• Coucou, c'est Agathe. Je suppose que vous voulez des nouvelles de Tiphaine et de sa petite famille, hein ? ^^

    Thiphaine - Epilogue

    Eh bien, le temps a passé chez Tiphaine... Et des anniversaires sont venus...

    Tout d'abord, celui en premier de ma chère amie. Hé oui, c'est fini l'insouciance, voici l'âge de la maturité.

    Thiphaine - Epilogue

    Mais cela te va bien, ma petite Tiphaine, ne t'inquiète pas.

    Thiphaine - Epilogue

    Et puis on a enchaîné sur celui d'Olivier. hé oui, déjà un adolescent...

    Thiphaine - Epilogue

    ...et sur celui de ma fille chérie, ma Luciole...

    Thiphaine - Epilogue

    Et voilà, deux grands dadais qui ne savent plus vraiment se parler... Ralàlà, les hormones, je vous jure....

    Thiphaine - Epilogue

    Un autre anniversaire est venu aussi. Mais avec plus de discrétion. Hugo a préféré faire ça en toute intimité avec sa Tiphaine chérie.

    Thiphaine - Epilogue

    Ne sont-ils pas mignons tous les deux ? Moi, je les adore ♥

    Thiphaine - Epilogue

     

    Hugo réserva une surprise à Tiphaine : un après-midi, il l'invita au restaurant.....

    Thiphaine - Epilogue

    ...Et lui fit la plus grande déclaration d'amour de sa vie : qu'il l'aimait, l'adorait, voulait rester toute sa vie à ses côtés : bon en gros, il la demandait en mariage....

    Thiphaine - Epilogue

    Evidemmment, Tiphaine a accepté. Elle n'allait quand même pas refuser un engagement aussi important !

    Thiphaine - Epilogue

     

    Le mariage a été splendide...

    Thiphaine - Epilogue

    ....ainsi que ma pépette ! (oui, elle a fait un effort pour être à son avantage, donc je vous la montre !).

    Thiphaine - Epilogue

    ..... par contre, elle a beaucoup, beaucoup discuté avec Olivier.... Mmmmfff.....

    Thiphaine - Epilogue

    Je disais donc que le mariage a été splendide...et qu'il a donné un fruit...

    Thiphaine - Epilogue

    hé oui.... A trop savourer sa nuit de noce et à être insouciants, voilà ce qui arrive.... (et avec l'arrivée d'un troisième enfant, ils ont décidé de quitter la ville pour s'installer à la campagne dans une jolie maison signée Cassiopeia^^).

    Thiphaine - Epilogue

    .... Une petite fille, une petite Azalaïs...

    La maman est contente....

    Thiphaine - Epilogue

    Le grand frère biberonne...

    Thiphaine - Epilogue

    ....et la petite soeur se découvre jalouse... Ce n'est plus facile, hein Naïs, de ne plus être la petite dernière ?

    Thiphaine - Epilogue

    Et puis....

    Thiphaine - Epilogue

    Puis.....

    Thiphaine - Epilogue

    Et cela.... Ils ne m'épargneront rien ces jeunes....

    Thiphaine - Epilogue

    Ce n'est pas que j'approuve pas leur histoire d'amour, hein... mais bon, je suis encore un peu jeune pour faire la belle-mère, moi !

    ...Bon, bon, bon, voilà ce que je pouvais vous dire sur Tiphaine et sa famille. Elle a bien avancé quand même cette petite, hein, depuis ses débuts ? Et elle peut être fière de sa famille.

    Thiphaine - Epilogue

    Allez, une dernière photo pour la route. Celle d'Azalaïs enfant. Oui, elle a un look étrange. Et oui, c'est une enfant étrange. Peut-être en reparlerons-nous...ou pas...

    Thiphaine - Epilogue

    ...Et Tiphaine fait la paix avec son passé....

    Thiphaine - Epilogue

     

     

    *****************************

     

     

    Aparté d'Agathe : voilà, ma première histoire Sims est terminée et je suis contente de l'avoir menée à terme. Je ne pense pas  avoir fait le tour de l'univers de Tiphaine. Il y aura sûrement des petites histoires sur les enfants de Tiphaine ou sur d'autres personnages qui ont gravité autour.

    Je vous remercie de m'avoir suivi jusqu'au bout, chers lecteurs, et j'espère que vous me suivrez dans d'autres histoires.... Hein, Aliénor ? ;-)

    Thiphaine - Epilogue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • A MAGNOLIA PROMENADE

    Le grand jour était enfin arrivé. Olivier allait partir à la recherche de sa maman. Lisa avait obtenu de la part du Notaire la dernière adresse connue de la jeune femme, à savoir Newcrest.

    Retrouvailles

    Alors, le premier jour des vacances, ils avaient rapidement pris un petit-déjeuner, avaient fait leur bagage et étaient partis.

    Une étape plus tard, après le restaurant du midi, Olivier ne sentit pas bien : nauséeux, fièvre et étourdissement le prirent. Lui et Lisa s'arrétèrent un instant dans un petit parc. Mais voyant que l'état du petit garçon ne s'arrangeait pas, la jeune femme décida de se rendre à l'hôpital.

    Retrouvailles

    "- Bon, puisque nous sommes à Windenburg, nous allons nous arrêter à l'hôpital et on va voir un médecin.

    - Mais je voulais retrouver ma maman, moi !

    - Olivier, pour le moment, l'important c'est de te soigner. On ne sait pas ce que tu as, il vaut mieux consulter. Un jour ou deux, cela ne changera rien."

    Et donc, ils se rendirent à l'hôpital. Un jeune homme vint examiner Olivier. Il s'avéra que le petit garçon avait fait une indigestion. Un peu de repos et la diète pendant une journée et cela irait mieux.

    Et puis le jeune médecin découvrit le nom de son patient...

    - Bon sang !!! Olivier Beauregard.... Olivier ?!!!

    Retrouvailles

    Olivier se retrouva soudain dans les bras du médecin, dans une étreinte dont il ne comprenait ni la raison ni la fébrilité.

    - Mon petit..Mon garçon... je suis ton papa...

    **********************

    JOURNAL DE TIPHAINE

     23 juin 2015 au matin

    Décidément, Naïs a l'art de me faire tourner en bourrique. Je l'ai cherché pendant une demi-heure avant de m'apercevoir quelle s'était cachée dans le placard. Allez, mademoiselle ! les devoirs d'abord. 

    Retrouvailles

    J'allais sortir avec elle au parc quand j'ai soudain entendu mon téléphone sonner. Hugo. Il me demande de venir rapidement à l'hôpital. Je suis un peu inquiète, là...

    Tard le soir

    Que d'émotions aujourd'hui ! Je ne pensais pas être aussi bouleversée.... Dès que je l'ai vu, j'ai su qui il était. Mon petit garçon perdu. Olivier. 

    Retrouvailles

    Mon premier geste a été de l'enlacer. Ensuite, sont venues les explications et les interrogations. C'est Lisa Schmitt, la jeune femme qui accompagnait Olivier qui nous a parlé de tout. L'adoption d'Olivier, sa vie et la recherche de sa mère. C'est à dire moi.

    Que dire ? ... J'avoue avoir une rage terrible envers ma mère et ses actions. Malheureusement, je ne pourrai jamais m'expliquer avec elle puisqu'elle est morte ! Est-ce que je lui pardonnerai un jour? Je ne sais pas. J'aurai aimé qu'elle revienne vers moi et qu'elle me parle... Il y a des choses que j'aurai pu comprendre.... Mais non. Ma mère a préféré se confier à une inconnue, plutôt que réparer ses torts... Enfin c'est ainsi, il n'y a plus rien à faire.

    J'ai maintenant une famille à construire et des liens à retisser. Mon petit garçon... 

     

    Quelques semaines plus tard...

    Toutes les formalités sont enfin effectuées. Nous somme pour le moment la famille d'accueil temporaire en attendant les résultats des tests génétiques et de pouvoir retrouver nos droits de parents plein et entiers envers Olivier. 

    Olivier commençait à s'adapter doucement à son environnement et à sa nouvelle maison. Il est vrai que la présence de Lisa l'aidait grandement, puisqu'elle avait toujours été là pour lui. Malheureusement, je ne pensais pas qu'elle allait avoir le coup de foudre pour Tom et décider de vivre avec lui quelques jours plus tard....

    Retrouvailles

    Retrouvailles

     

    Cela perturbe pas mal Olivier. Et, puis, je sens comme une hésitation de sa part à venir me voir et à me parler. Avec son père et sa soeur, cela va très bien, cela parait même tellement évident leur relation...

    Retrouvailles

    J'avoue que cette absence de communication et même de simples gestes (je ne peux même pas lui faire de câlin !!!) commencent à m'atteindre grandement. Je sais bien que je suis dans mon tort de l'avoir abandonner, mais j'aurai aimé que notre relation puisse être plus facile. Je ne sais pas quoi faire....

    Retrouvailles

     

    Le lendemain

    Après en avoir discuté avec Hugo, j'ai décidé d'emmener Olivier avec moi pour le week-end à Granite Falls. Il faut impérativement que l'on ai une conversation sérieuse tous les deux.

     

    Le week-end à Granite Falls

    Eh bien. Je ne pensais pas que cela se décanterait aussi rapidement. mais chacun à vider son sac en arrivant. Olivier m'a fait part de ses peurs, de sa colère, de ses angoisses aussi. Et par dessus-tout, la peur d'être de nouveau abandonné.

    Retrouvailles

    Alors, j'ai parlé moi aussi. je ne lui ai rien caché et j'ai été franche avec lui. Enfin dans les grandes lignes. Pour les détails, j'attendrai qu'il soit un peu plus grand et plus à même de comprendre. Et puis, je lui ai expliqué, qu'à l'origine, cette décision de l'abandonner, c'était un acte d'amour. Je voulais juste qu'il commence sa vie dans les meilleures conditions possibles. Pas avec une mère pertubée dans sa tête et sans véritable ressource. Même si j'ai eu l'occasion de regretter cette décision par la suite. 

    je l'ai rassuré du mieux que j'ai pu. J'ai juré que je ne l'abandonnerai plus. Nous formons maintenant une famille avec son papa et sa soeur. 

    Après cela, le week-end se passa très bien. Nous nous sommes promenés, nous avons joués ensemble et nous avons pris le temps de mieux nous connaître tous les deux.

    Retrouvailles

     

    Retrouvailles

    Je trouve Olivier assez mâture pour son âge et peut-être un peu trop sérieux. Mais bon, pauvre loulou, on ne peut pas dire que sa vie ait été aussi facile que ça.

     

    Quelques temps plus tard

    Je pense que je vais arrêter mon journal maintenant. je n'ai plus grand chose à y mettre dedans. Ma vie est quand même bien plus sereine qu'avant. j'ai réussi professionnellement, j'ai un compagnon aimant et sur qui je peux compter. Un enfant retrouvé et aimé, une petite fille adorable et des amis attentionnés.

    La seule chose que je puisse regretter, c'est le lien brisé avec ma mère. Cela oui, me poursuivra toute ma vie. Mais je ne peux rien y faire et je dois apprendre à vivre avec ce manque. Heureusement, d'autres liens maternels se sont créés avec mes enfants, et cela compte plus que tout...

    Retrouvailles

     

    ****************************

    Aparté d'Agathe 

    Retrouvailles

    Voilà, l'histoire de Tiphaine est terminée. Il est temps pour elle de continuer à vivre sa vie tranquillement. Un épilogue est prévu afin de vous faire voir l'évolution de cette petite famille. Et c'est votre servante, moi-même, qui vous en ferai part prochainement...

    J'espère que cette histoire vous a plu. Il y a une parti un peu autobiographie dedans : un lien qu se brise  avec une maman partie trop tôt... J'avais envie de raconter un peu cela... Bien sûr la vie continue et quand on a des enfants, on recréée un lien, mais quand même...

     

    Pour ma maman...

     

     

     


    6 commentaires
  • Edit d'Agathe : je m'étais décidée à participer au dernier concours des petites histoires sur le forum (Thème : un grand moment de solitude). Mais l'étourdie que je suis avait oublié la date butoire qui était le 25 mai. Il me restait 2 jours pour arriver à préparer quelque chose. Je m'offrais 2 option : soit je me dépéchais à jouer et à ecrire quelque chose pour le poster, soit j'abandonnais l'idée de participer au concours et je m'offrais le luxe de prendre mon temps et de l'écrire sur le blog, avec un nombre d'images non imposée. Le 2eme choix l'a emporté ^^ (feignasse, va !). Voici donc une petite aventure de Tom Perrin, le frère d'Hugo. Bonne lecture.

     

    Ce matin, Tom prend une dernière fois le petit-déjeuner avec ses parents en tant qu'ado. Ce soir, il a 18 ans.

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    A lui, la liberté de faire ce qu'il veut, où il veut, quand il veut.

    Soufflage de bougies... (derrière, la barmaid, c'est Cassandra Gothik relookée^^)

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Et papotage avec la famille et les amis. Il est content, Tom. Tout le monde a répondu présent. Même Amandine, son ancienne petite amie. Car pour Tom, les sentiments amoureux sont fait pour être expérimentés. Il n'aime pas s'attacher. Après tout, il a bien le temps.

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Après, la fête d'anniversaire, direction le pub avec ses potes pour continuer la soirée. Un peu de bavardage....

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    ...et...Oh, quelle belle plante, là ! C'est décidé, il faut la conquérir.

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Un peu de bavardage...

    ...de compliments...

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Et voilà, le tour est joué. La belle est ferrée...

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

     

     

    Un baiser passionné pour entretenir la flamme...

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Et, puis le désir est tellement pressant que l'on sort pour l'assouvir....

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    ...savourer...

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    ...et délaisser.... A 18 ans, Tom n'a pas envie de s'engager.

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    De retour chez lui, Tom se choisit un métier. Le sport. Son domaine de prédilection.

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

    Et, le lendemain, frais comme un gardon, Tom se rend sur son lieu de travail. Il se présente à sa responsable....malaise... C'était la jolie brune d'hier soir....

    Une rencontre d'un soir....vraiment ?

     Le travail va être long, Tom.... Très, très long....

     

     

     


    4 commentaires
  • A MAGNOLIA PROMENADE

    Hier encore nouveau-né et tout-petit très dépendant, Olivier était finalement devenu un adorable petit garçon. Mais, il eut l'impression, tel un conte de fée à l'envers, que ses bougies soufflées, tout alla de travers.

    Olivier

    Pourtant, au début, il avait été content que sa "maman" lui annonce qu'elle prenait sa retraite et qu'elle ne travaillerait plus. Du temps en plus à partager avec elle, c'était tout ce qu'il demandait, Olivier. Car il avait soif d'affection et d'attention.

    Olivier

    Mais, insidieusement, la maladie fit son apparition. Louison maigrit rapidement et bientôt, le moindre mouvement la fatiguait énormément.

    Son état devenant de plus en plus difficile, l'aménagement de la maison fut adapté à ses besoins. Une table de massage fut également acheté afin de l'aider à assouplir ses muscles défaillants.

    Olivier

    Pourtant, elle avait encore un petit peu de temps à consacrer à Olivier, à regarder la télévision avec lui, essayer de le rassurer, même si cela était bien difficile. 

    Olivier

    Devant tout ces changements, Olivier se sentit bien fragile. Et, même si Lisa était toujours là pour  lui remonter le moral, il ne se sentait pas du tout comme un petit garçon joyeux. 

    Depuis toujours, Olivier ressentait une angoisse sourde en lui. Il ne savait pas trop d'où cela venait mais cela l'empêchait d'être un petit garçon insouciant comme il l'aurait dû l'être, à son âge. Et, puis évidemment, n'avoir guère de compagnon de jeu n'aidait pas non plus.

    Olivier

    Il faut dire qu'il était un solitaire de nature. Il avait toujours eu du mal à aller vers les autres. Il ne voyait pas trop l'intérêt de faire le premier pas et il aimait bien rester dans sa bulle. Sa situation familiale n'aidait pas non plus : une maman vieillissante vivant avec une femme bien plus jeune qu'elle, même si elle avait annoncé que c'était son employée, cela faisait jasé. Les enfants, à la cour de recré n'était pas non plus des plus tendres.

    Il aurait bien aimé interrogé sa maman pourtant. Savoir qui était son papa, pourquoi elle ne vivait pas avec lui et pourquoi elle ne lui disait jamais rien sur sa famille. Quand Louison travaillait, il n'avait jamais trouvé le moment d'en parler avec elle. Et maintenant qu'elle était malade, il n'osait plus trop aborder le sujet.  Il avait peur de lui faire de la peine et il voulait vraiment que sa maman continue à sourire, à lui sourire. 

    Olivier

    Hélas, chaque jour qui passait devenait de plus en plus dur pour Louison. Le fait même de se mettre à table et de manger l'épuisait et lui donnait des douleurs atroces. Alors, le plus souvent, elle restait dans sa chambre, à ressasser ses idées noires et ce passé qui était de plus en plus présent dans ses pensées...

    Olivier

    Et puis un jour, alors que Lisa et Olivier étaient partis quelques instants faire une course à l'autre bout de la ville, la maison brûla. Avec Louison dedans. Elle était déjà malheureusement trop faible pour sortir de la maison. Et les pompiers découvrirent un pauvre corps tout calciné. 

    Olivier

    Lisa s’interrogea toujours sur cet incendie peut être pas si accidentel que ça .... Les dernières conversations avec Louison laissait présager une autre voie qu'un accident... Mais cela, elle ne le saurait jamais. 

    Olivier

    L'enterrement fut rapidement expédié, Louison n'ayant guère de famille à prévenir. Et, ce fut Lisa et Olivier qui se recueillirent sur la pauvre tombe de Louison. Olivier était effondré et un peu en état de choc. Le décès était brutal et il se retrouvait sans aucune famille. Le monde, pour lui, semblait vaciller sur ses bases. Il n'était pas encore au bout de ses peines.

    Olivier

    Lisa s'occupa de tout le côté pratique de leur nouvelle vie. L'ancienne maison de Louison étant complètement inhabitable du fait de l'incendie, il fut décidé qu'elle soit démolie. Et, pour éviter de ressasser inutilement leur malheur, elle décida de déménager avec Olivier à Willow Creek dans une maison en location en attendant la visite du notaire.

    Olivier

    Le notaire arriva. Et ce fut le tsunami dans l'existence d'Olivier. D'un coup, il apprenait que sa mère n'était pas sa mère, mais sa grand-mère et que sa vraie mère l'avait abandonné à la naissance.

    Olivier

    Pour le petit garçon, cela fit beaucoup. En plus de gérer le deuil de sa maman-mamie, il lui fallait maintenant appréhender le fait qu'il avait été abandonné par sa vraie mère. Alors, pendant plusieurs jours, il resta dans son lit à pleurer, laissant Lisa s'occuper de tout. Lisa. Lisa était sa bouée, celle qui lui permettait de ne pas sombrer. Elle sécha ses larmes, le lava, l'habilla, lui donna la becquée comme un tout petit bébé. Et surtout, elle lui laissa du temps, ne le pressa pas et attendit qu'il refasse surface.

    Et puis un matin :

    "Bon, que faisons-nous maintenant, Lisa ?"

    "Il y a plusieurs choix qui s'offrent à nous, mon petit : nous pouvons suivre les dernière volontés de Louison et chercher ta vraie maman. Ou alors, nous pouvons continuer ainsi tous les deux. Ta mamie m'a légué assez d'argent pour que nous soyons assez à l'aise financièrement. tu pourrais même faire de longues études si tu le désires... Que souhaitez-tu vraiment Olivier ?"

    Olivier

    Le petit garçon réfléchit un instant. "hmm...Je crois que j'aimerai quand même savoir qui est ma maman, Lisa. Et, puis, si elle ne veut pas de moi, on restera ensemble ? "

    "Bien sûr, Olivier. Quoiqu'il se passe, je ne t'abandonnerai pas.... Tu sais, je suis une orpheline, moi aussi. Alors, je comprends très bien ce qui t'arrives. Mais tu as pris la bonne décision de vouloir rencontrer ta maman. Tu as le droit de savoir qui elle est."

    Et ainsi, ce fut dit. Lisa et Olivier partiraient dès les vacances scolaires.  

     


    4 commentaires
  • 12 juin 2018

    Pffiou ! 6 mois viennent déjà de s'écouler. J'ai l'impression de ne pas les avoir vu passer, alors que je n'ai rien fait de particulier. Enfin.... rien de particulier, j'ai appris en vivre en couple. Et, ma foi, ça c'est pas mal pour ma part !

    Bon, Hugo a continué à bosser, bûcher même tard le soir. Il veut à tout prix être chirurgien. Je suis admirative devant son ambition et sa volonté de bien faire. Et, je suis fière de lui. Fiancée d'un chirurgien, ça en jette. Lol.

    Hugo bosse ^^

    Tandis que moi....eh bien... Je suis fière de moi, aussi. Un premier roman qui se vend assez bien. Un deuxième roman que j'ai finit et envoyé à l'éditeur. J'ai eu un retour dernièrement et apparemment, il va avoir autant de succès que le premier. Wouhou ! Cela fait du bien.

     Financièrement, on commence à bien s'en sortir. Hugo m'a d'ailleurs suggéré que l'on pourrait peut être même changer de maison et devenir propriétaire. Pour ma part, j'ai envie d'attendre encore un petit peu. je m'y plais bien moi dans cette maison.  On a quand même fait quelques travaux et je me suis même aménagé un coin de jardinage. Le jardinage ! Je crois que mon niveau part d'encore plus loin que la cuisine.

    Jardinage

    Et, puis, il y a tous ces petits moments avec Hugo : regarder un film ensemble, un petit câlin (...ou un gros^^), discuter autour d'un bon repas ou juste se prendre la main et savourer la présence de l'autre...

    câlins

    J'avoue, je suis heureuse. Certes, il y a encore une ombre à mon bonheur. Mais quand même. Moi, Tiphaine Beauregard, 22 ans, je suis heureuse !

    17 juin 2018

    Ce week-end, nous sommes sortis pour rencontrer Jeanne, une des collègues d'Hugo..

    Jeanne a des relations dans le Conseil Départemental, au niveau de l'Aide Sociale à l'Enfance. Hugo m'a indiqué qu'elle pourrait peut être nous aider à retrouver la trace d'Olivier. Je l'espère.

    Jeanne

    Je l'aime bien, cette Jeanne. Elle est sympathique et drôle en plus. J'ai l'impression que c'est une amie sur qui Hugo peut compter. Et, je crois qu'il en a bien besoin en ce moment. Apparemment, l'ambiance n'est pas toujours agréable dans son service.  

    30 juin 2018

    Crise de fou rire aujourd'hui ! je me suis décidée à aller à un cours de Yoga avec Agathe. Eh bien, je ne suis pas très douée, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais au moins, cela m'a fait du bien. Et puis cela me permet de passer un peu plus de temps avec elle.

    Yoga

    Nous sommes ensuite allé prendre un thé dans sa nouvelle maison. Ma chère amie m'étonnera toujours. Elle change de demeure comme de chemise, au gré de ses envies. Mais elle m'a dit que c'était la dernière. Elle avait enfin trouvé un style qui lui plaisait.

    Et puis sa fille, Luciole, est arrivé et j'ai eu un coup au coeur. Olivier aussi, allait être un petit garçon. Un petit garçon que je ne verrai pas grandir, un petit garçon dont je ne connaîtrai pas les joies et les peines.  Un petit garçon que je ne pourrai pas aimer puisque je l'avais abandonné. Je suis repartie chez moi le coeur bien chaviré. Que c'est difficile parfois de vivre avec ces bleus à l'âme.

    Luciole

    6 juillet 2018

    La garce ! Quand Hugo m'a dit il y a quelque temps qu'il avait des difficultés avec un des membres de son service, je ne pensais pas que c'était elle. Pauline Guérin ! Celle-ci n'a rien trouvé de mieux que de postuler dans le même hôpital qu'Hugo, en tant que responsable comptable. Et on ne peut pas dire que leur relation soit au beau fixe.

    Pauline

    Je crois que le problème de cette demoiselle, c'est qu'elle ne digère pas le fait que je me sois remis avec Hugo et que cela marche très bien entre nous. Si cela ne tenait qu'à moi, je lui aurai envoyé une paire de gifle pour la calmer. Mais Pauline a des relations haut placées et il sera plus facile de virer Hugo que de tenter quoi que se soit contre elle. Mais voir qu'Hugo est affecté à ce point par cette situation m'attriste et je ne sais que faire.

    9 juillet 2018

    Nous avons décidé de prendre quelques jours de vacances. Hugo pourra ainsi se reposer et oublier un peu ses problèmes au travail. Avant de partir à Granite Falls, nous sommes passés voir les parents d'Hugo. J'avoue que j'appréhendais un peu cette rencontre. Mais finalement, cela s'est très bien passé.

    Beaux-parents

    Maxime et Laëtitia, mes beaux-parents, sont vraiment charmants et très gentils. Je jalouse un peu ma belle-mère. Elle reste très belle, malgré les années qui passent. Bon, le moment un peu gênant a été quand ils nous demandé à quelle date nous officialisions notre union.... Ben, cela va venir, mais il faut d'abord qu'on mette un peu d'argent de côté, là. Parce qu'on a fait quelques achats ces derniers temps qui nous ont enlevé un peu d'économies (un bain à remous, oui, oui, oui....).

    J'ai également rencontré le petit frère d'Hugo, Tom. Un peu geek sur les bords mais très charmant. D'ailleurs, on l'emmène avec nous en vacances car ses parents continuent à travailler et ne prennent pas de congés. je comprends mieux d'où vient le travail acharné d'Hugo !

    Tom Perrin

    18 juillet 2018

    Une petite semaine bien agréable ! Cette fois-ci, je ne me suis vraiment pas ennuyée à Granite Falls ! C'est fou comme le temps passe plus vite à plusieurs et comme on s'amuse mieux.

    Camping

    Et puis la location que nous avons pris est bien sympa : il y a même un spa (je crois que je ne vais plus pouvoir m'en passer...). Il n'y a pas à dire, quand on gagne de l'argent, tout est plus facile. On ne s'est pas trop pris la tête, et on a suivi nos envies du moment : des jeux, des randonnées. Et , on a même laissé pas mal de libertés à Tom. C'est un grand garçon et il sait ce qu'il fait.

     Un soir, alors que nous étions en train de nous détendre dans le spa, Hugo m'a fait une proposition. Une proposition qui m'a dérouté et en même temps excité. Je n'ai pas réfléchi et j'ai dit oui. Et on a essayé tout de suite...

    Voilà, essai bébé jour 1.

    02 septembre 2018

    Je savais que c'était une journée qui commençait mal : Hugo venait à peine de partir que l'évier de la cuisine me lâchait. J'ai été obligé de le reparer du mieux que j'ai pu et évidemment en salissant un petit ensemble que j'adorais..

    Joie et amertume

    Je pensais que la journée allait continuer tranquillement. Eh bien non. Hugo est revenu à midi manger avec moi car évidemment, la situation n'est toujours pas rose là-bas, grâce à miss-je-pête-plus-haut-que-mes-fesses. Et là, il a lâché sa bombe : une partie du Conseil départemental venait de subir un incendie. La partie de l'aide sociale. Tous les documents ayant trait à Olivier, à son adoption viennent de disparaître à tout jamais.

    Perte

    Je ne sais pas si je ressens quelque chose. Je me sens vide de l'intérieur. Jusqu'à présent, j'avais un peu d'espoir. Même si je ne pensais pas le récupérer, je croyais que j'avais une chance de le rencontrer, de faire partie un peu de sa vie. Mais là, je n'ai plus rien à me raccrocher. Je ne verrai jamais mon bébé. Et cela me fait mal !!!

    10 septembre 2018

    Les jours qui ont suivi n'ont pas été facile à vivre. Je n'avais envie d'être aimable avec personne. Même pas avec  Hugo. Alors, pour m'enlever toutes les mauvaises pensées de la tête et pour éviter de sombrer, je me suis mise à la méditation (parce que le yoga, ce n'est décidement pas mon truc..). Reprendre mon calme et me vider la tête. Cela m'a fait un bien fou et m'a permis de relativiser un peu. Après tout, je suis encore en vie et il y a peut être une chance un jour que je retrouve Olivier.

    Joie et amertume

    Et, puis, hier, j'ai appris 2 nouvelles :

    Tout d'abord, je suis enceinte.

    Grossesse

    Et Hugo est muté à Windenburg. L'animosité entre lui et Pauline a atteint un point de non-retour qu'il vaut mieux pour lui qu'il parte ailleurs.

    J'avoue être assez impatiente de connaître cette nouvelle ville. Hugo m'en a tellement parlé, depuis l'enfance d'ailleurs. Et je crois que cela va nous faire du bien à tous les deux de changer d'environnement, de demarrer notre vie de parent ailleurs qu'ici.

    Oui, j'ai confiance en l'avenir. Je sens que tout ira mieux là-bas.

    Joie et amertume

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique