi de t’accueillir chez lui.

    Shimizu se rappela alors la photographie qui était accrochée dans le salon d’Akari. Cette photographie montrait deux personnes sur une plage, dont Akari et un beau jeune homme. Elle supposait donc que cet homme devait être Joseph Thompson.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

    Mais quant à la proposition de sa voisine, elle se récria aussitôt.

    - Mais enfin, Akari, vous n’y pensez pas ? Cela serait très gênant pour moi et je ne me vois pas les embêter ainsi.

    - Ta,ta,ta ! Allons, tu ne vas gêner personne puisque c’est moi qui propose. Je suis sûr que Joseph ne me refusera pas ce service. Bon, c’est décidé, je vais l’appeler pour savoir s’il est disponible et je reviendrais pour te tenir informée. Et, ne t’inquiètes pas, je t’accompagnerais jusqu’à Sulani. Cela me fera un voyage à moi aussi. Allez, je ne vais pas t’ennuyer plus longtemps. Repose-toi bien, Shimizu.

    Et Akari sortit de la chambre, laissant la jeune femme quelque peu troublée sur l’offre qu’elle venait de lui faire.

    Sulani… Jamais dans ses rêves les plus fous elle n’avait pensé voyager un jour là-bas. Était-ce convenable d’accepter cette offre en vérité ? Elle ne savait pas, elle ne savait plus. Et elle était trop fatiguée pour réfléchir. Elle se rallongea et s’endormit. Mais ses rêves furent remplies d’îles lointaines, de sable blanc et de soleil.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     Ce fut en fin de semaine qu’Akari revint voir Shimizu, le visage fendu d’un grand sourire. Shimizu pensa en elle-même que c’était la seule personne à Mont Komorebi qui exposait aussi ouvertement ses émotions et sentiments. Était-ce d’avoir vécu à l’étranger qui lui donnait ainsi cette attitude ? En tout cas, elle trouvait les réactions d’Akari toujours très déstabilisantes par rapport à elle qui s’efforçait de rester discrète et d’humeur égale.

    - Ma petite, j’ai une bonne nouvelle à t’annoncer : nous allons pouvoir partir à Sulani. Joseph a accepté que nous venions séjourner chez lui pendant quelques mois.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     

    - Heu… Mais vous êtes sûre que cela ne va pas les déranger du tout ? Je trouve cela quand même malaisant…

    - Je t’ais déjà dit que non, Shimizu. Si vraiment cela posait soucis, Joseph me l’aurait déjà dit. Et puis, il est content de me rendre service et de me revoir. Alors, tu vois, tout est bien. Maintenant, pourrais-tu me dire ta date de sortie de l’hôpital afin qu’on puisse organiser le voyage ?

    - Lundi prochain normalement.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     

    - Bien… Donc le temps que je prépare tout l’administratif et les bagages, je pense qu’on pourra partir samedi de la semaine prochaine. Cela te laissera également le temps de te reposer et de préparer tes affaires. Enfin, n’emmène pas trop de choses quand même. A Sulani, on porte plus le paréo que le costume !

    Un demi-sourire, un bref geste de la main et Akari était déjà partie. Shimizu retomba contre les oreillers avec l’impression d’être trimbalée à grande vitesse dans un voyage qu’elle n’avait pas demandé. Et, en même temps, intérieurement, elle se disait que finalement cela serait peut-être agréable ce séjour…

    Le dimanche, Shimizu eut la grande surprise d’avoir la visite d’une de ses collègues de travail, Reiko Hasagawa. Mais ce qui l’étonna encore plus, ce fut la gêne manifeste de Reiko devant elle. Durant tout le temps qu’elle passa dans sa chambre, elle garda les yeux baissés, n’osant pas vraiment la regarder. Elle avait apporté un bouquet au nom de toute l’équipe dans laquelle travaillait Shimizu.

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

    Ce qui stupéfia encore plus Shimizu. En cinq ans dans l’entreprise, elle n’avait jamais été habitué à ce genre d’attention. Et, elle resta encore longtemps dans cet état d’ébahissement bien après le départ de sa collègue.

    Le lundi arriva et Shimizu sortit enfin de l’hôpital, le cœur un peu moins lourd qu’en y entrant. Mais quand elle rentra chez elle, elle n’en éprouva pas la joie attendue et elle se découvrit avec stupeur un sentiment d’impatience pour son prochain départ à destination de Sulani…

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

     

    Chapitre 3 : Une offre qui ne se refuse pas

    « Chapitre 2 : Le reposPetite maj CAS du 22/09/2021 »

  • Commentaires

    1
    Princessesey
    Dimanche 19 Septembre à 18:47
    Quel triste portrait de la vie de Shimizu tu nous peint, la solitude qui s'est infiltrée dans tous les aspects de sa vie... Je lui souhaite de tout cœur que ce voyage puisse l'aider voire la soigner de sa détresse !
      • Lundi 20 Septembre à 08:54

        PrincesseSey,

        C'est vrai que jusqu'à présent la vie de Shimizu n'est pas spécialement agréable. Je peux même dire que c'est assez déprimant. Mais je te promets que cela s'arrange par la suite ^^. De toute façon, elle est tombée si bas qu'elle ne peut que remonter !

        Je suis ravie en tout cas de te revoir par ici happy. Je ne sais pas si tu écris toujours mais j'aimais beaucoup tes histoires. 

        Au plaisir de te revoir ici ou ailleurs :)

    2
    Dimanche 19 Septembre à 19:36

    Encore heureux qu'Akari a pris les choses en main (et que sa personnalité lui permette de s'immiscer et d'insister ainis auprès de sa jeune amie) et espérons que ce voyage à Sulani redonne le goût de vivre à Shimizu... On a l'impression que Shimizu n'est plus qu'une enveloppe désincarnée dont l'esprit a déjà quitté le monde des vivants...

    J'ai vraiment hâte de les suivre dans le paysages paradisiaque de Sulani... en espérant que les esprits de l'île redonnent à la jeune femme le goût du bonheur ! ^^

      • Lundi 20 Septembre à 08:59

        Parthenia, 

        Le fait est qu'Akari agit un peu comme une bonne marraine fée ^^. Car il est vrai que Shimizu n'a plus trop la volonté d'agir. Est-ce la mort de sa grand-mère ? Peut-être un peu. Mais aussi, quand elle était vivante, c'est elle qui la dirigeait et qui lui disait quoi faire de sa vie. Elle s'est trop appuyée sur sa grand-mère et maintenant elle ne sait plus dans quel sens se diriger.

        Heureusement, tout cela va changer bientôt et peut-être que Shimizu arrivera à gérer sa propre vie, avec ses idéaux à elle. On y croit fort !

        Et en plus, je vais faire plein de shooting à Sulani, c'est quand même très chouette intello. Oui, pour ça Sulani est vraiment très agréable ;)

        J'espère que la suite te plaira. On se dit donc à dimanche prochain ^^.

        Merci pour ta fidélité kiss

    3
    Lundi 20 Septembre à 10:44

    Pauvre Shimizu, j'espère que Sulani lui donnera un nouveau souffle.

    Merci pour cette histoire très agréable à lire. J'ai hâte de connaître la suite. Bonne semaine et à dimanche donc.

      • Mardi 21 Septembre à 09:21

        Hibbis, 

        Shimizu est en effet pas au mieux de sa forme en ce moment. Il faut espérer que Sulani lui redonne un peu le goût de vivre et une meilleure santé. Mais il y a déjà de l'espoir car elle est finalement impatiente de découvrir ce nouveau cadre wink2

        En tout cas, merci pour ton commentaire. C'est toujours un plaisir de découvrir un nouveau lecteur (lectrice ?) qui est intéressé par ma petite histoire :)

        Bonne semaine à toi aussi et oui, à dimanche smile.

    4
    Mardi 28 Septembre à 11:03

    Moi aussi, je suis impatiente qu'elle arrive à Sulani :D
    Oooh c'est trop gentil de la part des collègues, je suis contente que Shimi ait reçu une visite inattendue même s'il faut bien avouer que sa joie fut tout intérieure :D  Elle est trop mignonne ♥

      • Mercredi 29 Septembre à 09:22

        Eulaline,

        Moi aussi j'ai hâte qu'elle aille à Sulani, afin de faire pleins de jolis photos intello

        Oui, Shimizu n'est pas une personne très extravertie, on l'a remarqué. Et surtout, elle n'a pas l'habitude qu'on lui donne de telles marques d'attention. Elle ne sait plus comment réagir. 

        Merci toujours d'être présente ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :