• Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    Revenons dans le passé, quand Aliénor est une petite fille et qu'elle habite encore à Philadelphie avec ses parents...

     

    Ce mercredi, comme d'habitude, Aliénor revient de la bibliothèque avec sa nounou, Rose. Mais celle-ci, cette fois-ci, au lieu d'entrer chez les Raven la laisse sur le pas de la porte car son mari vient de l'appeler sur son téléphone.

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

     

    La petite fille entre donc toute seule, si discrètement, que ses parents ne l'entendent pas et continuent leur conversation. Aliénor ne peut s'empêcher de l'entendre...

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    - Alex, nous allons devoir déménager.

    - Déménager ? Comment cela, déménager ?

    - J'ai trouvé un autre travail ailleurs... 

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    Alexander regarda sa femme avec de grands yeux. le plus étonnant dans tout cela était qu'elle ait pris cette décision sans se concerter avec lui. Il savait qu'il devait beaucoup à Karine car c'est elle qui subvenait principalement au budget du foyer, mais elle avait quand même l'habitude de lui demander son avis lorsque cela concernait leur famille. 

    - Pourquoi, Karine ? Pourquoi maintenant ? Et où ?

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    - Je... Mon nouveau travail se trouve à Newborn, en Louisiane. Je serais coach sportif pour le club sportif de la ville. Cela paye bien. Et, je nous ais même trouvé une maison. Tu te rends compte, Alex ? Nous allons avoir une maison. 

    Alexander regarda un peu plus attentivement sa femme. Ses mains tremblaients quelque peu et elle était fébrile.

    - Karine... Qu'est-ce qu'il se passe réellement ? 

    La jeune femme s'arrêta puis le regarda dans les yeux en déglutissant.

    - On m'a proposé cette place en contrepartie de s'occuper... d'Aliénor.

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    - S'occuper d'Aliénor ? Comment cela ? 

    - Ils... La ville de Newborn possède un institut spécialisé dans les enfants Haut-Potentiel, la Fondation Constellation. Ils ont eu connaissance des résultats d'Aliénor et souhaitent qu'elle vienne chez eux. 

    - Karine ! Je pensais qu'on en avait fini avec ça ! Notre fille est juste un peu difficile et a un caractère pénible, c'est tout. Mais elle va rentrer dans le moule, elle va s'y faire au bout d'un moment. 

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    - Alex... C'est toi qui n'écoutes jamais. Notre fille est différente. Elle l'a toujours été mais tu ne veux pas le reconnaître. Cela te fait mal de te dire que tu ne la comprends pas. Je te rappelle que certains membres de ma famille étaient doués aussi. Alex... Je ne veux pas que notre fille soit mise à l'écart, isolée, comme eux l'ont été. Je veux le meilleur pour elle. 

    - Karine, ta famille n'était pas différente, elle faisait partie de la mafia !

    Avant même d'avoir fini sa phrase, Alexander sut qu'il était allé trop loin. La jeune femme rousse serra les poings, les yeux durs.

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    - Je t'interdis de dire cela ! J'ai assez souffert de ce qui est arrivé à mes parents. Si tu ne veux pas venir avec moi, je partirais toute seule avec les enfants... 

    - Karine.. Je... Comment vais-je faire, moi, là-bas ? Ici, à Philadelphie, j'ai un travail. Certes ce n'est pas grand chose, mais cela nous aide un peu. Je ne veux pas rester à la maison à ne rien faire. Je ne le supporterais pas !

    - Il y aurait également un travail pour toi à Newborn. Louis Sarren me l'a promis. 

    - Louis Sarren ? 

    - La personne qui m'a contacté au sujet d'Aliénor et de ses capacités.  Je pense qu'on peut lui faire confiance. J'ai été voir sur internet qui était cet homme : il s'agit d'un riche homme d'affaires. Il a très grande société, très reconnue : Silicon Intelligence.... Ho, Alexander, s'il te plaît, dis oui. Cela serait mieux pour Aliénor... Et pour nous aussi. Et puis, tu as toujours rêvé d'une maison au soleil.. 

    Alexander poussa un soupir mais il savait que sa femme avait gagné. Il lui prit la main et l'embrassa.

    Aliénor sentit que ses parents avaient fini de parler et qu'ils n'allaient pas tarder à se lever de leur chaise. Toujours discrètement, elle s'enferma dans la chambre qu'elle partageait avec son frère . Elle s'assit sur son lit et se mit à pleurer. 

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

    Ce déménagement, c'était à cause d'elle. Et si papa était en colère c'était encore à cause d'elle. Pourquoi ne pouvait-elle pas être comme tout le monde ? 

    Elle ne voulait pas partir là-bas, elle voulait juste que ses parents la comprennent. Et avoir un vrai ami aussi. Un ami comme elle. 

    Dans l'univers de Singularité - Déménagement

     

     

    Note de l'auteur : j'ai quelque peu changé le passé que j'avais écris dans l'histoire initiale, Singularité : la famille Raven n'habite plus à Newcrest mais à Philadelphie. Et ce n'est pas eux qui viennent d'eux-même à Newborn mais suite à l'appel de Louis Raven pour qu'Aliénor intègre la Fondation Constellation, où il y a d'autres enfants doués, tels que Jonathan Meyrrin ou... Emma Bassington... 

    J'espère que vous me pardonnerez ce petit changement narratif ^^. 

    « Dans l'univers de Singularité - "Ashton"Sommaire »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Mars à 09:50

    C'est toujours chouette de découvrir le choix X qui va être déterminant dans une histoire, qui va provoquer la destinée d'un personnage.  

    Le lien entre Alex et Karine semble être distendu à cette période de leur vie.  Il faut bien avouer que ne pas avoir la même vision de l'éducation de leur enfant, en l'occurrence Allie, ne doit pas être quelque chose d'évident à vivre au quotidien.   
    J'avoue comprendre les deux points de vue, peut-être même ai-je une préférence pour celle d'Alex.  Dans mon idéal, j'aime que les enfants aient des vies d'enfant, ne pas les presser dans les apprentissages, mais lorsque cela devient souffrance, comme cela a l'air d'être le cas pour Allie, il faut bien prendre des décisions qui vont à l'encontre de ce à quoi on croyait.  Je trouve Alex très intelligent à cet instant d'oser revenir sur ses convictions pour le bien de sa fille.

    Allie assiste à une discussion qui ne lui est pas destinée, qu'elle ne peut pas comprendre parce qu'elle n'est encore qu'une enfant.  C'est triste de contempler sa détresse mais peut-être comprendra-t-elle mieux le choix de ses parents lorsqu'ils lui exposeront ce projet avec des mots à elle destinés.  Il ne faut jamais vouloir aller plus vite que la musique, mais c'est compliqué d'intégrer ça quand tu es un enfant.

    C'était vraiment un chouette chapitre, tout en nuances, où on découvre les parents d'Allie aux origines.  J'ai beaucoup aimé ♥
     

      • Vendredi 12 Mars à 10:56

        Eulaline,

        C'est compliqué pour les parents : c'est admettre qu'ils se sont trompés alors qu'ils pensaient bien faire pour leur fille et également faire le deuil d'une "enfant normale". Ce n'est pas facile et leur couple en souffre. Karine, vu son passé, surinvestit son rôle de parent. Et l'offre de Louis Sarren est une aubaine pour elle car elle pense que cela sera meilleur pour Allie d'être avec des "semblables". Alexander, lui aspire à plus de normalité dans la vie de sa fille et à ce que sa particularité soit moins montée en épingle (et qu'elle soit bonne en sport, mais c'est encore autre chose :p).

        Allie, oui, n'aurait jamais dû entendre cette discussion, ni voir la dissension entre eux à son sujet. Elle se sent coupable et c'est quelque chose qui la suivra longtemps. Car il ne faut pas oublier que dans Singularité, on a pratiquement que sa voix à entendre. Et comme je le disais à Heidi sur twitter, Allie peut aussi se tromper sur les sentiments des gens envers elle. Ou mentir par omission aussi wink2

        En tout cas merci pour ton commentaire et ta réflexion ♥♥♥. Mon "bébé" est de plus en plus consistant et j'aime l'intérêt qu'il suscite. ^^

         

      • Vendredi 12 Mars à 11:05

        "Elle se sent coupable" Bah le sentiment de culpabilité, c'est le boulet que transporte beaucoup de monde.  Pourvu que tu aies un peu d'empathie et/ou pas assez de recul pour prendre conscience que non, tout ne tourne pas autour de toi et non, tu n'es pas le centre du monde, pouf!  tu te sens coupable de tous les malheurs du monde :D
        C'est plus logique lorsque tu es enfant que lorsque tu es adulte, mais bon :/

      • Vendredi 12 Mars à 12:01

        Il n'y a que Jay qui ne se sent coupable de rien : 

        La destruction de Newborn : "j'en ai rien à fiche !" - La mort des habitants de Newborn : "toujours rien à faire" - l'humanité contrainte : "c'est bien, non ?" he

        Aliénor apeurée : "mais non, elle est troublée par moi mais elle n'a pas peur" sarcastic

      • Vendredi 12 Mars à 13:15

        Oh Jay, j'adore comme tu le racontes :D

        Quel personnage, celui-là :D

        Ils, Allie et lui, sont un peu comme le yin et le yang :D

        Edit: euh peut-être pas en fait, ce serait une erreur d'imaginer Allie n'ayant qu'un côté lumineux.  Elle a sa part d'ombre, elle aussi.

      • Vendredi 12 Mars à 21:34

        Eulaline,

        Jay, c'est mon personnage chouchou avec Allie. Pas besoin de filtre, je suis en roue libre ^^. 

        Ah mais non, le yin et le yang c'est une bonne image : il y a une petite partie noire dans le blanc et une petite partie blanche dans le noir. C'est parfait ! 

        S'ils s'associent tous les deux, je me demande ce que le monde deviendrait... sarcastic

    2
    heidi
    Vendredi 12 Mars à 13:08

    Jolie écrit qui nous explique le départ vers Newborn. La petite se sent coupable, mais il n'y a pas de quoi, les parents prennent de bonnes décisions pour elle. Peu de parents le ferait... Merci pour ce moment lecture, bisous♥

      • Vendredi 12 Mars à 21:31

        Heidi, 

        Oui malgré tout, les parents essaient d'agir au mieux pour leur fille, avec leur limite et leur propre idée de ce qui est bien. Aliénor voit la première dispute de ses parents à cause de la décision qu'ils doivent prendre pour elle. C'est normal qu'elle se sente un peu coupable... 

        Merci pour ta lecture, Heidi et contente que cela t'ais plu. Reposes-toi bien. Des bisous ♥

         

    3
    GGO
    Vendredi 28 Mai à 14:30

    Je suis plutot en accord avec la position de la Maman d'Allie, mais par contre la forme ne va pas du tout XD Mais si ce n'était que ça... Là son manque de tact cause beaucoup de tort à sa famille, en particulier Allie... 

    Ca me plait bien d'en savoir un peu plus sur Aliéonor !

      • Samedi 29 Mai à 08:33

        GGO,

        Karine a toujours essayé de faire au mieux pour ses enfants, même si c'est de façon maladroite. Certes, elle aurait pu se montrer plus diplomate mais cela n'a jamais été son genre. Et puis, cela a toujours été le point de discorde entre elle et Alexandre, son mari, qui lui aurait préféré qu'elle ne se focalise pas autant sur la particularité d'Aliénor. 

        De mon point de vue, ils ont raison tous les deux, même s'ils ne s'y prennent pas de la bonne manière ^^. Aliénor devrait être facilitée dans ses apprentissages tout en n'oubliant pas qu'elle est une enfant. Mais... on connait la suite ! 

        J'aime bien les approfondir un peu mes personnages, même si c'est à postériori. J'aurais encore plein de choses à raconter sur d'autres personnages. L'enfance de Nath par exemple. Ou même celle de Raphaël... Je verrais suivant ce que me diront mes personnages ;)

        Merci pour ton commentaire ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :